Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

20 septembre 2017 3 20 /09 /septembre /2017 16:35

L’ANARCHIE SCOLAIRE ET Jean Michel  BLAANQUER

Il n’est nul  besoin d’être un observateur acisé pour constater  l’anarchie qu règne dans les établissements scolaires.

C’est avec beaucoup d talent qu’Elisabeth l Lévy  nous décrit l’incohérence de l’enseignement  qu’on y dispense et y ajoute  même le passage de Mme Vailland de l’école Jules Ferry. –Belgacem qui a sonné le glas   de l’école Jules Derry.

Pour Elisabeth  Lévy s’enthousiasme  au regard des mesures prises par le nouveau ministre de l’éducation nationale  Jean Michel Blanque qui envisage de  revenir sur le collège  unique  rétablir l’enseignement du latin et du Grec au collège et la lecture à l’école.

Ces mesures  sont séduisantes mais qu’on le veuille ou non elles s’inscrivent dans la continuité  des réformes précédentes et surtout dans l’esprit du pouvoir actuel  qui consiste à prendre  des mesures  en apparence séduisantes  qui ne font qu’aggraver la situation existante.

Comme le pouvoir actuel Jean Michel Blanque fait abstraction de la réalité  scolaire actuelle et de l’objectif du système scolaire.

Dans l’esprit des lois Montesquieu écrit en parlant de  l’éducation nationale il est nécessaire que le projet des familles soit le même que le projet national.

Dans la France d’aujourd’hui il est indéniable que dans les familles  musulmanes  le projet de leur   éducation   est non seulement différent mais opposé au projet national.

Ignoré cette réalité fondamentale  c’est s’inscrire dans la continuité  de l’anarchie actuelle.

En politique comme en éducation les bonnes idées comme les bonnes mesures ne sont que des illusions  si elles ne s’inscrivent pas dans un objectif précis.

Un ministre de l’éducation nationale  devrait avoir l’obligation  de lire les débats sur les lois  votées entre 1991/1887 dites lois jules Ferry  qui fixent l’objectif de l’école obligatoire et laïque de de France :   faire de tous nos élèves des citoyens français.

 Depuis la réforme Haby de réforme en réforme l’école a oublié que son objectif était de faire de nos élèves des citoyens français.

Aujourd’hui l’école n’enseigne plus la France alors les élèves s’octroient le droit de mettre l’école à leur service.

Instituteur de 1946 à 198980 né en Algérie française où j’ai enseigné pendant 16 ans  dont 8 ans au Sahara où tous mes élèves  étaient musulmans et en leur enseignant la France ils étaient fiers de chanter la marseillaise qui était obligatoire dans la liste des chansons ^présentées au certificat d’études.

Repost 0
Published by Gym Hurp
commenter cet article
27 juillet 2017 4 27 /07 /juillet /2017 18:00

ANTISEMETISME : LA REALITE ET L4ODIEUSE  RAISON

La remarquable   résolution  présentée par  douze   intellectuels  et votée par le  parlement de l’union européenne est d’autant plus remarquable  qu’elle associe à définition  de l’antisémitisme l’anti sionisme  car le sionisme n’est pas autre chose que le patriotisme du peuple e juif et de sanation  Israël.

En réalité l’antisémitisme est simplement  le droit   à la violence criminelle et barbare  à l’encontre du peuple juif dans son ensemble et du juif en particulier  pour la simple raison   qu’ils   sont juifs.

C’est pourquoi une définition juridique est non seulement inutile mais dangereuse   car la violence  anti juive se manifeste souvent par  le crime se justifie toujours pour une raison morale ou  politique.

Le prétexte politique est le plus odieux et il n’est pas nouveau aussi bien enterre chrétienne qu’en terre islamique les juifs ont été pourchassés et massacrés pour la simple raisonqu’ils étaient juifs.

Si j’ai bonne mémoire si au concile de Nicée en 325 que furent édictées les lois anti juives lorsque l’empire romain se divise et que l’AFN se christianisme.

La chronologie de l’islam débute en l’an 622 par l’Hégire qui impose sa  nature  anti  juive  par le massacre et l’expulsion des juifs  de Médine qui va être à l’oridine d’une loi fondamentale de l’islam ;  traiter le non musulman et particulièrement le juif comme un être de seconde  zone.

Si h’ai bonne mémoire au 19ième siècje  Karl Marx dans  la question juive  en accord avec Bruno Bauer sur la raison politique que les juifs étaient un frein  à  l’évolution de la société il fallait éliminer le judaïsme.

Le  mot  antisémite créer par Bernard Leccache après un voyage eb Russie où dans  quand Israël meurt  il  narre avec preuves le  martyre des  juifs au cours de s pogroms.

Il faut saluer  la démarche ces intellectuels mais quand on constate que la politique de l’Europe dans son ensemble  et de l     France en particulier utilise les instances internationales pour nier jusqu’à l’existence  du peuple et de la nation juive on est sceptique quand à une volonté de lutter contre l’antisémitisme au regard de cette unioon de l’occident chrétien et de l’Orient  islamùique.

Repost 0
Published by Gym Hurp
commenter cet article
25 juin 2017 7 25 /06 /juin /2017 10:10

L’ART DE SE SABORDER DES REPUBLICAINS

Les feuilles mortes se ramassent à le pelle les souvenirs et les regrets…

C’est bien vrai la droite en France est politiquement la lus stupide du monde

A mon sens les républicains n’ont eu besoin de personne pour se saborder délibérément.

Quand Sarkozy a repris l’UMP en main il a donné une colonne vertébrale politique au parti républicain en optant pour une politique de droite c'est-à-dire nationale.

La droite majoritaire dans le pays e était alors en droit d’espérer obtenir une majorité électorale absolue après une législature de gauche catastrophique.

L’erreur de Sarkozy a été de croire que sa famille politique était unie dans un mêle combat en concevant une politique de droite nationale opposé au concept idéologique de gauche.

La confusion créée par le rassemblement des républicains nationalistes et du centre au concept polique évasif non seulement différent mais opposé à une politique nationaliste a été fatale aux républicains

.Diviser pou régner. Aujourd’hui comme hier la gauche règne toujours en divisant la droite.

Aujourd’hui plus qu’hier la droite nationaliste a été non seulement battue mais laminée pour s’être prétée au jeu de la division à l’ombre de concepts idéologiques qui n’ont rien à voir avec la politique.

Les républicains n’ont même pas retenu la l eçon de 2012 quand Sarkozy a été battu non pas parce qu’il avait failli à ses devoirs mais parce qu’il avaiait renoné à renoncé à une politique de droite pour ne pas divuser sa famille politique.

Le concept politique nationale des républicains n’est pas tellement différent du concept nationaliste du FN ; Tout au moins il s se rejoignent sur leur conception d’un patriotisme s’appuyant sur la souveraibeté et l’identité de la France.

La gauche a su savamment utiliser cette proxilité politique des républicains et du FN pour exploiter la division entre les républicains et le centre et une partie des caciques républicains soucieux de rester dans les allées du pouvoir qui ont trahi leurs électeirs eb regoignant la gauche universaliste pour justifier leur haine d’une politique nationale.

Aujourd’hui le parti républicain n’a d’autre alternative de se doter sans état d’âme alternative de se doter d’un concept politique de droite et s’unir avec toutes les droites ou disparaîtr de la scène politiqur.

Repost 0
Published by Gym Hurp
commenter cet article
8 juin 2017 4 08 /06 /juin /2017 14:40

NIER LES CRIMES ISLAMIQUES POUR JUSTIFIER LA BARBARIE DE L’ISLAM

Christophe Cassant porte parole du gouvernement prétend au nom du gouvernement de la France que le terrorisme islamiste qui fait des ravages dans les pays occidentaux est totalement étrangrer à l’islam.

Faut-il rappeler au gouvernement que le mot islamiste est un adjectif de l’islam et noter que lorsque la barbarie dite islamique est lm’apanage des seuls musulmans et que tous ces assassins coùùettent leurs crimes à l’ombre du croissant islamique.

Il es bon aussi de rappeler cet adage de Montesquieu que je traduis aux évènements présents : crimes en t gloire enterre d’islam.

Il y a plus d’un mois qu’une juive de 66 ans Mme Sarah Halimi odieusement torturée pendant 4 heures puis assassinée en la balançant du balcon de du 3ième &étage de son appartement aux cris de Allah ou kbar en hurlant des sourates coraniques en présence de la police dans le silence tapageur de la politique de la justice des médias et de la pressee jugée nécessaire pour justifier l’horreur de l b arbarie de l’islam rappel au juif que je suis de tristes souvenirs.

C’est que le gouvernement dela France aujours’hui comme hier préfère nier la cause de la barbarie plutôt que reconnaître de le crime. En l’ossurence l’islam.

Si le gouvernement de la France ignore ce qu’est l’islam voivi ce que pense un islamiste de surcroît émonent professeur de droit à l’université de Los angeles Khaled Abou Fadl : L’islam et la charia sont indissociables. L’un ne va ^pas sans l’autre..

La charia apptrouve entre autres choses : l’esclavage, l’exécution pour apostasie, la réression de la femme ; traiter le non musulman comme des êtres de seconde zone.

Ce qui explique en grande partie que de grandes civilisations comme la Perse ou l’Egypte ou l’empire chrétien romain se soit islamisées par l’obligation de civre sous la loi de la charia.

Ce qui est troublant dans les démocraties occidentales actuelles si de voir nos politiques dans leur ensemble et les français en particuliers de feindre d’ignorer les réalités de l’islam et d’en faire l’apologie en déceloppant des politiques suicidaires face à ma barbarie de l’islam.

Il est difficile de comprendre aujourd’hui l’engouement des français et même des intellectiels pour cette politique électorale qui fait l’apooigie de l’islam en mettant en accusation la France de crime contre l’humanité pour l’œuvre accomplie en créant la nation lgérie, en occultant les massacres odieux de l’islam pour mettre en accusationn des politiquies qui entendent retrouver la souveraoinbeté et l’identité » nationale abandonnée à l’islam.

 

Repost 0
Published by Gym Hurp
commenter cet article
21 mai 2017 7 21 /05 /mai /2017 14:46

LA DROITE REPUBLICAINE FACE A SES CONTRADICTION

Il y a à trois mois la gauche était pukvérisé après le lamentable et catastrophique de François Hollande et un large boulebard s’ouvrait pour la droite assurée de gagner la présidentielle .

Aujourd’hui la gauche est de retour en maître après la présidentielle est la droite est pulvérisée et se croit obligée de se confondre avec le désasreux programme de gauche. Pourquoi ?

Certes la supercherie organisée par François hollande et ses amis a trompé les français sur le rôle du pouvoir qui était politique et non le règlement de quelques provlèmes quotidiens.

La droite dite républicaines’est laissée piégée stupidement en orga,isant des primaires de droite et du centre ouverte à tous.

En politique il est bon de s’allier lorsque certains poins de concordance permettent de travailler ensemble sir une politique commune.

Les primaires de la droite et du centre n’était pas un accord politique mais un accord électoral.

Le concept politique de la droite dite républicaine s’inscrit dans une rupture totale avec la politique de gauche.

Le concept politique du centre c’est de ne pas avoir de concept politique propre mais de se confondre avec le pouvoir. Les évènements actuels sont exemplaires.

François Fillon désigné comme représentant de la droite dans un premier temps orientée son programme dans le concept politique du centre ce qui a déplut à la droite dite républicaine et a contraint Fillon a orienter selon un concept politique de droite.

Sa campagne sest alors orientée vers une politique de rupture totale avec la politique de gauche notamment sur la souveraineté l’identité la sécurité la lutte contre le terrorisme intérieur le problème des migrants d’Afrique et du Moyen Orient tous musulmans et que la gauche d’hier comme d’aujourd’hui s’obstine dans son aveuglement.

La supercherie risquant e ne pas fonctionner Fillon a eu raison de dénoncer l’instrumentalisation de la justice pour déstabiliser la droite. Fillon décrédibiliser la droite sans candidat de rupture totale avec la gauche oriente son combat contre Marine Le Pen la seule candidate qui ^présebte un concept politique de droite en rupture avec la gauche.

Aujourd’hui le centre se confond totalement avec la politique de gauche contre la droite et la droite dité républicaine espère gagner les élections avec le cebtre. C’est un leurre mortifère pour la droite.

A mon sens la droite dite Républicaine n’a pas d’autre alternative que des candidats décidés à rompre avec la gauche en annonçant clairement qu’elle s’opposera à la politique de la gauche de Macron.

Leparti républicain s’il se dit de droite doit affirmer clairement qu’il sera dans l’opposition afin de constituer avec tous les opposants à la politirique de la gauche afin de former une majorité d’opposition qui bloquera tous les projets catastrophiques pour la France de la gauche de Macon.

 

 

Repost 0
Published by Gym Hurp
commenter cet article
3 mai 2017 3 03 /05 /mai /2017 16:57

LA POLITIQUE DES DUPES DES REPUBLICAINS

La démocratie sociale qui apparaissait comme une version édulcorée du socialisme revient avec la manifestation du libéralisme. Le socialisme est de retour. C’est pourquoi Juppé pourra gouverner avec Macon et Valls écrivait Zemmour lors de la primaire de droite.

C’était prophétique hier mais aujourd’hui il faudrait écrire: c’est pourquoi Juppé Fillon et le parti républicain espèrent gouverner dans l’ombre de Macon Valls et Hollande.

Le mandat du pouvoir socialiste actuel se termine.. Une élection présidentielle est organisée. Les deux partis dits de gouvernement qui se partagent le pouvoir depuis 40 ans décrédibilisés par les médias sont écartés de l’élection présidentielle.

En réalité la France est divisées politiquement entre deux concepts de société non seulement différents mais mais opposés.

Les partis dits de gouvernement étant censés s’opposés sur la différence que l’on marquait par la qualification de gauche et de droite.

En simplifiant la gauche fonde sa légitimité de son concept politique sur une idéologie qui conçoit la société française comme fondue dans une société universelle que l’on peut qualifier d’internationalisme et la droite fonde la légitimité de son concept sur le concept d’une société nationale que l’on qualifie de nationalisme.

Chaque concept s’identifie par un hymne : la gauche l’internationale et la droite la marseillaise.

Les concepts étaient clairs et l’ électeur pouvait se déterminer en fonction du concept de société de so, choix.

La campagne présidentielle polluée par l’intervention avusice d » l’institution judiciaire instrumentalisée par le pouvoir selon le candidat de la droite et des médias complices le candddat de la droite décrifdbilisé et éliminé en conséquence la droite dite républicaine exclue du débat et de sa participation à l’élection présidentielle.

Deux candidats restent en lice pour élire le futur président de la république : Emmanuel Macaron qui à n’en pas douter est le clone de François Hollande et qui défend une politique internationaliste dite de gauche et Marine le Pen qui défend une politique nationaliste dite d’extrême droite.

Alors que le choix est simple entre deux concepts politiques nettement opposés la confusion entretenue par les médias pour décrédibiliser la droite parce que l’on qualifie d’extrême est une atteinte à la liberté de pensée.

  1. la campagne F. Fillon a défendu avec courage pensions nous un programme de droite reposant sur l’indépendance la souveraineté l’identité et une politique et culturelle spécifique de la France. Il a si j’ai bonne mémoire affirmait que E. macron s’inscrivait dans la continuité du pouvoir de F. Hollande qui a confuit la France dans la situation anarchique qui est celle de laz France actuelle, que E. Macon en accusant la France de crime co,trre l’humanité au cours de la colonisation avait porté atteinte à l’honneur de la France. que la politique universaliste de Macron ne permettrait pas le retour à un Etat fort capable d’assurer la sécurité de la France … enfin un programme de droite .

Immédiatement après son échec le voici que Fillon se convertit au programme internationaliste de Macron pour le soutenir et engager ses électeurs à coter Macaron et sa politique universaliste.

Suivi par les caciques du parti républicain a à tel point que Raffarin e retrouve avec Valls pour proclamer haut et fort qu’il ne resterait pas dans un parti qui ne voterait pas pour Macrobn. Pourquoi ?

Les Républicains pensent-ils que les français sont des moutons de panurge pour se précipiter dans l’Océan mortel de l’universalisme pour suivre leur bouc idéologique ?

Il faut espérer que les français ont retenu la leçon de Rabelais.

La vanité pousse Macron à croire qu’il suffit d’être élu pour pouvoir gouverner.

En démocratie c’est le peuple qui détient le pouvoir et la Constitution a prévu qu’il appartient au peuple de choisir son gouvernement en lui donnant une majorité parlementaire.

La droite étant majoritaire en France les caciques du parti Républicain espèrent revenir au pouvoir en obtenant pour le moins une majorité relative qui contraindrait le nouvel élu à désigner un républicain pour gouverner.

Un rêve illusoire pour la raison d’une ambiguïté du programme que les candidats du part républicain défendront : celui universaliste socialiste Macron ou celui de sroite de Fillon.

Marine le Pen dans une allocution a plagié nous dit-on un trexte de Fillon. Qu’y a-t-il d’anormal à ce qu’un candidat de droite retrouve les mêmes propositions de droite d’un autre candidat de droite.

En politique quand on s’engage selon ses convictions on s’allie avec ceux avec lesquels on peut établir une politique commune en trouvant un consensus qui satisfasse les parties.

On ne s’allie pas avec une politique opposée à la sienne.

C’est pourquoi je trouve illusoire l’espoir du parti répuvlicain de revenir au pouvoir après les législatives.

Quel que soit le gouvernement sans majorité parlementaire se sera la xontinuité du chaos actuel.

 

 

La Vanité d’E. Macron le pousse à croire qu’il suffit d »être élu élu président pour gouverner.

La Constitution l’entend autrement. Pour gouberner il faut une majorité parlementaire. Faute de majorité la France risque d’être ingouvernable.

Par vanité Mavron affirme qu’il aura automatiquement une majorité parlementaire.

La droite étant majoritaire dans le pays les caciques du parti républicain espèrent dons obtenir lors des législatives obtenir la majorité relative obligeant constitutionnellement le président à nommer le président du parti ayant une majorité pour le moins relative comme premier ministre.

  1. candidats républicains aux législatives devront à leur dire sur quel projet politique. Lequel ? Celle de l’universalisme de Macrob ou celle de droite de Fillon.

Face à l’ambiguïté d’un mariage comme dit la fable de la carpe et du lapin c’est un rêve illusoire de penser que les républicains reviendrait au pouvoir par le viais des législatives

En politique on s’allie avec des politiques qui peuvent s »inscrire dans un projet commin s’inscrivant dans un même concept politique.

C’est ce que rappelle Marine le Pen en plagiant untexte de Fillon. Il indique simplement les points de rencontre entre la droite républicain,e et la droite dite extrême.

C’est pourquoi quelle que soit la majorité mêrme relative ne pourra former une majorité absolue et sera contrainte à entretenir le chaos actuel.

Repost 0
Published by Gym Hurp
commenter cet article
19 avril 2017 3 19 /04 /avril /2017 11:21

ILLUSIONS ET REALITES POMIRIQUE

Le débat en vue de l’élection présidentielle a été détourné de son objectif : le choix d’un président qui puisse exercer le pouvoir dans le c dre

François Fillon a raison ce sont le pouvoir avec la complicité des médias et des sondeurs qui sont à l’origine du chaos de ces lamentables débats

Dans un premier temps les médias se sont employés à créer l’illusion que l’objectif de l’élection reposait sur le choix d’un président afin de focaliser le débat sur des hommes ou des femmes.

Les candidats de droite comme de gauche se sont bercés de l’illusion qu’il suffisait d’être élu à la présidence pour gouverner.

La France nous dit-on une démocratie et dans une démocratie et la légitimité du pouvoir appartient au peuple.

A cet effet la Constitution a prévu que c’est le gouvernement qui gouverne.

Les représentant du peuple sont choisis au cours des législatives et le chef du gouvernent appelé constitue son gouvernement. Pour gouverner celui-ci doit avoir une majorité au risque d’être dan l’incapacité de gouverner.

En France la fracture politique est indéniable. La droite est nationaliste la gauche internationaliste. Deux concepts politique b seulement différents mais opposés et totalement inconciliables

Les débats organisés au cours des primaires de droite comme de gauche ont fait en sorte à l’aide de commentaires appropriés qu’il s’agissait de choisir un président et contraint les candidats à établir un catalogue de promesses illusoires. Il en est résulté un débat chaotique à la suite duquel plus personne ne sait ce qu’est la droite ou la gauche.

Le stratagème imaginé par le pouvoir de gauche en pleine décomposition a été au cours des débats de faire émerger des candidats favorables au pacte républicain.

Alain Juppé était le candidat idéal de droite pour s’allier à l gauche ; le stratagème a fonctionné jusqu’au moment ou le candidat élu par la droite a été François Fillon.

La candidat Fillon était acceptable tant que la politique du confondait avec celle des centristes favorable au pacte Républicain.

François Fillon président des républicains contraint de se conforme à la politique de son parti adopte in projet politique plus à droite.

Ie stratagème imaginé par le pouvoir s’écroulait si dans un déroulement normal du débat ramenait la droite au pouvoir.

Pour parer à cette nouvelle situation il a bien fallu instrumenter l’institution judiciaire afin décrédibiliser les candidats de droite .

Afin de compléter le chaos qui s’installe en maître d ns le paysage politique on a créer un leurre du président Hollande : E. Macro, devenu le chouchou des médias et des sondeurs au point d’en faire le le nouveau. Président.

Dans l’hypothèse d’une folle élection de Macon il lui restera à gouverner avec quelle majorité parlementaire ?

En gros les Macon s’inscrit dans un programme dit libéralisme économique international.

Les républicains et les frontistes plus attachés à la souveraineté et à l’identité et à l’économie nationale formeront une opposition irréduxtible.

Macaron ne pourra compter sur les élus de son parti la gauche et des centristes.

Il est peu probable sinon impossible à contituer une majorité parlemantaire. La France sera ingouvernable. Dans la situation dans laquelle est la France se serait la pire des catastrophes.

En dehors de l’indécence politique à écarter un tiers des lecteurs français du débat et la vie politique française la seule majorité parlementaire possible est le rassemblement de toutes les droites sans exclusif.

C’est pourquoi il est important que le parti républicain obtienne au moins majorité relative.

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Gym Hurp
commenter cet article
19 mars 2017 7 19 /03 /mars /2017 17:00

POURQUOI CE CHAOS POLITIQUE ?

Fait sans précédent la campagne en vue des élections présidentielles relève plus u spectacle de télé réalité ou d’un match de foot comme dit Bernard Henri Lévy que d’un débat politique.

BHL a bien argumenté son propos en dénonçant lesactes s de ce jeu de massacre des partis et des hommes politiques : le cancanage ; la justice ; et la liberté.

$Il me paraît cependant étrange de croire que BHL ignore le de ssous des cartes de cette manipulation politico médiatique.

La Justice fait son travail dit-il. C’est à voir. Il ne pas confondre justice et institution judiciaire.

Il n’est pas de justice humaine il n’y a que des institutions judiciaires qui prennent des décisions judiciaires en application r du droit national.

Pour être légitime une décision judiciaire doit être fidèle au principe de neutralité et prendre une décision en dehors de toute considération personnelle politique ou idéologique.

Par respect de la liberté du justiciable une décision juduciaire doit tenir compte collatéral d’une décision.

Prendre une s décisions judiciaires contre les deux favoris à l’élection présidentielle à une date proche de la clôture des candidatures c’est délibérément décrédibiliser les candidats et les partis qui les soutiennent et les livrés au lynchage médiatique

En l’occurrence il est indéniable que les décisions de justice prise à l’encontre de Fillon ont porté atteinte à la liberté des candidats en portant atteinte à la liberté du débat.

Il est aussi vrai que le débat politique de la campagne a été pollué par une manipulation politico médiatique. Le tout est de savoir pourquoi ?

Pendant près de deux mois le débat politique s’est résumé à à choisir le candidat de battre Marine le Pen au second tour et les primaires ont révélé que tous les candidats proposaient des mesures qui s’inscrivent dans la continuité de la politique du pouvoir actuel.

Le parti du pouvoir en pleine déliquescence Macron n’est qu’un leurre pour permettre au pouvoir de survivre..

En vérité il y a une fracture politique profonde dans la société nationale.

En général le peuple de France veut rompre acex la léthargie du pouvoir actuel mais la fracture se focalise sur deux concepts politiques différents : Le retour au nationalisme afin de redonner à la nation sa souveraineté et son identité et la pérénité de la mondialisation.

Le clivage droite gauche actuel n’a aucun sens si la droite ne revient pas à son concept traditionnel du nationalisme opposé à l’internationalisme.

 

 

Repost 0
Published by Gym Hurp
commenter cet article
2 mars 2017 4 02 /03 /mars /2017 17:40

JUSTICE OU INQUISITION

Selon que vous serez casseur de gauche ou politique de droite les jugements de cour vous seront blanc ou noir

La complaisance de l’institution judiciaire à l’égard des casseurs qui saccagent la France incendies des milliers de voitures en toute impunité laisse perplexe quant à l’efficacité de cette institution.

Quand à un mois d’une élection présidentielle l’institution judiciaire est prise soudain d’un excès de vaillance et d’intolérance prend des décisions de justice à l’encontre des deux candidats de droite à la présidentielle on est convaincu que ces décisions de justice sont prises à des fins politique.

L’indépendance de la justice n’est pas l’indépendance du magistrat qui n’a aucun droit d’intervenir au nom de cette indépendance dans le débat ou dans la politique nationale.

François Fillon a raison en la circonstance l’institution est instrumenté par le pouvoir en troublant la liberté du débat politique et du déroulement serein de l’exercive politique du citoyen.

Lorsque à longueur d’informations des magistrats tentent de se convaincre que cette intrusion de la magistrature dans le débat et la vie politique est conforme au principe d’indépendance il faut leur rappeler qu’il n’y a pas si longtemps un magistrat fut sanctionné simplement pour avoir publié un article dans le monde.

L’indépendance de la justice impose au magistrat l’obligation de faire abstraction de ses convictions idéologique politique ou personnelle au regard des faits.

Lorsque des magistrats se constituent en syndicat de magistrats se constitue sous une étiquette politique on est en droit de suspecter et d’affirmer notre défiance à l’égard de l’institution.

Quand des magistrats affichent dans leurs locaux la liste de leur tableau de chasse contre des personnalités politiques de droite

Lorsqu’un ex président est mis sur écoute pendant plusieurs mois pour y détecter dans ses conversations ou ses rencontres un mot ou une expression qui puisse entrer dans une formulation juridique …

Lorsque la magistrature use des médias pour instrumenter des procédures est-ce là ; une justice démocratique ou le retour à l’inquisition du moyen âge et de la chasse aux sorcières.

Rappelons que les lois sur lesquelles se fondent les procédures en cause son des lois de circonstances idéologiques et supposées morale.

Les lois idéologiques ou morales sont contraires au droit démocratique.

En la circonstance la loi par laquelle l’Etat finance les partis politique qui a établi un système enfermant la politique entre deux patis est une atteinte à la liberté de ceux qui n’en n’ont pas les moyens.

La nécessité de dis^pser de moyens pour participer à la vie politique les loi sur la transparence ou la morale qui intersit aux citoyens de se procurer des moyens de s’exprimer est une atteinte à nos libertés contraire à l’esprit du droit national.

Si l’on regarde les instructions intentés contre Sarkozy et aujourd’hui par Fillon et Marine le Pen s fo,dent uniquement sur ces loi.

L’honnêteté de Sarkozy Fillon ou Marine le Pen ne fait aucun doute.

C’est purquoi comme simple citoyen je trouve inique ces instructions engagées à  un moment cruxial pour l’avenir politique de la nation.

Repost 0
Published by Gym Hurp
commenter cet article
27 février 2017 1 27 /02 /février /2017 17:27

LOTSQUE INDEPENDANCE SE CONFOND ACEX ABUS DE OIYVOIR

Une démocratie fonde sa légitimité sur la séparation des pouvoirs et de leur indépendance

Un régime politique démocratique fonde sa légitimité sur son peuple.

Dans une démocratie le pouvoir législatif est l’émanation du peuple. Il vote Les lois vot »es par le oiyvoir législatif dont légitimes parce que votées par les représentants di peuple.

L’exécutif dispose d’une administration pour exécuter les lois qui émanent du peuple.

Le pouvoir judiciaire veille au respect de la loi.

La légitimité d’un régime démocratique ne peut s’affirmer que dans l’indépendance des institutions.

Nous sommes à 2 mois d’une élection présidentielle qui va déterminer l’avenir de la nation.

L’institution judiciaire ouvre des instructions judiciaires contre les 2 candidats en tête des sondages.

Il ne fait aucun doute que ces décisions judiciaires en plein débat électoral porte une atteinte grave à la sérénité du débat au regard de l’enjey politique.

En s’ingérant dans le débat politique l’institution judiciaire porte une atteinte grave à l’indépendance du pouvoir politique ?

Nul n’est au-dessus des lois nous dit le magistrat. Certes mais lesquelles ?

La loi sur le financement des partis par l’Etat a eu pour conséquences d’enfermer le débat et la politique entre deux partis dits de gouvernement largement finanncés par l’Etat leur donnant artificiellement qualifiés sde gauche et de droite.

En dehors des deux partis de gouvernement les autres citoyens étaient écartés de la politique.

Au cours du temps le système s’est érodé et les partis ont fini par débattre et s’enfermer dans une même politique qui se conclut par un échec mortel.

Il en est résulté un malaise général qui a décridibilisé le système politique.

C’est alors que pour protéger le système le pouvoir a établi des lois qui à l’ombre de la morale de la transparence ou une illusoire valeur républicaine condamnant tout financement qui met en danger le système.

Le tout est de savoir ces lois sont légitime alors elles sont dépourvues de l’esprit n du peuple deFrance.

Ce qui est troublant en la circonstance c’est l’empressement de l’institution judiciaire à enquêter sur des faits tout à fait légaux qui étaient dans l’ordre de pratiques quotidienne pour justifier l’intrusion dans un débat politique crucial pour la nation.

Ce qui est inquiétant c’est l’empressement de la machine judiciaire a déclenché des enquêtes immédiatement après la délation de médiapart et du canard enchaîné contre les deux candidats ayant de dortes chances de l’emporter au moment d’un débat crucial pour permettre aux électeurs de faire leur choix.

Il en résulte une sérieuse suspicion sur la sincérité du devoir de justice de ces décisions de justice et le sentiment d’un scénario minuté pour troubler le débat politique.

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Gym Hurp
commenter cet article

Articles Récents

Liens