Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

31 août 2015 1 31 /08 /août /2015 16:47

~~DU MASSACRE DE L’ECOLE AAU MASSACRE DU FRANÇAIS Simple témoignage. J’ai été instituteur de 1946 _à 198O date à laquelle j’au pris ma retraite. Jusqu’en 1954 dans les dunes sahariennes j’ai fait la classe à des élèves exclusivement musulmans. Les écoles nouvellement crées avaient provoqué un afflux d’enfants avides d’apprendre le français et la France. En 54 nommé dans une école dans une grande ville de l’Algérie française on m’a confié une classe de fin d’études. Dans un quartier d’habitations HLM il aurait été classé difficile. Considérés comme des cancres parce qu’ils n’avaient pas été admis à faire es études secondaires ils devaient présenter le Certificat d’Etudes. Les épreuves du certificat ç cette époque était tel les que V A a publié. L’orthographe était l’épreuve la plus difficile car le zéro en orthographe était éliminatoire. Je n’ai pas connu un élève qui ne se soit employé à réussir cette épreuve. La méthode d’apprentissage était simple. Dans le bled la liste des mots invariables s’apprenait et contrôlait l. Ensuite reconnaître le nom, le verbe et l’adjectif et accorder différemment le nom le verbe ou l’adjectif suivant le texte. Ceux qui étaient considérés comme des cancres étaient heureux d’écriree un texte sans faute et de passer l’épreuve d’orthographe avec fierté. Nommé en métropole en 1962 je me suis rapidement rendu compte que l’école avait perdu l’esprit de l’école voulue par Jules Ferry. Tous ces messies de la pédagogie de Freinet à Dolto et ces armées d’experts qui hantent les cabinets et les instituts ministériels avaient changé l’objectif de l’école. Pour J. Ferry l’école devait donner à l’élève les outils nécessaires pour être des citoyens français. Tous ces savants de la pédagogie en préconisant le bien de l’enfant ont engagé l’école à renoncer à l’enseignement sans savoir pourquoi. Il en résulte que l’école devenue auberge espagnole où chacun se demande ce qu’il vient y faire dans cette galère. Tout au long de ma carrière d’instituteur je me suis appliqué contre les courants de la pédagogie moderne à enseigner comme toujours. En 1978 lors de la commission de passage en 6ièùe l’inspecteur Mr. L. m’interpelle sévèrement parce que des élèves ont z&ro en orthographe. Je lio rappelle la méthode traditionnelle de notation. Comment explique z vous que M. H. . t ses élèves ont tous 20/20 A la rentrée scolaire une conférence pédagogique est organisée avec une journée de vacances pour découvrir la méthode miraculeuse de Mr. H qui se résume en une phrase : Mr/ G emploie des méthodes négatives il retire des points à chaque faute. Mr..H a une me méthode positive à chaque mot juste il a des points. Cela ne s’invente pas. Face à mon entêtement à vouloir continuer) enseigner j’a ey droit à la visite de l’inspecteur d’Académie Mr ? E qui n’a pas hésité à me dire ; dans l’enseignement vous faites ce que l’on vous dit de faire. Si vous avez des idées ce n’est pas dans l’enseignement qu’il faut être. N’ayant plus rien à y faire et ayant l’âge de la retraite j’ai pris ma retraite l’année suivante. Etonnez vous après çà de la médiocrité des candidatures au professorat des écoles.

Partager cet article

Repost 0
Published by Gym Hurp
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Liens