Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

11 janvier 2017 3 11 /01 /janvier /2017 15:45

TLLA MUSULMAN E LE VOILE ET LA LIBERTE ET L’ISLAM

Dans l’émission complément d’enquête Manuel Valls a été questionné par une musulmane sur la question du voile

Elle est musulmane normalienne a une entreprise elle a créer une association des porteuses de voile qu’elle déploie comme un étendard è la gloire de l’islam.

Bardée de ses diplômes français elle se plaint de ne pas avoir été embauchée parce qu’elle portait le voile lors de ses entretiens f’embauche.

Le but de son association rassembler les femmes musulmanes pour défendre le droit des femmes musulmanes à porter le voile en toute liberté.

En conséquence elle accuse la France d’atteinte à la liberté des femmes à s’habiller comme elles l’entendent.

Manuel Valls se dit personnellement d’accord sur le principe du droit des femmes à s’habiller librement mais en tant que responsable il se doit de respecter la loi de 2004 sur les signes extérieurs religieux.

Manuel Valls et la musulmane ignoren probablement tt le sens du mot liberté.

A ka fin des années 40 un targui définissait ainsi l a liberté : avant nous avions l’espace et le temps. Nous étions libre

Aujourd’hui nous n’avons plus ni l’espace ni le tempds. Nous ne somme sommes libres.

En d’autres termes la liberté des uns s’arrête là ou commence celle des autres. Et n’en déplaise à Manuel Valls le port du voile porte atteinte à notre liberté de vivre selon l’ordre établi par la France.

Il y a des crimes de passion et des crimes de logique. Le code pénal les distingue commodément t par la préméditation. Nous sommes au temps de la préméditation du crime parfait. Camus

le terrorisme islamiste est indéniable un crime de logique tant la préméditation paraît évidente

Dans son propos sur le Figaro Elisabeth Lévy démontre avec beaucoup de talent comment cette préméditation sournoise et t pernicieuse s’impose dans notre vie quotidienne à l’ombre de de la liberté du droit ou de la démocratie.

La photo d’une femme tout simplement voilée avec un air attristant s’inscrit dans le paysage de la société française suscitant même la pitié qui finit par nous culpabiliser.

Il n’est aussi vrai que la cause profonde de la violence des banlieues est la conséquence de l’action du pouvoir des médias de la classe intellectuelle dominante associations et autres bonnes âmes à nous convaincre que ces assassins sont encore des enfants victimes de notre société.

Ce ne sont ni des jeunes ni des enfants ce sont d’odieux criminels qui n’hésitent pas à massacrer femmes et enfants à qui le pouvoir les médias et les bonnes âmes fournissent un alibi irréfutable : l’islam afin de justifier une politique de lâcheté et de servitude envers l’islam

Partager cet article

Repost 0
Published by Gym Hurp
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Liens