Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

19 avril 2017 3 19 /04 /avril /2017 11:21

ILLUSIONS ET REALITES POMIRIQUE

Le débat en vue de l’élection présidentielle a été détourné de son objectif : le choix d’un président qui puisse exercer le pouvoir dans le c dre

François Fillon a raison ce sont le pouvoir avec la complicité des médias et des sondeurs qui sont à l’origine du chaos de ces lamentables débats

Dans un premier temps les médias se sont employés à créer l’illusion que l’objectif de l’élection reposait sur le choix d’un président afin de focaliser le débat sur des hommes ou des femmes.

Les candidats de droite comme de gauche se sont bercés de l’illusion qu’il suffisait d’être élu à la présidence pour gouverner.

La France nous dit-on une démocratie et dans une démocratie et la légitimité du pouvoir appartient au peuple.

A cet effet la Constitution a prévu que c’est le gouvernement qui gouverne.

Les représentant du peuple sont choisis au cours des législatives et le chef du gouvernent appelé constitue son gouvernement. Pour gouverner celui-ci doit avoir une majorité au risque d’être dan l’incapacité de gouverner.

En France la fracture politique est indéniable. La droite est nationaliste la gauche internationaliste. Deux concepts politique b seulement différents mais opposés et totalement inconciliables

Les débats organisés au cours des primaires de droite comme de gauche ont fait en sorte à l’aide de commentaires appropriés qu’il s’agissait de choisir un président et contraint les candidats à établir un catalogue de promesses illusoires. Il en est résulté un débat chaotique à la suite duquel plus personne ne sait ce qu’est la droite ou la gauche.

Le stratagème imaginé par le pouvoir de gauche en pleine décomposition a été au cours des débats de faire émerger des candidats favorables au pacte républicain.

Alain Juppé était le candidat idéal de droite pour s’allier à l gauche ; le stratagème a fonctionné jusqu’au moment ou le candidat élu par la droite a été François Fillon.

La candidat Fillon était acceptable tant que la politique du confondait avec celle des centristes favorable au pacte Républicain.

François Fillon président des républicains contraint de se conforme à la politique de son parti adopte in projet politique plus à droite.

Ie stratagème imaginé par le pouvoir s’écroulait si dans un déroulement normal du débat ramenait la droite au pouvoir.

Pour parer à cette nouvelle situation il a bien fallu instrumenter l’institution judiciaire afin décrédibiliser les candidats de droite .

Afin de compléter le chaos qui s’installe en maître d ns le paysage politique on a créer un leurre du président Hollande : E. Macro, devenu le chouchou des médias et des sondeurs au point d’en faire le le nouveau. Président.

Dans l’hypothèse d’une folle élection de Macon il lui restera à gouverner avec quelle majorité parlementaire ?

En gros les Macon s’inscrit dans un programme dit libéralisme économique international.

Les républicains et les frontistes plus attachés à la souveraineté et à l’identité et à l’économie nationale formeront une opposition irréduxtible.

Macaron ne pourra compter sur les élus de son parti la gauche et des centristes.

Il est peu probable sinon impossible à contituer une majorité parlemantaire. La France sera ingouvernable. Dans la situation dans laquelle est la France se serait la pire des catastrophes.

En dehors de l’indécence politique à écarter un tiers des lecteurs français du débat et la vie politique française la seule majorité parlementaire possible est le rassemblement de toutes les droites sans exclusif.

C’est pourquoi il est important que le parti républicain obtienne au moins majorité relative.

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Gym Hurp
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Liens