Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

3 mai 2017 3 03 /05 /mai /2017 16:57

LA POLITIQUE DES DUPES DES REPUBLICAINS

La démocratie sociale qui apparaissait comme une version édulcorée du socialisme revient avec la manifestation du libéralisme. Le socialisme est de retour. C’est pourquoi Juppé pourra gouverner avec Macon et Valls écrivait Zemmour lors de la primaire de droite.

C’était prophétique hier mais aujourd’hui il faudrait écrire: c’est pourquoi Juppé Fillon et le parti républicain espèrent gouverner dans l’ombre de Macon Valls et Hollande.

Le mandat du pouvoir socialiste actuel se termine.. Une élection présidentielle est organisée. Les deux partis dits de gouvernement qui se partagent le pouvoir depuis 40 ans décrédibilisés par les médias sont écartés de l’élection présidentielle.

En réalité la France est divisées politiquement entre deux concepts de société non seulement différents mais mais opposés.

Les partis dits de gouvernement étant censés s’opposés sur la différence que l’on marquait par la qualification de gauche et de droite.

En simplifiant la gauche fonde sa légitimité de son concept politique sur une idéologie qui conçoit la société française comme fondue dans une société universelle que l’on peut qualifier d’internationalisme et la droite fonde la légitimité de son concept sur le concept d’une société nationale que l’on qualifie de nationalisme.

Chaque concept s’identifie par un hymne : la gauche l’internationale et la droite la marseillaise.

Les concepts étaient clairs et l’ électeur pouvait se déterminer en fonction du concept de société de so, choix.

La campagne présidentielle polluée par l’intervention avusice d » l’institution judiciaire instrumentalisée par le pouvoir selon le candidat de la droite et des médias complices le candddat de la droite décrifdbilisé et éliminé en conséquence la droite dite républicaine exclue du débat et de sa participation à l’élection présidentielle.

Deux candidats restent en lice pour élire le futur président de la république : Emmanuel Macaron qui à n’en pas douter est le clone de François Hollande et qui défend une politique internationaliste dite de gauche et Marine le Pen qui défend une politique nationaliste dite d’extrême droite.

Alors que le choix est simple entre deux concepts politiques nettement opposés la confusion entretenue par les médias pour décrédibiliser la droite parce que l’on qualifie d’extrême est une atteinte à la liberté de pensée.

  1. la campagne F. Fillon a défendu avec courage pensions nous un programme de droite reposant sur l’indépendance la souveraineté l’identité et une politique et culturelle spécifique de la France. Il a si j’ai bonne mémoire affirmait que E. macron s’inscrivait dans la continuité du pouvoir de F. Hollande qui a confuit la France dans la situation anarchique qui est celle de laz France actuelle, que E. Macon en accusant la France de crime co,trre l’humanité au cours de la colonisation avait porté atteinte à l’honneur de la France. que la politique universaliste de Macron ne permettrait pas le retour à un Etat fort capable d’assurer la sécurité de la France … enfin un programme de droite .

Immédiatement après son échec le voici que Fillon se convertit au programme internationaliste de Macron pour le soutenir et engager ses électeurs à coter Macaron et sa politique universaliste.

Suivi par les caciques du parti républicain a à tel point que Raffarin e retrouve avec Valls pour proclamer haut et fort qu’il ne resterait pas dans un parti qui ne voterait pas pour Macrobn. Pourquoi ?

Les Républicains pensent-ils que les français sont des moutons de panurge pour se précipiter dans l’Océan mortel de l’universalisme pour suivre leur bouc idéologique ?

Il faut espérer que les français ont retenu la leçon de Rabelais.

La vanité pousse Macron à croire qu’il suffit d’être élu pour pouvoir gouverner.

En démocratie c’est le peuple qui détient le pouvoir et la Constitution a prévu qu’il appartient au peuple de choisir son gouvernement en lui donnant une majorité parlementaire.

La droite étant majoritaire en France les caciques du parti Républicain espèrent revenir au pouvoir en obtenant pour le moins une majorité relative qui contraindrait le nouvel élu à désigner un républicain pour gouverner.

Un rêve illusoire pour la raison d’une ambiguïté du programme que les candidats du part républicain défendront : celui universaliste socialiste Macron ou celui de sroite de Fillon.

Marine le Pen dans une allocution a plagié nous dit-on un trexte de Fillon. Qu’y a-t-il d’anormal à ce qu’un candidat de droite retrouve les mêmes propositions de droite d’un autre candidat de droite.

En politique quand on s’engage selon ses convictions on s’allie avec ceux avec lesquels on peut établir une politique commune en trouvant un consensus qui satisfasse les parties.

On ne s’allie pas avec une politique opposée à la sienne.

C’est pourquoi je trouve illusoire l’espoir du parti répuvlicain de revenir au pouvoir après les législatives.

Quel que soit le gouvernement sans majorité parlementaire se sera la xontinuité du chaos actuel.

 

 

La Vanité d’E. Macron le pousse à croire qu’il suffit d »être élu élu président pour gouverner.

La Constitution l’entend autrement. Pour gouberner il faut une majorité parlementaire. Faute de majorité la France risque d’être ingouvernable.

Par vanité Mavron affirme qu’il aura automatiquement une majorité parlementaire.

La droite étant majoritaire dans le pays les caciques du parti républicain espèrent dons obtenir lors des législatives obtenir la majorité relative obligeant constitutionnellement le président à nommer le président du parti ayant une majorité pour le moins relative comme premier ministre.

  1. candidats républicains aux législatives devront à leur dire sur quel projet politique. Lequel ? Celle de l’universalisme de Macrob ou celle de droite de Fillon.

Face à l’ambiguïté d’un mariage comme dit la fable de la carpe et du lapin c’est un rêve illusoire de penser que les républicains reviendrait au pouvoir par le viais des législatives

En politique on s’allie avec des politiques qui peuvent s »inscrire dans un projet commin s’inscrivant dans un même concept politique.

C’est ce que rappelle Marine le Pen en plagiant untexte de Fillon. Il indique simplement les points de rencontre entre la droite républicain,e et la droite dite extrême.

C’est pourquoi quelle que soit la majorité mêrme relative ne pourra former une majorité absolue et sera contrainte à entretenir le chaos actuel.

Partager cet article

Repost 0
Published by Gym Hurp
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Liens