Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

19 mars 2015 4 19 /03 /mars /2015 17:13

ISRAEL : BIBI ET    RENAISSANCE DU COURAGE CIVIQUE

En mai 1978 alors qu’il était exilé aux Etats-Unis Soljénistyne invité parl es ed étudiants d’Harvard à s’exprimer sur ce qu’il  pesait du système politique des démocraties occidentales.

Le réquisitoire de Soljénistyne  sur le système des démocraties occidentales conduit inéluctablement au déclin de l’occident signe avant coureur de la fin.

A savoir s’il désirait que la Russie adopte le système  démocratique occidental il répond totalement contre.

A  savoir s’il désirait que la Russie reste dans le système politique  il répond toujours par la négative.

Ce qu’il désire dit-il c’est que la Russie retrouve son âme et son principe spirituel en un mot sa patrie.

Dans son propos intitulé le déclin du courage civique il dit :

Le courage civique a déserté le monde occidental dans son ensemble comme   dans chacun des pays qui le composent  leurs gouvernements les partis politiques ainsi que l’organisation des nations unies.

Il se manifeste particulièrement dans la couche politique t dans la couche intellectuelle dominante.

Les fonctionnaires politiques et les intellectuels manifestent ce déclin par leurs actes, leurs discours et plus encore par des considérations   théoriques qui fondent la raison de l’Etat su la lâcheté et la servitude..

La confondant la politique d’Israël avec la politique occidentale les fonctionnaires politiques et les intellectuels on,t conduit les israéliens sur la voie du déclin patriotique.

Pour les juifs fu monde entier nous vivons les prémices de pessah. Pour un juif Pessah est la conquête de  liberté. Les textes innombrables que nous lisons chaque année pour nous rappeler que la liberté a un prix celui des sacrifices que nos ancêtres ont faits pour vivre librement notre nation. C’est pourquoi il nous faut et des sacrifices librement consentis pour notre liberté et notre patrie.

La  Haggadah le texte qui relate  la sortie d’Egypte il a fallu au peuple juif 40 années de sacrifices et de privations pour conquérir la liberté et la terre promise : la nation juive.

Les sacrifices et les privations sont durs. Il arrive de regretter même l’esclavage avec l’assurance du lendemain.  Sur la route de la  route de la terre promise l’épisode du veau d’or a été la tentation du peuple juif à   renoncer à la liberté et à la liberté pour le confort de la vie d’esclave.

Aujourd’hui comme hier les sacrifices et les privations  qu’on lui demande pour conserver sa liberté et sa nation menacée sont si durs que les fonctionnaires politiques ainsi que les intellectuels ont retrouvé  le veau d’or pour convaincre le  peuple d’Israël  de renoncer à la patrie dans l’adoration  du beau d’Or.

C’est le miracle de Benjamin Natanyaou  d’avoir convaincu le peiple juif d’Israël que la liberté dans notre nation avait plus de sens que tous les trésors de la terre.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Gym Hurp - dans justice
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Liens