Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

26 décembre 2014 5 26 /12 /décembre /2014 15:08

JEAN D’ORMESSON GUERRE  ET L’ISLAM

Jean d’Ormesson s’aperçoit aujourd’hui que  nous sommes en guerre.  Sa naïve candeur ne change d’ailleurs rien à l’admiration  et  l’estime que l’on a pour son immense culture et son œuvre  littéraire.

Comme tous les occidentaux Jean f’Ormesson      gardé la vision des guerres d’antan qui étaient des guerres nationales.  Lorsque des conflits surgissaient entre des nations avec des gouvernements responsables de leur nation on s’engageait dans la violence généralement pour des raisons territoriales.

Les lois de la nature de la  guerre étaient simples : tuer ou être tué. Le vaincu se soumettait à  la loi du vainqueur.

Au 20ième siècle la nature et les lois de la guerre ont changé.

De guerres nationales  nous sommes entrés dans le règne des guerres idéologiques.

C’est un signe de notre temps il n’y a plus de conflits nationaux mai des conflits idéologiques.

On ne fait pas la guerre pour défendre  la nation son territoire sa culture sa vie commune on tue aujourd’hui  on tue pour la liberté la démocratie l’égalité la justice ou autres fadaises idéologiques qui ne sont que des mots qui ne veulent plus rien, dure.

Il y a des crimes de passion et des crimes de logique  la justice les distinguent   par  préméditation.  Camus

Il n’y a aucun doute quant à la préméditation du crime idéologique.

Par un détournement de la pensée qui désempare le jugement le crime de logique prémédité et souvent odieux du terrorisme que nous connaissons  est entré dans nos mœurs de la politique et même  de la justice  comme naturel et même glorieux au point d’en devenir légitime.

 Il en résulte que le crime idéologique devenu légitime quoi de plus légitime que la guerre  idéologique de l’internationale de la terreur islamique.

Quoi de plus odieux que le terrorisme. Quoi de plus stupides de considérer ces tueurs comme des enfants des aliénés des inconscients pour les innocenter. Ce ne sont ni des enfants ni des aliénés se sont des meurtriers et leur alibi est irréfutable : l’islam.

Que l’on me permette de rappeler ce texte de Renan :

Les libéraux  qui défendent l’islam ne le connaissent pas. L’islam  est l’union indiscernable du spirituel et du temporel. C’est le règne du dogme C’est la haine la plus lourde que l’humanité n’ait jamais portée..  

Partager cet article

Repost 0
Published by Gym Hurp - dans politique
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Liens