Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

20 octobre 2010 3 20 /10 /octobre /2010 09:11

LA GRANDE CONFUSION 

On dit que l’enfer  est pavé de bonnes intentions .Il est certain que lorsque ministre de l’intérieur Nicolas Sarkozy a eu l’idée de donner un statut  à l’islam de France il  ouvrait la porte à une confusion qui m’avait amené à écrire un texte intitulé : Islam de France ou islamisation de la France  .

Le mal qui désorganise la France est la confusion entretenue depuis une trentaine d »’années entre les idéologies supposées agir pour l’amour de l’homme et dans l’intérêt de l’humanité  et le régime politique qui est celui qu’une nation se choisit en fonction de ses mœurs ,, de sa culture et de son évolution .Un régime fonde sa légitimité sur des principes .

Dans l’esprit des lois Montesquieu écrit qu’il y a 3 régimes possibles :

La monarchie qui fonde sa légitimité sur l’honneur

La démocratie qui fonde  sa légitimité sur le peuple

Le despotisme qui fonde sa légitimité sur la volonté d’un seul .

Le vingtième siècle  a introduit un nouveau mode de régime :le régime idéologique qui fonde sa légitimité sur une idéologie  .Ainsi l’Allemagne nazie fonctionnait selon les principes de son idéologie :le national socialisme .

Depuis il suffit d’ajouter un adjectif idéologique au mot démocratie  pour que  l’idéologie qui accompagne la démocratie remplace le régime démocratique qui l’accompagne ?Il en fut ainsi des démocraties populaires et de la démocratie nationale socialiste il  en est de même aujourd’hui des démocraties islamiques ou des démocraties sociales .

La démocratie est un régime politique qui a ses règles et l’idéologie  basée sur des idées abstraites  et généralement elles séduisent parce qu’elles prétendent agir par amour de l’homme et pour le vien de l’humanité ,mais lorsqu’elle devient politique elle est comme toutes les idéologies même les plus belles finissent par devenir les plus meurtrières .

Les politiques qui nous gouvernent ne sont pas responsables de la gabegie qui règne dans notre quotidien ,c’est que la France soumise au despotisme des idéologies renonce de jour en jour à son régime démocratique .

Aujourd’hui les français sentent confusément que l’islam porte atteinte à l’identité nationale  .L’Europe en général et la France en particulier ont depuis le 19ième eut les yeux de Chimène pour l’Islam que l’on disait une religion  tolérante . N’est pire aveugle que celui qui ne veut rien voir  .Tout le monde savait que sous un régime islamique l’islam ne tolère pas  aux non musulmans d’y vivre .Fès le 18ième siècle cette vision ion idéale de l’islam était dénoncée par Ernest Renan  en ces termes «  Les libéraux qui défendent l’Islam ne le connaissent pas  . L’islam est l’union indiscernable du spirituel et du temporel .C’est l règne  du dogme .C’est la haine la plus lourde que l’humanité n’ait jamais port&e »

Toutes les idéologies sont incompatibles avec la démocratie  et l’Islam est l’idéologie particulièrement incompatible avec la conception démocratique de l’occident  .Aujourd’hui la France découvre la Barbarie qui règne dans les Etats islamiques  mais aussi dans certains coins de France où elle impose ses lois. Fermer les yeux sur cette réalité aveuglante devient une faute politique.

L’incompatibilité de l’islam avec la démocratie tient en 2 mots :La démocratie et l’Islam conçoivent deux système de sociétés bon seulement différents mais opposés . Il ne sert à rien de s’obstiner à vouloir les confondre en renonçant à nos principes démocratiques . Il est vrai que l’idéologie des droits de l’homme et toutes les organisions qui la composent sous la bannière de principes anti démocratique comme l’intégration ou l’a discrimination paralysent l’action démocratique sous prétexte de bonnes intentions .

Si l’on veut comme l’a dit Bernard Debré il faut sauver notre République il faut choisir notre régime politique : démocratique  ou idéologique ?

Deux citations de Montesquieu :

1°) Sur la faiblesse des régimes démocratiques :  « A Athènes la mère de la démocratie  l’étranger qui intervenait dans le débat citoyen était passible de la peine de mort   »

2°)Sur l’Education : « chaque famille particulière doit être gouvernée sur le plan  de la grande  famille qu’est la nation .     »

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Gym Hurp - dans politique
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Liens