Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

26 décembre 2014 5 26 /12 /décembre /2014 15:08

JEAN D’ORMESSON GUERRE  ET L’ISLAM

Jean d’Ormesson s’aperçoit aujourd’hui que  nous sommes en guerre.  Sa naïve candeur ne change d’ailleurs rien à l’admiration  et  l’estime que l’on a pour son immense culture et son œuvre  littéraire.

Comme tous les occidentaux Jean f’Ormesson      gardé la vision des guerres d’antan qui étaient des guerres nationales.  Lorsque des conflits surgissaient entre des nations avec des gouvernements responsables de leur nation on s’engageait dans la violence généralement pour des raisons territoriales.

Les lois de la nature de la  guerre étaient simples : tuer ou être tué. Le vaincu se soumettait à  la loi du vainqueur.

Au 20ième siècle la nature et les lois de la guerre ont changé.

De guerres nationales  nous sommes entrés dans le règne des guerres idéologiques.

C’est un signe de notre temps il n’y a plus de conflits nationaux mai des conflits idéologiques.

On ne fait pas la guerre pour défendre  la nation son territoire sa culture sa vie commune on tue aujourd’hui  on tue pour la liberté la démocratie l’égalité la justice ou autres fadaises idéologiques qui ne sont que des mots qui ne veulent plus rien, dure.

Il y a des crimes de passion et des crimes de logique  la justice les distinguent   par  préméditation.  Camus

Il n’y a aucun doute quant à la préméditation du crime idéologique.

Par un détournement de la pensée qui désempare le jugement le crime de logique prémédité et souvent odieux du terrorisme que nous connaissons  est entré dans nos mœurs de la politique et même  de la justice  comme naturel et même glorieux au point d’en devenir légitime.

 Il en résulte que le crime idéologique devenu légitime quoi de plus légitime que la guerre  idéologique de l’internationale de la terreur islamique.

Quoi de plus odieux que le terrorisme. Quoi de plus stupides de considérer ces tueurs comme des enfants des aliénés des inconscients pour les innocenter. Ce ne sont ni des enfants ni des aliénés se sont des meurtriers et leur alibi est irréfutable : l’islam.

Que l’on me permette de rappeler ce texte de Renan :

Les libéraux  qui défendent l’islam ne le connaissent pas. L’islam  est l’union indiscernable du spirituel et du temporel. C’est le règne du dogme C’est la haine la plus lourde que l’humanité n’ait jamais portée..  

Repost 0
Published by Gym Hurp - dans politique
commenter cet article
26 décembre 2014 5 26 /12 /décembre /2014 15:08

JEAN D’ORMESSON GUERRE  ET L’ISLAM

Jean d’Ormesson s’aperçoit aujourd’hui que  nous sommes en guerre.  Sa naïve candeur ne change d’ailleurs rien à l’admiration  et  l’estime que l’on a pour son immense culture et son œuvre  littéraire.

Comme tous les occidentaux Jean f’Ormesson      gardé la vision des guerres d’antan qui étaient des guerres nationales.  Lorsque des conflits surgissaient entre des nations avec des gouvernements responsables de leur nation on s’engageait dans la violence généralement pour des raisons territoriales.

Les lois de la nature de la  guerre étaient simples : tuer ou être tué. Le vaincu se soumettait à  la loi du vainqueur.

Au 20ième siècle la nature et les lois de la guerre ont changé.

De guerres nationales  nous sommes entrés dans le règne des guerres idéologiques.

C’est un signe de notre temps il n’y a plus de conflits nationaux mai des conflits idéologiques.

On ne fait pas la guerre pour défendre  la nation son territoire sa culture sa vie commune on tue aujourd’hui  on tue pour la liberté la démocratie l’égalité la justice ou autres fadaises idéologiques qui ne sont que des mots qui ne veulent plus rien, dure.

Il y a des crimes de passion et des crimes de logique  la justice les distinguent   par  préméditation.  Camus

Il n’y a aucun doute quant à la préméditation du crime idéologique.

Par un détournement de la pensée qui désempare le jugement le crime de logique prémédité et souvent odieux du terrorisme que nous connaissons  est entré dans nos mœurs de la politique et même  de la justice  comme naturel et même glorieux au point d’en devenir légitime.

 Il en résulte que le crime idéologique devenu légitime quoi de plus légitime que la guerre  idéologique de l’internationale de la terreur islamique.

Quoi de plus odieux que le terrorisme. Quoi de plus stupides de considérer ces tueurs comme des enfants des aliénés des inconscients pour les innocenter. Ce ne sont ni des enfants ni des aliénés se sont des meurtriers et leur alibi est irréfutable : l’islam.

Que l’on me permette de rappeler ce texte de Renan :

Les libéraux  qui défendent l’islam ne le connaissent pas. L’islam  est l’union indiscernable du spirituel et du temporel. C’est le règne du dogme C’est la haine la plus lourde que l’humanité n’ait jamais portée..  

Repost 0
Published by Gym Hurp - dans politique
commenter cet article
24 décembre 2014 3 24 /12 /décembre /2014 17:08

LORSQUE    VERITE  SE CONFOND AVEC  REALITE

LE  procès en sorcellerie intenté contre Zemmour relève plus  d’un concept totalitaire que de la démocratie..

Plébiscité par la quasi unanimité des français qui ont fait de son livre le suicide français le best seller de l’année  je crois que Zemmour n’a pas besoin d’un plaidoyer car il n’a pas à se défendre de dire l’évidente réalité de la France actuelle.

Le texte de Zemmour est plutôt    un réquisitoire  d’une politique de servitude à l’islam qui met en danger la France et les français..

Chacun  dut-on a sa vérité mais lorsque la vérité se confond avec la réalité  de la  politique n’a pas le pouvoir de nier la réalité pour affirmer sa  vérité.

Crime en deçà des Pyrénées gloire au-delà  selon Montesquieu. Il est vrai qu’il nr peut y avoir de vérité universelle tant la vérité  est différente selon les latitudes et se vérifie chaque jour : Crime en occident gloire en islam.

La concept  d’une vie commune en occident et celui d’une viecommune en Islam sont non seulement  différents mais opposés  et il est vain d’essayer de les confondre.

Lorsque le pouvoir relayé par les médias se pare des plumes de l’innocente morale des valeurs républicaines  lorsque nous refusons  de nous confondre avec la société islamique est-il bien convaincu qu’il en oublie que la France est avant tout une démocratie ?

 

 

Repost 0
Published by Gym Hurp - dans politique
commenter cet article
21 décembre 2014 7 21 /12 /décembre /2014 17:45

L’ISLAM ET LES CHRETIENS

La L’islam fonde sa légitimité politique  sur deux concepts : La djihad et les dhimis

La dhihad est le devoir de conquête imposé à chaque musulman.

Selon le concept des dhimis seuls les musulmans ont droit d’y vivre.

Aujourd’hui comme hier l’islam affirme sa légitimité sur ces 2 concepts.

Le paradoxe de l’occident chrétien de notre temps c’est de feindre d’ignorer cette réalité de l’islam et d’affirmer  une fraternité de conscience avec l’islam.

Voici les chrétiens d’Orient  rattrapés par l’histoire d’un islam aujourd’hui comme hier convaincu de sa légitimité politique  dans l’application des dhimis au nom de sa foi en l’islam

La bataille de Poitiers qui a permis à l’Europe d’échapper à la conquête de l’islam a même était supprimée de l’histoire de France.

L’histoire est riche en résistance de l’occident chrétien face  aux tentatives de conquêtes de l’islam en terres chrétiennes.

Depuis les croisades pour aller au secours des chrétiens en terre Sainte   entre le  10ième et le 13ième siècle à l’Afrique du Nord  chrétienne islamisée par le sultan d ’Istanbul maître de l’empire Ottoman islamique il n’est pas de terre chrétienne ayant échappé  aux tentatives de conquête de l’islam.

Au 19ième siècle le Liban faisait partie de la province ottomane de Syrie. Une population  chrétienne importante y vivait soumise au statut des dhimis.

Emus par la situation sociale des chrétiens les Etats-Unis contraignent le sultan d’Istanbul à faire une loi rétablissant les droits des chrétiens. Il s’en suivi  un massacre de 22 000 chrétiens.

Les Etats-Unis contraignent le sultan  d’Istanbul en 1862  à faire une entité chrétienne gouvernée par un chrétien.. .    près la seconde guerre mondiale  afin de faire vivre ensemble chrétiens et musulmans à l’abri di co,cept des dhimis  les mêmes américains établissent  une constitution partageant le pouvoir aux chrétiens la présidence aux musulmans le parlement. Pour quel résultat ?

Face à la tentative de conquête de la barbarie islamique  une interrogation sur la politique de l’occident : peur ou servitude.

Repost 0
Published by Gym Hurp - dans politique
commenter cet article
21 décembre 2014 7 21 /12 /décembre /2014 16:15

LE PIEGE MORTEL DE LA PAIX

Naftali Benett a parfaitement et mille fois raison.

La paix n’est que la conclusion d’un conflit violent que l’on appelle la guerre.  Qui fait la guerre à Israël ?

Un virtuel Etat Palestinien ?  Les partisans de la paix devraient revoir leur  histoire.

Depuis l’antiquité Israël a toujours était l’Etat du peiple juifet Jérusalem sa capitale.

En dehors du peuple juif aucun peuple ni aucun Etat ç plus forte raison aucun peuple  ou Etat palestinien ne s’est manifesté sur cette terre d’Israël.

La Palestine n’était qu’une province de l’empire Ottoman qui avait fait d de cette province une terre de désolation  ou pas âme qui vivent de Gaza à Jérusalem écrivent des voyageurs occidentaux.

Le souffle de la vie maintenue par le sacrifice de juifs lorsqu’au début du 19ième des juifs d’Europe de l’est firent la première allya et redonnèrent vie à cette terre.

La légitimité internationale du peuple juif sur l’ancienne province Ottomane a été reconnue deux fois par les instances internationales de notre temps

1) La S DN  vote  à l’unanimité la déclaration Balfour l’engageant à faire de la Palestine le foyer du peuple juif

192O Le traité de Sèvres qui démantèle l’empire Ottoman confie aux  britanniques  la Palestine aux britanniques pour en faire un foyer du peiple juif.

1923 L’Arabie était  occupée par 3 tribus : les Séoud  et abdallah.   Pour permettre aux Séoud  la totalité de l’Arabie et t Abdallah d’Arabie et sa tribu enTransjordanie privant le peuple juif des 2/3 de son Etat.

1939 Le livre blanc Peel voté par le parlement britannique interdit l’accès de la Palestine aux juifs  expulser les juifs de Cisjordanie  et interdit toute implantation juive.

2) 1 948 L’ONU reconnaît l’Etat juif d’Israël.

Les Etats islamiques entrent  envahissent Israël. Depuis l’islam dans son ensemble fait la guerre à Israël ou plutôt  à l’Etat du peuple juif d’Israël.

Jusqu’en 1967 il n’a jamais été question d’un Eta Palestinien.  L’Eta palestinien n’a été imaginé que pour contraindre les  juifs à abdiquer.

Benett a raison pour la simple raison qu’une guerre se conclut  toujours par la soumission du vaincu à la loi du vainqueur.

Un simple regard ce qu’est la loi en terre d’islam pour savoir ce que serait la vie des juifs si l’islam s’installait en Israël.

Il suffit de voir ce qu’est devenu le Liban alors entité chrétienne qui par les bonnes intentions des Etats-Unis dans l’idéologie de vivre ensemble a établit une constitution partageant le pouvoir entre chrétiens et musulmans.

Pour savoir ce que deviendraient les juifs d’Israël rappelez vous  où sont passés les communautés juives florissantes si Moyen Orient et d’Afrique du Nord devenus des Etats islamiques.

Repost 0
Published by Gym Hurp
commenter cet article
18 décembre 2014 4 18 /12 /décembre /2014 15:52

APOLOGIE DU DESORDRE A L4OMBRE DE LA TERREUR

Une politique qui ne fonde pas sa légitimité sur les réalités confond son pouvoir avec ses idéologies   Il en va ainsi aux Etats-Unis.

La réalité des Etats-Unis  en ce 11 septembre 2001 c’est l’odieux       attentat commis par l’internationale de la terreur islamique  contre les deux0 tours de New York faisant plus de 3 000 victimes  civiles américains.

Les actions   politique et policière  du pouvoir ont été celles du pouvoir américain de l’époque et nul n’est en mesure de juger  s’il n’est pas mis dans les mêmes conditions dans la même situation.

C’est de signe de notre temps  en occident  pour s’illusionner sur l’importance de  leur  importance ceux qui exercent le pouvoir accusent leurs prédécesseurs  de tous les maux dont ils sont responsables.

Ils en oublient qu’ils sont les héritiers des nation,s qui sont l’œuvre de leurs prédécesseurs. Alors qu’ont-ils fait de cet héritage que le pouvoir devait continuer  et promouvoir.

Aux Etats-Unis la guerre contre l’internationale de la terreur islamique  en Irak et en Afghanistan mise en cause par le pouvoir  par idéologie pacifique a déterminé le retrait des troupes américaines. Les résultats sont édifiants : L’internationale de la terreur islamique impose sa loi non seulement en Irak et en Afghanistan mais s’étend en Afrique au Moyen Orient  et même en occident.

Aux Etats-Unis régnait une paix sociale au point que le Président était noir. Devenu Président Obama se fait l’apôtre de la lutte contre le racisme noir. S’érigeant en victime du peuple blanc voici les noirs en guerre contre la police avec l’aval du Président.

A quoi sert la police si ce n’est de maintenir l’ordre public. ? Mettre en cause le service d’ordre c’est ouvrir la contre au désordre qui rend insupportable la vie commune.

L’alignement des nations occidentales sur les idéologies américaines  qui font l’apologie du désordre contre l’ordre  établi est la cause profonde du désordre qui règne dans les sociétés occidentales.

Repost 0
Published by Gym Hurp - dans algerie
commenter cet article
14 décembre 2014 7 14 /12 /décembre /2014 15:44

 IDENTITE NATIONALEET LAÏVITE

Une identité nationale se définit par rapport à sa nation. Un français se définit par son appartenance à la nation française.

L’interdiction des crèches de Noël dans les établissements publics par respect nous dit-on du principe de laïcité provoque l’indignation légitime  des français de souche  du droit d’être français. D’où la question : la France est-elle encore une nation ?

Une nation est une âme, un principe spirituel.  Deux choses qui à vrai dire n’en font qu’une. L’une dans le passé l’autre dans le présent.

La première est l’héritage d’un riche legs de souvenirs  et la volonté de continuer à faire vivre l’héritage que nous avons reçu indivis….. Renan

C’est cet héritage de souvenirs millénaires qui fondent la légitimité de notre identité nationale  qui nous donne le droit de revendiquer d’être français.

Le principe de laïcité est-il incompatible avec l’identité française ?

Rappelons d’abord que le principe de la laïcité a été créer par Jules Ferry entre 1882/87 lors de la création de l’école public dans  de France.

L’école publique française est l’héritière de l’école chrétienne qui depuis Charlemagne  s’est appliquée à instruire ses enfants.

Avant l’école Jules Ferry  l’illettrisme  dépassait le taux de 40%

L’école publique voulue laïque voulue par J. Ferry avait un objectif mettre tous les français  quel que soit sa religion sur le même banc d’école et recevoir le même enseignement afin de faire des  enfants fréquentant l’école publique des  citoyens français.

Le congé scolaire du jeudi  accordé aux enfants afin que les parents leur donne l’éducation de leur choix dans le cadre de la liberté religieuse. Pendant un siècle l’école  a été un sanctuaire de  laïcité en toute liberté religieuse.

La politique  politicienne de l’école de notre temps a dévoyé le principe de laïcité en introduisant à l’école  que l’islam pouvait   dans l’école publique laïque imposer ses pratiques religieuses.

La politique de l’école a porté atteinte au principe de laïcité en supprimant des cours d’histoire la bataille de Poitiers pour ne pas  indisposer l’islam.

En interdisant les arbres de Noël dans les écoles les crèches dans les établissements publics le pouvoir porte atteinte à l’identité nationale de la France car il trahit son, devoir de continuer et de promouvoir l’héritage que nous avons reçu indivis.

Repost 0
Published by Gym Hurp - dans politique
commenter cet article
13 décembre 2014 6 13 /12 /décembre /2014 16:31

LE GRAND REMPLACEMENT  OU L’INVASION

Ubu roi dit à son ministre ; mon peuple ne me plaît pas changeons le peuple.

De l’immigration au   grand remplacement  illustre parfaitement  la situation politique ubuesque des démocraties occidentales dans leur ensemble  et de la France en particulier face à  l’immigration.

Par principe lorsqu’on immigre c’est pour s’inscrire dans la vie commune de la nation d’accueil. L’immigration contemporaine a d’autres objectifs. Le nouvel émigré importe sa culture ses mœurs et sa vie commune qu’il substitue à la vie commune nationale. Il en résulte cet inquiétant grand rassemblement. .

En l’occurrence il s’agit d’une invasion.

L’histoire a connu ce genre de remplacement de la population soit par la violence comme la Gaule devenue romaine soit par une volonté politique de se confondre avec l’autre comme Rome qui adopte les mœurs et coutumes d’Athènes.

C’est un signe de notre temps à l’ombre d’une immigration supposée humanitaire nous acceptons une invasion violente par  la volonté d’une volonté politique internationale à laquelle les nations occidentales dans leur ensemble et la France en particulier  engage leur devenir.

La question est de savoir pourquoi ?

A partir du principe que l’O ? U fonde sa légitimité sur l’indépendance des nations et de leurs gouvernements  dans le respect du droit international  il est indéniable qu’en alignant sa politique sur celle des Etats Unis son action politique est entachée d’illégitimité quand elle porte atteinte à la liberté et à l’indépendance des nations.

Cette invasion de l’occident par l’islam est indéniablement la conséquence de la politique de servitude à l’islam des Etats Unis. pourquoi ? là est la question.

Repost 0
Published by Gym Hurp - dans politique
commenter cet article
11 décembre 2014 4 11 /12 /décembre /2014 16:16

LE C R I F  L’ISLAM ET LE F N

Une action politique qui ne se fonde pas  sur la réalité est non seulement  vouée à l’échec mais est souvent  la cause de bien des catastrophes.

Monsieur Cukerman  Président du C R I F est censé représenté les institutions juives de France   Les responsabilités publiques se limitent donc aux intérêts des juifs de France.

Certes  Mr. Cukerman est libre comme  nous tous  a des  des opinions politiques qui ne sont pas forcément celles des autres juifs. C’est porter atteinte à notre liberté  de nous faire endosser votre opinion politique.

Les juifs de France d’Europe et d’Israël sont depuis quelques années victimes d’une barbarie que l’on croyait ç jamais oubliée.

A la suite de l’odieux attentat contre ce jeune couple juif de Créteil  Mr. Cukerman  arguant de sa Présidence du C R I F s’est exprimé pour mettre en accusation un parti politique le F N  de pratique de la Charia.

En dehors du fait qu’il est dommageable   à la communauté de s’attaquer à un parti ^politique qui représente 30% des français  ce propos est en contraire à la réalité de la situation.

La charia puisque Mr. Cukerman l’ignore est un principe fondamental de l’islam dit le concept des dhimis.

Deux concepts politiques fondent la légitimité de l’islam ;  la djihad  et le concept des dhimis.

Le concept des dhimis organise la cité islamique peuplée exclusivement de musulmans. Les non musulmans doivent se convertir ou mourir.

Il est une exception pour les gens du livre Hal el Kittab  les chrétiens et les juifs qui ne sont que des dhimis des être sans droit et livrés à la merci de n’importe quel musulman qui fait du musulman meurtrier d’un non musulman un héros de l’islam.

Ces derniers temps la France s’est faite remarquer par des manifestations de violence anti-juives où les banderoles mort aux juifs.

Si j’ai bonne mémoire les manifestants qui appelaient au meurtre  des juifs étaient exclusivement des musulmans  ou des partis de la gauche française.

Après avoir rappelé à Mr Cukerman que les indignations toutes platoniques du pouvoir et du C RIF n’ont eu que ^pour seul résultat de donner le sentiment de légitimé le meurtre anti-juif.

C’est pourquoi je trouve ignoble votre accusation contre un parti politique quel qui soit  pour confirmer votre allégeance et votre amitié envers l’islam  qui est le terreau du meurtre anti-juif.

Repost 0
Published by Gym Hurp - dans politique
commenter cet article
9 décembre 2014 2 09 /12 /décembre /2014 11:37

Y A T6IL UNE POLITIQUE DE GAUCHE ET UNE POLITQIE DE DROITE ?

Comme  en toute chose l’action politique qui ne se fonde pas sur la réalité est vouée à l’échec.

Depuis plus de  trente ans  notre régime politique nous berce de l’illusion de deux lignes politiques différentes. Ce n’est qu’un leurre. Les deux partis de gouvernement de gauche ou de droite font la même politique différemment.

Il est vrai qu’au cours du temps la gauche et la droite ont fini par se confondre.

Sarkozy élu Président de l’U M P veut rassembler la droite.  Quelle droite ?

L’U M P et le centre constituent l’opposition de droite actuelle. Si le centre et   Si le centre et une majorité des caciques de l’U M P sont favorables  au pacte républicain la grande majorité des sympathisants de l’U M P espèrent une rupture avec la politique actuelle.   

Un rassemblement dans un but uniquement électoral serait voué à l’échec.

Par principe la gauche  se détermine par son concept idéologique de sa politique. C’est ainsi qu’on est passé de la démocratie sociale ouis à la sociale démocratie puis au libéralisme social et enfin au social libéralisme.

  Par principe la droite et nationaliste et attachée à la nation.

Deux concepts non seulement  différents mais opposés qu’il est vain d’essayer de les confondre.. Pendant trop longtemps la classe politique dans  son ensemble s’est appliquée dans l’illusion de cette confusion.

Là est le dilemme di rassemblement voulu par Sarkozy.

Sarkozy pourra un moment créer l’illusion d’une confusion possible l’intrusion du  FN dans le débat et la vie politique l’obligera à prendre position sur ses choix politiques : idéologique ou national.

C’est  l’excès idéologique à l’ombre des valeurs de démocratie dévoyée de morale qui heurtent le sentiment national.

Si Sarkozy venait à être élu il faudra bien qu’il constitue ine majorité. La droite d’opposition ne pourra jamais obtenir seule une majorité parlementaire. Il faudra bien choisir et constituer une majorité soit avec la gauche soit avec le FN.  

Son choix déterminera son option politique : idéologique ou national.

En politique il vaut mieux faire son choix en s’engageant dans une voie  que contraint par les évènements.

 

Repost 0
Published by Gym Hurp - dans politique
commenter cet article

Articles Récents

Liens