Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

7 décembre 2014 7 07 /12 /décembre /2014 15:25

MARION MARECHAL LE PEN EN POLITIQUE ?

Les racines du mal français d’inscrivent dans le dédale de la pensée unique  qui fonde la légitimité de la politique de la France.

La plus jeune député de France semblait vouloir rompre avec la monotone de la pensée politique unique et s’attachant à redonner un sens à l’identité et aux racines chrétiennes de la France  me semblaient  un combat conforme aux idées claironnaient.

La politique actuelle de la France se caractérise particulièrement  par son désintérêt de la France pour s’employer exclusivement à faire la leçon aux nations indépendantes sur ce qu’ils doivent faire.

La première intervention de notre jeune député  en proposant de donner une leçon aux israéliens en reconnaissant un Etat virtuel de la Palestine et allant plus loin en demandant qur l’O N U fasse de Jérusalem une capitale aux 3 religions.

C’est faire peu de cas  de l’identité et des racines du peuple juif et de leur indépendance.

Demander à l’ONU de faire autoritairement la capitale chrétienne de l’islam et du judaïsme c’est ignorer la réalité meurtrière de l’islam.

Notre jeune député confond ses convictions  politiques avec la pensée politique unique de la France à se désintéresser  de la France de son identité de ses racines pour dire aux autres nations indépendantes ce qu’elles doivent faire pour renoncer à leur indépendance leurs racines et leur identité.

Faire appel à l’O N U pour mêler à Jérusalem  l’islam les chrétiens et les juifs  c’est un aveuglement coupable de ne pas savoir le sort qui a été réservé aux juifs en islam et que l’islam réserve aujourd’hui aux chrétiens du Moyen Orient.

Pour aller au bout de ses convictions politiques pourquoi ne demande-t-elle pas la reconnaissance des républiques  islamiques des banlieues avec pou capitale Barbès.

Repost 0
Published by Gym Hurp - dans politique
commenter cet article
6 décembre 2014 6 06 /12 /décembre /2014 15:52

GOLDNADEL ET LE MOYEN ORIENT

L’enfer est pavé de bonnes intentions et les bonnes  intentions  de Golnadel conduisent inévitablement au paradis islamique  pour le peuple juif le véritable enfer.

L’avocat Golnadel ne connaît pas son dossier.

Au Moyen Orient il n’y a  pas in conflit entre deux Etats. C’est un conflit dans lequel  l’islam  poursuit contre le peuple juif.

Dans votre propos vous établissez qu’Israël est une nation sans identité.. Israël a une identité juive et son peuple est le peuple juif..

Il en va autrement  de la Palestine et des Palestiniens.

Si depuis l’antiquité le monde entier sait qu’Israël est l’Etat du peuple juif et que sa capitale est  Jérusalem.

L’histoire n’a jamais retenu l’existence d’un peuple ou d’un Etat palestinien ou même d’un autre peuple ou Etat qui ait  se soit manifesté  en Eretz Israël.

Depuis le 14ième   siècle ce que nous appelons la Palestine était une province de l’empire Ottoman s’étendant sur ce que nous appelons aujourd’hui Israël la Cisjordanie et la Jordanie  qui s’appelait la transjordanie.

Depuis le 27ième siècle les voyageurs se rendant en terre sainte  ont établi de  que la Palestine était une terre de désolation, , où même les ronces habituelles des terres incultes avaient disparues,  pas âme qui vive de Gaza à Jérusalem….

Dans l’empire Ottoman la propriété privée n’existe pas. La terre est propriété de l’Etat ainsi que toute production. Ce qui explique la misère du peuple dans l’empire et la ségrégation imposée par l’islam.

La première allya des juifs venus de l’Europe de l’est pour faire revivre   dansd cet empire hostile où les juifs considérés comme des dhimis se sont accrochés à cette terre malgré  la barbarie qui sévissait contre les juifs.

Afin de leur permettre de vivre en sécurité  un riche anglais  le comte de Montéfiori achète des terres au sultan pour établir des comptoirs sur lesquels venus d’Europe von redonner vie à cette terre moribonde.

En 1917 la S D N vote  à l’unanimité  la déclaration Balfour  par laquelle les nations s’ »engagent à faire de la Palestine la terre du peuple juif.

1920 Le traité de Sèvres qui a démantelé l’empire Ottoman confie aix britanniques un mandat sur la Palestine pour en faire une terre juive.

1923 L’Angleterre   offre à Abdallah d’Arabie et à ses bédouins  la Transjordanie.

1939 Les britanniques  votent le livre blanc de Peel  interdisant la P0alestine  aux juifs les chassant de Cisjordanie avec interdiction de s’y installer.

Cela n’es qu’à la fin des années 80 que les occidentaux ont imaginé ce peuple et cet Etat Palestinien pour y chasser les juifs car un peuple palestinien n’a aucune identité nationale et son identité islamique ferait immédiatement des juifs des dhimis livrés à la barbarie islamique.   

 

   

Repost 0
Published by Gym Hurp - dans politique
commenter cet article
4 décembre 2014 4 04 /12 /décembre /2014 10:42

ISRAËL EST L’ETAT DU PEUPLE JUIF OU NE SERA PAS

L’analyse e ’André Nahum sur l’inévitable dissolution de la Knesset. Il est vrai que dans le système politique des démocraties occidentales il est impossible de faire cohabiter politiquement des concepts politiques  non seulement différents mais opposés.

Les démocraties occidentales fondent leur légitimité sur des idéologies et par définition la démocratie fonde sa légitimité sur son peuple national.

Le désordre qui règne dans les démocraties occidentales résde dans cet antagonisme entre une politique idéologique et les réalités nationales.

La propagande idéologique s’est employée à diaboliser le nationalisme qui n’est pas autre chose que le patriotisme l’attachement à sa nation..

Israël fonde sa légitimité sur  son peuple juif et son Etat Israël

Pour les gens de ma génération  il était dans l’ordre naturel  de vivre et de mourir pour la patrie. .

Je suis juif mais he ne suis pas israélien et je m’intersis de porter un quelconque jugement sur les pays étrangers à la France celç ne m’empêche pas d’être concerné par Israël Etat du peuple juif parce qu’il est le seul recours des juifs  contre la violence anti-juive.

Dans la situation dangereuse dans laquelle les juifs d’Israël et même de la diaspora sont confrontés il me semble qu’il était naturel qu’i forme un rassemblement national regroupant toutes les forces de la nation pour la défendre.

Se confondant avec les concepts idéologiques occidentaux les iféologues israéliens devaient inévitablement s’opposer au concept sioniste de la nation juive.

A mon sens la dissolution a tardé car elle était inévitable.

C’est au peuple d’Israël de se positionner sur leur avenir.

Israël est-il l’Etat du peuple juif ou un vague territoire  qui sera livré à la violence islamique ?

 

Repost 0
Published by Gym Hurp - dans Israël
commenter cet article
3 décembre 2014 3 03 /12 /décembre /2014 15:32

UNEPOLITIQUE ELECTORIALISTE  DE L’AUTRUCHE

Sarkozy se propose de rassembler  sa famille politique supposée un parti de droite d’opposition. Pour  faire quoi ?  

Si on sait que Sarkozy s’oppose à Hollande mais il est indéniable que le parti de l’opposition de la droite nr ne s’oppose pas à la politique gouvernemental du PS.

Le régime politique de la France  s’articule  autour d’un Président accompagné de deux partis de gouvernement.  Ce système de deux  partis de gouvernement inamovibles et d’un président élu au suffrage universel  a  sclérosé la politique de la France.

Assurés de conserver  le pouvoir simultanément  par le jeu de l’alternance  les deux partis de gouvernent se sont satisfaits de ce système pendant 35 ans.  Il en est résulté yne politique commune quel que soit le parti ayu pouvoir l’opposition se conte,tant de petites escarmouches afin d’entretenir l’illusion démocratique .

L’intrusion du FN dans le jeu politique  change inévitablement  le ronron de ctte harmonie politicienne.

Les commentaires qui ont suivis le retour de Sarkozy laisse supposer que laclasse politique dominante avec l’aide de des médias et de la presse continuera  son ronron politique  par un accord  électoral par un accord rentre les deux partis de gouvernement en poursuivant   ce pacte dit républicain.

En entrant dans le heu politique  les deux partis dits de gouvernement vont être contraints d(entrer dans un débat politique.

Si comme il semble être admis Marine Le Pen est au deuxième tour quel que soit l’autre candidat  il faudra bien qu’il débatte politique et non rester figé sur les questions économiques sous la curatelle de l’U E et des Etats-Unis.

La politique actuelle menée par la France  aussi bien par la gauche que par la droite institutionnelle. La tradition naturelle est  nationaliste. Il faudra bien  que le débat politique  s’interroge sur le devenir de la France : continuera-t-elle à se bercer des idéologies  mondialistes ou européennes ou retrouvera-t-elle une politique et une souveraineté nationale ?

Une autre question se posera après l’élection d’un nouveau président  gouvernera-t-il avec les élus de gauche ou avec ceux du F N ?  Cela répondra à la question. 

 

Repost 0
Published by Gym Hurp - dans algerie
commenter cet article
1 décembre 2014 1 01 /12 /décembre /2014 15:53

UUNE GUERRE CIVILE EST-ELLE ENCORE POSSIBL ?

E. Renan termine sa définition de la nation par cette phrase ; Dans le présent et incontournable celui de maintenir et de continuer la vie commune.

Depuis la seconde guerre mondiale les démocraties dites occidentales ont entrepris des politiques anti-nationales.

Ce désintérêt politique de la nation   a conduit à ce que Soljénistyne appelle   le déclin du courage civique.

Il en résulte  un   désintérêt des valeurs la nation qu profit de supposées valeurs humanistes  que l’on prétend universelles et qui ne sont que des idéologies qui conduisent à la décadence nationale

Exception des lois de la nature  rien d’autre ne peut être universel car les réalités sont non seulement différentes  mais opposées  que ce qu’en occident est c0onsidéré  comme un odieux meurtre est considéré en terre islamique comme une gloire.

L’hypothèse de Zemmour  d’une guerre civile  possible   contre  les républiques des banlieues  naturelle dans un contexte national normal si les conditions d’un sursaut national s’établissait.

Le pouvoir entretient par un détournement de la pensée qui désempare le jugement entretien la confusion entre immigration et invasion.

L’immigrant abandonne sa terre natale  pour se confondre dans la vie commune de la terre d’accueil.

L’envahisseur  ne veut pas se confondre à la vie commune de la terre d’accueil mais vient dans le but d’imposer ses propres valeurs de vie commune à la terre d’accueil.

Il en résulte ce phénomène  que Zemmour appelle  les républiques des banlieues.

C’est avant tout une question politique.

L’occident dans son ensemble et la France en particulier développent à l’ombre d’un humanisme décadent des droits de l’homme une politique de l’apologie du désprdre.  C’est ainsi que l’ordre national cède la place au désordre des envahisseurs qyu s’établit dans les banlieues et qui fait tache d’huile.

Les français de souche ont déserté déjà les banlieues, ,ceux qui le peuvent désertent la France . La politique de servitude du pouvoir à l’égard de ces envahisseurs fait le reste.

C(o* mon interrogation :  La guerre civile est-elle encore possible ?

Repost 0
Published by Gym Hurp - dans politique
commenter cet article
28 novembre 2014 5 28 /11 /novembre /2014 18:10

L  NATION LE PEUPLE JUIF ET LA DEMOCRATIE

Une nation est une âme un principe spirituel.  Deux choses qui à vrai dire n’en font qu’un. L’une dans le passé l’autre dans la présent.

Elle est la possession  d’un riche legs de souvenirs .L’une est consentement mutuel  le désir de vivre ensemble et de continuer    la vie commune et  avec la volonté de promouvoir le legs que l’on a reçu indivis.

Comment Mme Livni  ministre de la justice d’Israël  s’oppose à la réalité historique et actuelle de l’identité juive d’Israël ? C’est pire qu’une trahison c’est une absurdité mortelle.

Nier la réalité du peuple juif pour se confondre avec ses ennemis qui appellent à l’extermination du peuple juif est une  infamie.

Depuis l’antiquité que de juifs ont fait  bien des sacrifices quelquefois de leur vie  pour conserver avec dignité leur identité  juive.

Quel est donc le peuple de la nation?  Une nation fonde sa légitimité sur son peuple  sans lequel  elle n’est pas une nation.

La nation est une âme un principe spirituel. Le peuple juif est l’âme et le principe spirituel d’Israël. C’est la seule légitimité nationale d’Israël.

Doit-on sacrifier le peuple juif sur l’autel de la démocratie selon les amis de Mme Livni ?

Encore fait-il savoir ce qu’ils entendent par démocratie ?

C’est un signe de notre temps pour justifier les pires vilenies on se gargarise de démocratie de liberté et autres balivernes  pour se parer des plumes d’une grandeur d’âme humanitaire.

Selon sa propre définition la démocratie est un  régime politique qui fonde sa légitimité sur son peuple. Si le peuple d’Israël n’est pas l’Etat du peuple juif il n’a plus d’identité nationale.

L’islam fait la guerre à Israël parce que il est l’Etat du peuple juif.

Parce qu’il est l’Etat du peuple juif commémore annuellement  le souvenir des victimes juive en Europe de la barbarie nazie.

On peut excuser certains d’occulter le souvenir des victimes de la barbarie islamique sans discontinuer depuis 15 siècles. Mais ces humanistes au grand cœur devraient tout de même se poser la question de ce que sont devenues les communautés juives florissantes du Moyen Orient et  en  du Nord. Disparues massacrées ou chassées par la barbarie islamique.

Pourquoi aujourd’hui encore les juifs  quittent en masse les Etats qui deviennent islamiques et pourquoi ils quittent la France ?

Ils auront une idée de savoir ce que deviendrait Israël si il n’était plus l’Etat du peuple juif et où les juifs iraient pour fuir la barbarie.

Repost 0
Published by Gym Hurp - dans Israël
commenter cet article
27 novembre 2014 4 27 /11 /novembre /2014 15:44

HURLER AVEC LES MEURTRIERS

La moindre des choses pour un journaliste français est de connaître le sens des mots qu’il  emploie.

En accusant Israël d’être un Etat ségrégatif  parce qu’il se veut l’Etat du peuple juif c’est ignorer ou faire semblant d’ignorer  le sens du mot ségrégation  afin de  cultiver la haine du peuple juif à l’ombre d’un humanisme meurtrier.

Si Mr. Colomès ignore ou fait semblant d’ignorer la signification du mot ségrégation les juifs persécutés et massacrés depuis 2 000 ans en Occident chrétien et depuis 15 siècles en Orient islamique  savent ce que cela veut dire.  

Notre temps est exemplaire en matière de ségrégation.  L’Europe dans son ensemble et l’Allemagne et la France en particulier après s’être accordé le pardon ont oublié leur ségrégation anti-juive des ann&es 30/40.

Malheureusement les juifs d’Orient et d’Afrique du Nord ont aussi vite oublié l’odieuse ségrégation  meurtrière des juifs à l’ombre de l’islam depuis l’hégire.

Pourquoi feindre d’ignorer  que l’islam  fonde sa légitimité sur la ségrégation  et particulièrement  celle des juifs qui n’a jamais cessé enterre d’islam selon le concept des dhimis qui organise la cité islamique en excluant  et massacrant en toute légalité  les infidèles à l’islam.

Les chrétiens d’Orient  découvrent aujourd’hui la ségrégation prescrite par le concept des dhimis.  Hier la ségrégation islamique à l’encontre des juifs  leur paraissait naturelle.

Israël serait un Etat ségrégationniste parce qu’il est l’Etat du peuple huif  serait accuser la France d’être ségrégationniste parce qu’elle est l’Etat du peuple français ?

Par quel aveuglement l’Europe dans son ensemble et la France en particulier ignorent la ségrégation  meurtrière ç l’encontre des juifs et des chrétiens  dans les Etats islamiques  pour faire l’apologie du meurtre islamique.

Par quelle inconscience meurtrière l’Europe et en particulier la France hurlent avec les meurtriers contre Israël pour sacrifier  sur l’autel de la hainr anti-juive les juifs d(Israël ?

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Gym Hurp - dans politique
commenter cet article
21 novembre 2014 5 21 /11 /novembre /2014 17:27

LES DJIHADISTES SONT LI2S A L’ISLAM

Rachi da Dati est musulmane et fait semblant de ne pas connaître l’islam.

L’islam est l’union indiscernable du spirituel et du temporel. Renan

Il faut chercher la moindre trace de spiritualité dans l’islam tant les principes temporels de l’islam en font le plus odieux des impérialisme ségrégationniste.

Mme Dati l’ignore ou fait semblant de l’ignorer ?

L’islam fonde sa légitimité temporelle su deux principes : la djihad et le concept des dhimis.

La djihad que est une obligation religieuse  de chaque musulman de faire la guerre aux infidèles à l’islam.

Faire la guerre  aux infidèles est le droit de tuer tout ce qui refusent l’islam  pour en tirer gloire et mériter le paradis islamique.

Le concept des dhimis  ne conçoit la vie commune qu’entre musulmans.  Lorsque l’islam considère comme islamique le concept des dhimis exclut les non musulmans de la cité  les convertissent où les tuent. Les chrétiens et les juifs sont tolérés sans droit ils sont à la merci de n’importe quel musulman qui considère comme un devoir de tuer le non musulman qui n’est qu’un dhimi.

 C’est pourquoi juifs et chrétiens ne peuvent plus vivre en Afrique du Nord et au Moyen Orient.

Certes l’immigration  n’a jamais  posé de problèmes à la France. Quand on émigrer en France c’était pour devenir français et l’on faisait l’effort de devenir français.

Cela n’est plus le cas de l’immigration islamique e actuel. Selon les propos de Tarik Ramadan  cela n’est pas à nous de nous intégrer c’est à vous de vous intégrer ce qui veut dire en gros que l’immigration islamique actuelle  fait de la France intégrée à l’islam une terre islamique. 

Repost 0
Published by Gym Hurp - dans politique
commenter cet article
20 novembre 2014 4 20 /11 /novembre /2014 16:02

DE  LA  COLLABORATIOLN   A LA COMPLICITE

Aujourd’hui comme hier l l’étrange politique de la France face à la barbarie est  pour un juif incompréhensible.

Il n’y avait alors aucun doute quant  à  la barbarie nazie. Hitler avait publié en 33 sur ses projets barbares à l’égard des juifs parce qu’ils  étaient juifs.

Les lois de la guerre font que  le vaincu subisse la loi du vainqueur. Mais subir la loi du vainqueur n’est pas l’adopter.

Hier en toute connaissance de cause la France a collaboré avec la barbarie nazie et ce qui a choqué c’est qu’elle s’est faite sa complice.

Aujourd’hui comme hier la France est confrontée avec une barbarie encore plus atroce que la barbarie nazisme : l’internationale de la terreur islamique.

Cette internationale de la terreur islamique qui étale sa sauvagerie en toute liberté en occident et en France en particulier ne cache même pas son intention d’exterminer le peuple juif d’Israël.

La France sait qu’Israël est l’Etat du peuple juif et que ceux que l’on qualifie de palestiniens ne sont que l’internationale de lla  barbarie islamique.

La moindre connaissance de l’histoire du Moyen Orient vous apprendra qu’exception du peuple juif il n’y a jamais eu d’autre peuple ni d’autre Etat ni palestinien quii ait eu une existence sur cette terre.

Il faut tout de même rappeler que ces palestiniens étaient les barbares des jeux olympiques de Munich ou de l’Achille Auro.

Il n’y a jamais eu d’Etat islamique en Irak et déjà les occidentaux  et la France qui voit ses enfants se glorifier d’être des meurtriers se prépare à reconnaître la barbarie d’hier comme celle d’aujourd’hui.

La politique de servitude à l’égard de cette ignoble barbarie islamique  je m’indigne aujourd’hui comme hier que la France se fasse la complice de cette barbarie islamique.

Repost 0
Published by Gym Hurp - dans politique
commenter cet article
19 novembre 2014 3 19 /11 /novembre /2014 18:12

L’INCONTOURNABLE DILEMME DE L’UMP

Y aura-t-il un débat politique  un jour à l’UMP ? C’est peu probable.

Les responsables de la manifestation pour tous ont interpellé les candidats à la présidence de l’U M P sur la loi  Taubira sur le mariage gay. On espérait un débat politique sur la question qui heurte le peuple de France.

A l’exception de Mari ton qui prône  l’abrogation de la loi tous les caciques du parti dit d’opposition sont pour conserver cette loi.   

L’ambiguïté   des débats et les contradictions  sur un seul sujet sont révélatrices d’une impossible rencontre d’une politique commune.

C’est un constat qu’il faut reconnaître il n’y a plus de débat politique ce qui nous donne le sentiment qu’il n’y a plus de politique de la France. En conséquence  le pouvoir n’a plus de politique.

Le fonctionnement  démocratique de notre système politique a figé la politique de la nation par l’implacable règle des deux partis de gouvernement qui se partagent alternativement le pouvoir  les amenant à faire la même politique différemment.

C’est ainsi que sur un seul sujet aussi fondamental que le mariage pour tous PS et UMP se rejoigne.

Débat et pouvoir politique se résume à un problème électoral.

Jusqu’à présent le système fonctionnait sans à coup les partis de gouvernement financés par l’Etat se partageait simultanément le pouvoir dans une politique commune.

Les temps o,t changé un troisième parti vient troubler le ronronnement du système.

Ni  le UMP ni le PS ne peuvent plus à eux seuls une majorité.

Pour l UMP se pose le dilemme : Avec qui le parti de la droite gouvernera  une fois élu : avec le PS ou avec le FN ?

Il faudra bien revenir à la politique et établir une politique commune à  la majorité ?  Elle sera alors de gauche ou de droite ?

 

Repost 0
Published by Gym Hurp - dans politique
commenter cet article

Articles Récents

Liens