Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

8 mars 2014 6 08 /03 /mars /2014 17:33

DE L’ILLEGITIMITE DE L4INTERVENTION OCCIDENTALE EN UKRAINE

Il ne peut y avoir d’action politique sans le respect de la règle qui établit les rapports humains : le  droit.

Le droit national fonde sa légitimité sur le choix du peuple.

Le droit  international fonde sa légitimité sur un droit établi qui règle les rapports entre des nations indépendantes.

L’ONU a été créée pour garantir l’indépendance et la liberté  des nations de choisir leur régime et leur pouvoir en toute indépendance. Toute ingérence dans  les affaires intérieures d’une nation est illégitime. Hier  il y avait certes des conflits mais il y avait la paix .Aujourd’hui à l’ombre de l’ONU l’apôtre de la paix a mis le monde en guerre. Pourquoi ?

Tout simplement parce que  les  occidentaux sous la bannière des Etats-Unis utilisent l’ONU  pour ignorer le droit  international.

Le concept  du devoir du devoir d’ingérence  du Président des Etats-Unis  qui  permet  aux Etats-Unis et aux européens de s’ingérer  dans les affaires intérieures de nations indépendantes est  une violation flagrante du droit  international.

L’intervention occidentale est révélatrice   d’une politique occidentale  tendant à substituer au  droit international les fantasmes idéologiques  du Président Obama.

C’est ainsi que la politique  des Etats-Unis et de l’Europe   dont les mains tremblent et leur langue se  dessèche face à la prise d’otages aux attentats  de l’internationale de la terreur islamique sont pris soudainement  d’un souci d’intolérance et d’intransigeance à l’égard  de nations faibles  aux gouvernements sans  soutien  afin d’y installer le désordre et la violence  dans des nations jusque mà paisibles en embastillant ou en laissant assassiner  des chefs de gouvernement  sans  raison de droit .

Cela semble aller de soi que la raison totalitaire  du Président  Obama  apparaisse comme un droit international  appelé à détruire des nations. Il est indéniable qur les Occidentaux organisent des troubles afin de s »’ingérer dans mles affaires intérieures des nations ?  L même  scénario en Côte  d’Ivoire en Tunisie en Egypte en Libye  en Syrie et aujourd’hui en Ukraine ne peuvent être l’objet du  hasard.  Mais la Russie n’est ni la Tunisie etc.. Les occidentaux risquent d’en ^payer le prix.

Repost 0
Published by Gym Hurp - dans politique
commenter cet article
4 mars 2014 2 04 /03 /mars /2014 15:55

Depuis que le Moyen Orient et l’Afrique du Nord   ont  intégrés à l’empire Ottoman   comme  partout en islam  juifs et chrétiens  vivent selon un statut juridique    du Dhimi.

Le concept du Dhimi et un concept qui fonde la légitimité temporelle de  l’islam. Cette loi fondamentale de l’islam exclut de la cité islamique  selonl a loi dite   hal  el dhima. Le non musulman n’a d’autre alternative de se convertir ou être tué .

Il existe une exception  pour les gens du livre (la bible) Hal el  kittab s  les chrétiens et les juifs simplement tolérés des êtres sans droit et à la merci de n’importe quel musulman qui peut en toute légalité assassiner un non musulman . Ce sont des dhimis.

Depuis le 14ième siècle  l’Afrique du Nord ainsi que le moyen  Orient étaient constituées de provinces Ottomane  où l’application de la loi islamuque  faisant des juifs et des chrétiens des  dhimis faisait  de leur vie un véritable calvaire.

Les nombreux voyageurs se qui se sont rendus en terre Sainte qu 18ième siècle décrivent parfaitement  cette situation.  Pierre  Loti  dans son  Jérusalem   décrit parfaitement  la comment à l’orée du 20ième siècle  l’islam traitait  les  juifs qui se rendaient à Hébron au tombeau des  patriarches.

Le sort des chrétiens de la province Ottomane Syrienne a ému les voyageurs occidentaux qui ont incité les Etats-Unis à intervenir  auprès du sultan d’Istancul  contraint de signer en 1860 une loi dite  Hal el Hamayoum (la vie égale pour tous) provoquant la colère des musulmans  Druzes  qui ont massacré 22 000  chrétiens.

A la suite de ce massacre  sous la pression des Etats-Unis de laFrance et de la Russie est créer  dans les monts Liban une entité chrétienne   avec un gouverneur chrétien appelé à devenir le Liban.

C’est l’occupation Ottomane qui a islamisé l’Afrique di Nord au 15ième siècle .Juifs et chrétiens étaient des dhimis sous la botte Ottomane.

Le 5 juillet 1830 en débarquant à El Djézaïr  le Général Clauzel rétablit l l’égalité des droits pour tous sur les territoires sous administration française.

Si le statut  juridique des dhimis  a disparu dans ce qui allait devenir l’Algérie française il continua à perdurer au Maroc et en Tunisie. La présence de la France imposant tout de même ene certaine réserve dans son application .

Au Moyen Orient après la guerre 14/18 le traité de sèvres démantèle l’empire Ottoman et confie les provinces  Ottomanes  aux britanniques et aux français. La Turquie se laïcisant la loi islamique n’ayant plus cours créa dans les populations chrétiennes et juives  l’illusion que le musulman pouvait être un citoyen comme les autres. Pourtant lorsque l’Europe devenue libérale a eu les yeux de chimène pour l’islam   Renan  prévenait :

les libéraux qu défendent t l’islam ne le connaissent pas .C’est le règne du dogme .C’est la haine  la plus lourde que l’humanité n’ait jamais portée. »

La période entre les deux guerres ont entretenu l’image de l’islam à travers les rapportts am0icaux que nous avons eu avec des  musulmans.

Les  provinces  Ottomanes  devenues des Etats à qui l’on a donné une identité  ont naturellemnt introduit  comme une loi  fondamentale le concept des dhimis.  

  Les régions  ottomanes  devenues des nations fictives à qui l’on a donné une identité islamique  de leur indépendance nouvellement octroyée ont rétabli le concept des dhimis  loi fondamentale de l’islam.

En quelques années les juifs ayant retrouvé leur statut de dhimi (qui e souvient des pendus de Bagdad ou de la confiscation des bien juifs de Damas   fuy     nt les massacres ont quitté en masse  les Etats islamisés dans lindifférence totale des nations de l’ONU  et des chrétiens locaux  qui ont justifié  cet aparteud anti-juif avalisant du même voup le concept des dhimis.

Aujourd’hui les communautés juive florissantes  d’AFN et du Moyen Orient ont disparues  avec la reconnaissance  de cette  aparteid  islamique qui exclut les non musulmans de la cité islamique les chrétiens sont aujourd’hui  victimes  d’un concept qu’hier ils approuvaient.

Lorsque la politique des  instances  internationales  celles des Etats-Unis et de l’Europe se confondent  avec  les concept de haine islamique au point de ne pas s’émouvoir du sort que l’on réserve aux juifs et aux chrétiens en terre qui deviennent islamique avec la complicité des Etats-Unis et de l’Europe  il est inutile de constater  les crimes islamiques il faut s’en inquiiéter .

 

Repost 0
Published by Gym Hurp - dans Israël
commenter cet article
1 mars 2014 6 01 /03 /mars /2014 17:28

A KIEV COMME A ABIUDJAN Tunis le Caire Tripoli e t c..

Ils veulent tous rejoindre le rêve démocratique européen  comme hier  les européen rêvaient de conquérir l’Amérique. Mais si hier  le rêve américain est devenu un cauchemar mondial aujourd’hui d d’une démocratie européenne est devenu un enfer  même pour les européens .Alors pourquoi cet activisme de  l’U E à incendier  des nations jusqu’alors paisibles ?

L’Europe comme les Etats-Unis se parent d’une pure conscience  pure attachée   aux valeurs démocratiques dont il est difficile de préciser ce qu’elles sont :L Liberté démocratie  e t c … ont-ils   un sens commun .

 A Kiev Tunis ou au Caire ? Les mots n’ont de sens commun qu’à la condition  d’être acceptés par  tous.

La liberté où chacun ferait ce que bon lui semble  conduit  t à l’anarchie.  La liberté ne se conçoit que dans le cadre  d’un ordre établi.

L’’indépendance des nations est un droit imprescriptible qui permet  à chaque nation d’établir son ordre de vie en fonction de sa culture  de ses choix  de son environnement  et du principe sur lequel  il fonde sa   légitimité.

Le principe qui fonde  la légitimité d’une nation est forcément différent suivant les nations/.Vouloir imposer  aux nations des principes qui ne sont pas les leurs est par définition de  L’impérialisme.

Il en est de même des droits de l’homme  qui n’a aucun sens commun selon que l’on soit en Afrique ou en Europe.

Le concept des droits de l’homme qui s’érige en loi universel est le pire des  impérialismes.

Le concept des droits de l’homme conduit toujours le pouvoir  à porter atteinte aux libertés fondamentales  en substituant au consentement librement accepté  d’une part de nos libertés pour une vie commune chois par des droits octroyés par le pouvoir . En résumé ce concept conduit à remplacer le droit d’un ordre établi par des droits octroyés par le pouvoir.

Ce qui frappe dans l la politique et la diplomatie occidentale  c’est la volonté de s’engager délibérément  aux c^$otés des  rebelles   contre des ordres établis et contre des gouvernements  légitimes.

Evoquant un humanisme illusoire à l’initiative du Président  Obama l’occident s’est doté  d’une doctrine  du devoir d’ingérence permettant aux occidentaux de s’ingérer dans les affaires intérieures des nations indépendantes

Quant aux résultats en Côte d’Ivoire  en Tunisie en Egypte en Libye  où l’ordre de la charia s’est substitué à l’ordre national. Face à l’inconséquence de ces interventions illégitimes  le Etats-Unis comme les occidentaux  ont l’outrcuidance de critiquer la Russie qui ne fait pas aitre chose que d’intervenir  pour défendre une population  qui refuse d’abdiquer devant le désordre.l     

Repost 0
Published by Gym Hurp - dans politique
commenter cet article
27 février 2014 4 27 /02 /février /2014 17:51

 

VALLD LA DROITE ET LA POLITIQUE

        Jean Pierre Raffarin estime clos l’incident de séance au cours de laquelle  Manuel Walls accuse la droite de flirter avec le F N

 A quoi servent donc nos institutions supposées démocratiques  comme l’assemblée nationale  à débattre  des problèmes de la politique gouvernementale où ) être une foire d’empoigne entre les deux partis dits de gouvernement  

Le ministre de l’intérieur a un r$ole politique: celui de l’ordre  public et de la sécurité de ses concitoyens. Apparemment  ses responsabilités semblent lui échapper et pour masquer son impuissance à assumer ses responsabilités ses armes se résument entre l’insulte et la provocation contre l’opposition.

De quoi s’agit-il en la circonstance ? Manuel valse accuse l’UMP de vouloir se rapprocher du FN traiter d’extrême  droite. Et alors. Pourquoi s s’émouvoir ? Y a-t-il encore une liberté politique en France ?  Pour l’UMP est-il plus politique de pactiser avec la gauche qui esclut du débat et de la vie politique  un tiers des français pour introduire dans le débat et la vie politique  les étrangers  et particulièrement les  islamistes que de s »entendre  sur des questions politiques  qui se rencontrent ?

Dans le débat où la vie politique démocratique  valeurs ou morale ne sont que des attrape nigauds qui veulent bien se laisser prendre .La question se pose donc pourquoi l’UMP se laisse prendre à un piège aussi grossier ?

Dans la situation  politique actuelle de la France l’opposition doit s’opposer ) une politique qu’elle désapprouve ou   aller à la recherche d’une politique  commune  pour  faire une politique  de droite qu’une mahoruté de français appelle de ses vœux ?

Pour Manuel Valls  comme pour la  gauche le seul moyen de se maintenir   au pouvoir c’est  d’amuser  l’U M P à l’ombre du prétendu pacte Républicain  qyu muselle l’opposition et la rend impuissante à réagir parce que minoritaire .

Le rôle del l’opposition est de s’opposer à une politique . En votant des mesures qui fondent la politique du pouvoir l’opposition se fait la complice d’une  politique  qu’elle est censée  désapprouvée.  Ce en quoi elle est inopérante et impuissante à se faire entendre..

D’où la question ; Pourquoi l’U M P se complaint dans ce rôle de ni oui ni non et se défend d’une accusation  qui accrédite  et justifie l’exclusion du tiers des franàais  du débat et de la vie poliutique .

 

Repost 0
Published by Gym Hurp
commenter cet article
5 février 2014 3 05 /02 /février /2014 15:07

LE MEILLEUR DES MONDES

Le pouvoir entend  légiférer  sur   sur des projets portant atteinte  au concept de la famille . En a-t-il  le droit ?

Par principe le pouvoir  élu  dispose d’un mandat confié par le peuple  pour assurer la continuité d’une vie commune  .

La famille en France comme dans toute société  est le fondement  de la nation ,et porter atteinte à la famille c’est porter atteinte à la nation .

Quel que soit l’engagement  politique de l’électeur  le mandat confié au pouvoir  est d’assurer la continuité et de promouvoir  notre vie commune .

En légiférant sur  le mariage pour tous  sur la famille il porte atteinte au concept de la famille française telle que la  quasi majorité du peuple de France  la conçoit .

Ne touchez jamais à la conscience des enfants  J. Ferry aux i instituteurs.  La théorie du genre  mise en pratique par le pouvoir  dans nos écoles  est une atteinte intolérable à la conscience de nos enfants  .

Ces lois se veulent peut-être légales mais elles sont  indéniablement  illégitimes  car contraire aux lois de la nature  et contraire au mandat confié à nos  élus.

Pourquoi le pouvoir  est plus préoccupé de ces questions idéologiques que de la France au bord de l’effondrement ?

La théorie du genre qui supprime la différence entre femmes et hommes  nous ne serons plus que des créatures similaires.  Le mariage pour tous   le couple de similaires .  .Les lois de la nature  ayant créer l’homme et la femme pour assurer la perpétuité de lpac   le ,comme il n’y aura plus ni d’hommes ni de femmes v  la science fabriquera des    créatures conformes aus besoins de la société …Et    la  France rejoint ai galop le modèle  décrit par  Aldous Huxley Dans   :e meilleur des monde

Demain en  une France sans hommes  ni femmes s simplement des créatures .

Les lois de la nature  exigent l’union d’une femme et d’un homme pour assurer  la perpétué de l’espace celle-ci sera confiée à des laboratoires qui programmeront des créatures conformes aux besoins de la société .  Toutes les créatures égales aux mêmes droits à leur m$ême carrée meublée pareillement  et ç la même p$atée .

Si le peuple s’alarme de ce sombre avenir l’opposition pactise .

Repost 0
Published by Gym Hurp - dans politique
commenter cet article
2 février 2014 7 02 /02 /février /2014 15:34

VALLS  ET NOS LIBERTES PERDUES

Il en est de alls  ce qu’il en est de toute  illusion  l’instantané  d’un mirage qu .

Il est surprenant que la France médiatique  ait pendant deux ans proclamer Valls le ministre le plus populaire de France .

A quoi Valls  se résume l’action du ministre de l’intérieur au cours de ces deux années de pouvoir : l’expulsion de la famille  ABRAMI et le duel avec Dieudonné .

L’exécution d’un jugement expulsant la famille Abrami est révélateur du mépris  de nos institutions et de la France par les étrangers , l’impuissance  du pouvoir à faire respecter  la France .

Qu’un t  trublion nargue pendant plusieurs années  la France et que  l’Etat sous la bannière de son ministre de l’intérieur engage un débat médiatique  est révélateur  de l’impuissance de nos institutions chargés de maintenir  l’ordre  établi .

A quoi sert un gouvernement  et  not particulièrement   n tles ministres de l’intérieur et de la justice  si ce n’est mainte,nir et améliorer l’ordre  public ?

Nos ministres usent beaucoup de salive à nous communiquer leur  certitude  que jamais la France  n’a jamais  connue  aussi  belle  embellie..

N’est pire aveugle que  celui qui ne veut rien voir  et Manuel Valls ne  veut  rien voir de cette France qui souffre  de l’insécurité grandissante  de la violence et de la délinquance qui gangrène notre vie commune  ni nz rien entendre  des alarmes de la gendarmerie et de la police  sur le sentiment  qye leurs efforts sont vains .

Peu importe le ministère de la justice s’emploie  au bien être de la violence et de la délinquance étrangère  et la propagande médiatique  glorifie ses valeurs républicaines . Républicaines peut-être mais pas  démocratique  ..

A Athènes  mère de la démocratie  l’étranger qui intervenait  dans le débat citoyen était passible de la peine de mort  Montesquieu

Le paradoxe de Manuel Xalls  tient dans son action complaisante  à l’égard de la violence et de la délinquance étrangère  dans  les manifestations ant-juive ou anti-France  pour consacrer toiute son énergie   à priver les français  de leur liberté  en manifestant ou en travaillant  pour  se faire un patrimoine .

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Gym Hurp - dans politique
commenter cet article
2 février 2014 7 02 /02 /février /2014 15:34

VALLS  ET NOS LIBERTES PERDUES

Il en est de alls  ce qu’il en est de toute  illusion  l’instantané  d’un mirage qu .

Il est surprenant que la France médiatique  ait pendant deux ans proclamer Valls le ministre le plus populaire de France .

A quoi Valls  se résume l’action du ministre de l’intérieur au cours de ces deux années de pouvoir : l’expulsion de la famille  ABRAMI et le duel avec Dieudonné .

L’exécution d’un jugement expulsant la famille Abrami est révélateur du mépris  de nos institutions et de la France par les étrangers , l’impuissance  du pouvoir à faire respecter  la France .

Qu’un t  trublion nargue pendant plusieurs années  la France et que  l’Etat sous la bannière de son ministre de l’intérieur engage un débat médiatique  est révélateur  de l’impuissance de nos institutions chargés de maintenir  l’ordre  établi .

A quoi sert un gouvernement  et  not particulièrement   n tles ministres de l’intérieur et de la justice  si ce n’est mainte,nir et améliorer l’ordre  public ?

Nos ministres usent beaucoup de salive à nous communiquer leur  certitude  que jamais la France  n’a jamais  connue  aussi  belle  embellie..

N’est pire aveugle que  celui qui ne veut rien voir  et Manuel Valls ne  veut  rien voir de cette France qui souffre  de l’insécurité grandissante  de la violence et de la délinquance qui gangrène notre vie commune  ni nz rien entendre  des alarmes de la gendarmerie et de la police  sur le sentiment  qye leurs efforts sont vains .

Peu importe le ministère de la justice s’emploie  au bien être de la violence et de la délinquance étrangère  et la propagande médiatique  glorifie ses valeurs républicaines . Républicaines peut-être mais pas  démocratique  ..

A Athènes  mère de la démocratie  l’étranger qui intervenait  dans le débat citoyen était passible de la peine de mort  Montesquieu

Le paradoxe de Manuel Xalls  tient dans son action complaisante  à l’égard de la violence et de la délinquance étrangère  dans  les manifestations ant-juive ou anti-France  pour consacrer toiute son énergie   à priver les français  de leur liberté  en manifestant ou en travaillant  pour  se faire un patrimoine .

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Gym Hurp - dans politique
commenter cet article
31 janvier 2014 5 31 /01 /janvier /2014 14:40

JUSTICE OU INSTITUTION JUDICIAIRE

Une décision   judiciaire ne peut se légitimer  qu’en relation avec  les règles ét d’un ordre établi d’une société  .

La confusion  selon laquelle  l’institution judiciaire  doit prendre ses décisions  conformes à l’ordre  établi  ne respecte pas  les règles  de l’ordre établi  il n’y a pas de justice  .

L’institution judiciaire est une institution fondamentale de la démocratie  car elle garantie  au citoyen d’exercer  ses libertés fondamentales  dans un ordre établi  .

En démocratie il ne peut y avoir de justice laxiste ou sévère elle doit s’exercer  en droit qui fixe les limites de nos libertés pour l’harmonie d’une

Il faut donc se rendre à l(‘évidence   l’anarchie règne dans  le pas c’st que les institutions  qui fondent la  démocratie ne fonctionnent  plus .

Le parlement qui est censé être la voix du peuple n’est plus qu’un rouage à entériner  les lois idéologiques  du Président ; Il en résulte  ce paradoxe   des droits octroyés par le  parlement  se substitue au droit  qui garantit nos libertés  dans un ordre établi .

L’institution judiciaire  par principe doit observer une neutralité totale fave aux  faits  .  Lorsqu’une décision judiciaire   repose  sur des sentiments personnelles  idéologiques ou politiques elle  n’a plus aucune légitimité .

Le mur des cons  est caractéristique  de la faillite de notre système judiciaire .

Il est une autre cause de ce désordre judiciaire c’est le vote de lois qui portent sur des subjectivités  comme le racisme ou l’antisémitisme  qui ouvrent la porte aux magistrats  à apprécier  selon ses criyères personnelles  par exemple  le racisme  selon que l’on soit blanc ou noir .

En  démocratie  comme dans n’importe quel régime p politique seuls les faits  en infraction avec l’ordre établi  ne peut faire l’objet d’une  décision judiciaire .  au risque d’être inique ou politique .

Aujourd’hui   les droits octroyés par le parlement se substitue   au droit qui garantit  nos libertés  privent le citoyen ordinaire des libertés fondamentales  garanties par le droit  au profit de la violence et de la délinquance protégée  par les  nouveaux droits  .

 

Repost 0
Published by Gym Hurp - dans justice
commenter cet article
28 janvier 2014 2 28 /01 /janvier /2014 18:31

FUTILES AGITATIONS DU POUVOIR  FACE AUX DJIHADISTES

« Il y a des crimes de passion et des crimes de logique.  Le code pénal les distingue aisément par la préméditation. Nous sommes au temps de la préméditation et du crime parfait. Nous  criminels ne sont plus des enfants désarmés qui évoqueraient  l’excuse de l’amour .Ils sont adultes au contraire  et leur alibi est irréfutable . c’est la   DJIHAD  qui peut servir à tout  même à faire d’odieux meurtriers  les juges et les bourreaux de leurs victimes . » Camus

Aujourd’hui  comme hier  le crime de logique  se développe à l’ombre d’une idéologie  .  Nous sommes au temps de la Djihad .

La Djihad n’est pas une philosophie  ni une  philosophie   ni  une religion  mais la religion de l’ aparteid    criminel de tout ce qui n’est pas  musulman .

Par un  détournement t de la pensée l’occident a sanctifié  la Djihad en la définissant  comme une  guerre sainte   , ce qui fait  du  djihadiste  le héros  d’un combat idéologique    qui  auréole son crime de sainteté  .

E  djihadiste  fonde la certitude de lala légitimité se son crime   sur un concept précis de l’islam  ,le concept de dharma établissant  l’état légal de non droit poyr le non musulman  prôna,nt le droit d’assassinat du non musulman  par devoir islamique  .

Il en résulte que ce qu’en occident nous considérons comme un crime  l’islam  le le tient comme un acte d’héroïsme  faisant du criminel  djihadiste un héros e  l’islam .

Deux concepts  de sociéyé non seulement différents  mais opposés  qu’il est vain d’essayer de les confondre .

Et pourtant c’est ce que l’occident  se leurre  en essayant de se persuader  que l’alibi activité criminelle des djihadistes n’est que la nécessaire  aspiration à la liberté  démocratique  .

   .Dans cette confusion idéologique  de la pensée politique  les pouvoirs politiques  en France  ne savent plus s’ils doivent combattre les djihadistes ou les glorifier .

Repost 0
Published by Gym Hurp - dans politique
commenter cet article
25 janvier 2014 6 25 /01 /janvier /2014 15:41

DU SIMULACRE DE DEMOCRATIE AU SOVIETISME

      L’enfer est pavé de bonnes intentions dit-on et les bonnes intentions  des gouvernements politiciens qui se sont succédés depuis 40 ans ont fini  par faire de cette douce  France ,une France où il ne fait plus bon  y vivre .

Comment en est-on arroivé à voir les forces vives de la  nation à émigrer vers d’autres horizons ? Tout simplement parce que la France  n’est plus une  démocratie .

Une démocratie fonde sa légitimité  sur son peuple .  Un pouvoir démocratique  fonde sa légitimité  sur les institutions  dépositaires de de la volonté du  peuple .  Le pa . Le parlement  censé représenté  le peuple ainsi que l’institution judiciaire  chargée de faire respecter  l’esprit du peuple  ne remplissent plus leur rôle démocratique .

Le parlement n’est plus qu’un rouage du pouvoir exécutif et ses lois sont dénués de l’esprit du peuple et l’institution judiciaire  a oublié le droit  pour s’attacher aux droits  définis par l’exécutif .

Le système politique  de la France n’est  plus  qu’un simulacre de démocratie .

En ce moment  l’exécutif y ajoute une de ses bonnes  intentions  le non cumul des mandats    qui finit par effacer toute tra      ce de  démocratie nationale .

La Constitution de la 5ième République  et l’élection fu Président de la République au suffrage universel  avait je crois pour but  d’établir un systèmes  qqui laisse le pouvoir au peuple et non au partis .

En 40 ans  le peuple de France  a a abandonné on destin garantie par un système supposé  démocratique  à deus partis dits de  gouvernement qui fondent leur légitimité sur leur élection .

Lorsque la démocratie est réduite aux acquis d’une élection  le pouvoir  s’autorise illégitimement à porter atteinte à  nos libertés démocratiques fondamentales  sous couvert de morale ou  de valeur s valeurs  Républicain .

C’est ainsi qu’il y a 40 ans   le pouvoir a dévidé  que pour des raisons morales  les partis seraient  financés par l’Etat f .  de façon à ce que seuls les partis de gouverneme accèdent au pouvoir .   . Tout autre moyen  de financement  apparaît comme condamnable .Il en résulte  une pauvreté et une médiocrité  politique qui fonde le déclin de la nation .

Les politiques actuelles semblent se satisfaire de ce misérabilisme de la vie quotifienne en organisant savamment  la pauvreté ety la misère  qui s’étend .

Cette nouvelle loi sur le non cumul des manda a pour seul but  d’isoler le peuple du pouvoir  en coupant tout lien entre le peuple et le poivoir  et l’obligation  d’a²dhérer  à l’un des deux partis de gouvernement qui en réalité n’en font qu’un pour se dponneer l’illusuon que la France est unre démocratie ;

 

Repost 0
Published by Gym Hurp - dans politique
commenter cet article

Articles Récents

Liens