Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 17:46

DE LA LEGITIMITE D1E L’INSTITION JUDICIRE 

 La légitimité sur son régime politique .Il ya différentes formes de régime  politique..

La démocratie fonde sa légitimité sur son peuple comme l’inquisition fonde  sa l différentes sur une morale religieuse comme en islam ou idéologique  comme l’ancienne   URSSS .

La France est dit-on une démocratie  qui fonde la légitimité qu pouvoir  sur la séparation des  pouvoirs législatif exécutif et judiciaire  et à leur indépendance  des uns par rapport aux autres . C’est dans ce cadre démocratique  que s’inscrit  l’indépendance de l’institution  judiciaire.

Nul be doute qu’aujourd’hui la France est en crise qui n’est ni économique ni financière ni de ni de morale  politique mais en crise de régime . La démocratie n’est plus qu’un leurre  .Il suffit d’être élu et devenu fonctionnaire politique  pour opposer son pouvoir au peuple .Un député né face à la manifestation du peuple contre le mariage pour tous déclarait q’Hollande élu il était la conscience du u du peuple .Et dans un même élan la gauche votera la loi.

Il en résulte que que lla voix des élus du peuple se confond avec celle du Président  Et lorsque les pouvoirs se confondent la démocratie  fait place au despotisme

C’est dans cette confusion politique  que la mise en question de l’institution judiciaire se pose .

En démocratie l’indépendance de la justice  n’est jamais  mise en cause .Mais dans cette confusion des pouvoirs l’institution judiciaire a tendance  à prétendre à une indépendance absolue .

L’indépendance de l’institution judiciaire dans le respect des lois qui émanent du nt du peuple c’est à dire selon Montesquieu l’esprit des lois .

En démocratie l’esprit  de la loi tient à la renonciation  de libertés pour préserver un ordre établi au cours du temps .Elle organise la vie commune  qui n’est possible sans y introduire aucune espèce de morale ou d’idéologie  au risque  d’une justice

 

 

La France  est dit-on une démocratie représentative qui fonde sa légitimité  qur des élus censés représenter  le p la volonté du peuple .

C’est pourquoi la séparation des pouvoirs :l et leur indépendance  les uns par rapport aux autres   est essentielle .

Nul n’est besoin d’être grand clerc politique en géopolitique ou en économie  pour constater le climat   délétère  révélateur d’une crise de régime .

La cause la plus profon

 

 

ExIl n’est pas de pouvoir qui ne s’exerce en dehors de fonctionnement d’un système dit politique .il existe plusieurs formes de système  politique :

La  démocratie fonde sa légitimité sur son peuple .

Un  régime  politique qui fonde sa légitimité  sur une morale ;religieuse comme en islam ou idéologique comme l’ancienne URSS est n régime inquisitoriale .

La France qui prétend  à la démocratie afin que le peuple exerce le pouvoir a institué un régime de la séparation des  pouvoirs :l législatif, exécutif et judiciaire et à leur indépendance afin  qu’ils ne se confondent pas en un pouvoir totalitaire qui priverai le peuple  de sa liberté et de son pouvoir .

C’est dans ce cadre constitutionnel que s’inscrit l’indépendance de l’ institution diciaire qui prend ses décisions au nom du peuple .

Si j’a         i bien compris les intentions de la garde des sceaux de changer  le code de procédure pénale  selon des principes idéologiques personnels ses lois seraient illégitimes et même illégales démocratiquement .

Les lois ne sont légitimes et légales qur dans l’esprit des lois selon Montesquieu .La légitimité de la loi dans un régime inquisitorial est la morale qui condamne à la pendaison le blasphème et en démocratie l’esprit de la loi est l’esprit du  peuple .

L’anarchie politique qui règne en France tient en cette croyance que le pouvoir va de soi  que l’on a fini par confondre  les pouvoirs par des manipulations politiques .

En démocratie les lois n’ont qu’in seul but restreindre un minimum de liberté pour tous afin de maintenir l’ordre établi par le peuple

 

Repost 0
Published by Gym Hurp - dans politique
commenter cet article
6 avril 2013 6 06 /04 /avril /2013 17:23

LA CHASSE AUX SORCIERES EST OUVERTE

Le séisme politique provoquée par la  révélation d’une infraction  de  vieille de 25 ans de Jérôme Cahuzac hier ministre du budget est au moins révélatrice du climat politique  délétère de la France .

L’indignation  outrancière   du gouvernement et des collègues t amis de Jérôme Cahuzac  allant jusqu’à l’insulte est aussi srprenante qu’inquiétante .

Surprenante car i contraire  à de logues amitiés politique , inquiétante car l’ignorance des amis d’hier  de la réalité était feinte ou réelle ?

On est enclin au regard du déroulement  des derniers évènements  de conclure que comme la presse  et la France le gouvernement était au courant .Pourquoi  ont-ils attendus les aveux de Jérôme Cahuzac pour se  drapper  dans la candeur de la virginité légale ?

La nouvelle publiée en décembre ,en dehors des marques de confiance la première manifestation du pouvoir demandant à Jérôme cahuzac de démissionner date  du 18 mars lors que dut déclenché une enq  examen  le 18 mars  . De l’aveu même ses ministres de l’économie et de l’intérieur  ils n’ont pas saisi la justice . Qui a saisi la justice pour qu’une enquête judiciaire soit décidée par le procureur ?  d’où la suspicion sur la sincérité du pouvoir .

Une simple infraction d’évasion fiscale détournée et amplifiée par le pouvoir  ,les médias et la classe politique dans son ensemble comme un crime moral ne manque pas d’être inquiétante quant à nos libertés démocratiques .

La légitimité du pouvoir se fonde sur son système politique .Laa démocratie  fonde sa légitimité sur son peuple . Un régime politique qui fonde sa légitimité sur une morale religieuse ou idéologique  est de l’inquisition .

Crime en deçà des Pyrénées gloire au-delà  selon Montesquieu .Quelle morale ?quelle idéologie .La morale est un problème de conscience personnelle .

Ainsi les Etats qui fondent leur légitimité sur une morale religieuse comme les Etats islamiques ou idéologiques comme l hier le nazisme  ou le soviétisme  portent inévitablemeny à la libreté de conscience .

La démocratie par  principe fondamental  écarte toute loi reposant sur une quelco,nque morale  ou idéologie ..L’espriy des lois en démocratie ne doit s’attacher qu’aux lois concernant l l’ordre établi sans aucune autre considération. Introduire un principe moral dans notre droit serait la porte ouverte à  toutes les dérives du pouvoir et surtout fe l’institution juficiaire .En quelque sorte  l’ouverture de la chasse aux sorcières .                                  

Repost 0
Published by Gym Hurp - dans politique
commenter cet article
3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 17:05

CHRISTIANISME ET ISLAM

Les mots prennent toujours le sens que l’on veut bien leur donner . l L’illusion  selon laquelle les mots  tq comme religion a un sens universel . Les religions sont diverses  et ont au cours du temps  ont développé des  concepts différents de culture ,d’un certain humanisme et surtout une manière de vivre en commun . différents .

Yvan Rioufol dans son article  se méfier de l’eau qui dort  s’attache à démontrer que le  christianisme développe un concept  de vie commune basée sur la culture ,un humanisme certaine morale  conforme à ces  aspirations d’une vie commune  .

Le  judaïsme développe le même concept de vie commune basée sur la culture ,une certaine morale humaniste  et le respect des règles d’une vie commune .

D’où  cette définition de ce que l’on appelle la civilisation j  judéo-chrétienne.

Il en va autrement de l’islam dont le concept  religieux se veut universel  et qui s’impose toujours par la violence .

Il n’est pire aveugle que ceux qui ne veulent rien voir et  civilisation  judéo-chrétienne  se  leurre à confondre  des concepts non seulement différents mais opposés ..

Renan écrivait déjà à la fin du 19ième siècle :les libéraux qui défendent l l’islam nle connaissent pas .L’islam est l’union  indiscernable  du spirituel et  du temporel l. C’est le règne du dogme .C’est la haine la plus lourde que l l’humanité  n n’ait jamais s portée .

Yvan Rioufol  au fond découvre  cette réalité islamique  reconnue depuis l’origine de l’islam .   Rappeler le sens de la fête chrétienne de Pâques  sur les valeurs humanistes de la     religion   chrétienne  met en évidence la violence de l’islam  qui rompt  l’équilibre et la paix  sociale de la société chrétienne .

Pour mémoire rappelons que l’Afrique du Nord était  chrétienne ainsi que la Turquie qui avait pour chrétienne  Constantinople lorsque devenue Istanbul le sultan de l’empire Ottoman impose la violence de l’islam dans son empire  par une loi dite  Hal El Dhima qui exclut de la cité islamique  le non musulman  par le meurtre ou la violence .

Face à cette réalité incontournable de l’islam  qui sans la moindre hésitation  après avoir expulsé les juifs des Etats islamisés après la décolonisation expulse ou les ou assassine les chrétiens qui s s’entêtent à se sentir chez eux en terre devenie islamique .. Pourquoi donc  les Etats occidentaux de culture chrétienne se leurrent sur la capacité de l’islam  à se confondre avec la société chrétienne  et acceptent que les Etats islamiques  rejettent les non musulmans de la société islamique .Na    ïveté ,crédulité  ou simplement lâcheté et servitude f&ace à l’islam ? C’est une auitre question .

Repost 0
Published by Gym Hurp
commenter cet article
29 mars 2013 5 29 /03 /mars /2013 16:12

POUVOIRS ET DEVOIRS DU JUGE

L’article de Catherine Nay  démontre s’il en était besoin  de l l’absurdité  d’une mise en examen  pour abus de faibles  de l’ancien Président de la Ré&publique  .Cette affaire aura le mérite  de savoir ce qu’est l’indépendance de l’institution judiciaire et par suite celle des juges .

La séparation des pouvoirs n essentielle dans un régime démocratique  implique une indépendance de chaque pouvoir . Le jour où les pouvoirs  se confondent la démocratie fait place à la dictature.  D’où la règle impérative de l’indépendance de chaque pouvoir dont celui de la justice .

La confusion qui règne sur la sémantique politique désempare le jugement  . L’indépendance de la justice repose sur le principe de l’égalité de tous face à la loi ..Celle du juge s’inscrit dans le cadre de l’institution .

Une décision judiciaire entraîne des conséquences irréversibles dans sur la vie privée professionnelle financière ou politique et porte atteinte à son honneur  à sa crédibilité et la présomption d’innocence n’y change rien .

Il es donc essentiel  que l’Institution respecte son  devoir de neutralité  au regard des faits dont elle est saisie  .

Le premier devoir d’un juge est de respecter ce devoir de neutralité sans aucune autre considération ni personnelle ni  politique   ni par amitié ni par inimitié .C’est donc une atteinte à la liberté de s’écarter des faits pour trouver dans le dédale des lois  qui puisse  mettre en cause r le justiciable .

C’es pourquoi la mise en examen de Nicolas Sa rkozy pour  abus de faiblesse  ma paraît contraire au devoir de neutralité sur lequel repose l’indépendance de l’Institution et des juges .

Repost 0
Published by Gym Hurp - dans justice
commenter cet article
24 mars 2013 7 24 /03 /mars /2013 15:58

INDEPENDANCE DE LA JUSTICE

Nicolas Sarkozy au s mis en examen pour abus de faiblesse  après  la mise en examen pour proxénétisme aggravé  pose naturellement le problème de l’indépendance de la justice .

Les motifs de ces mises en examen abus de faiblesse pour l’ancien chef de l’Etat  et proxénétisme  aggravé  pour  l’ancien directeur du FMI vivant alors aux Etats Unis  paraît peu crédible au regard  de  leur situation politique .

La mise en examen dit le procureur ne préjuge pas de l’accusation  le mis en examen protégé par  la présomption d’innocence . C’est à voir .

La mise en examen suppose à tort ou à raison que des faits contraire à la loi  implique le mis en examen .Livrer au public amplifiée par les médias le mis en examen se trouve otage de   suspicion  entraînant de graves conséquences dans sa vie professionnelle politique  professionnelle av et financière .

Mais nous dit la garde des sceaux  la sacrée sainte indépendance  de de la justice  est un droit souverain de la République démocratique , .C’est à voit .C’est pourquoi  ces mises en examen qui paraissent arbitraires  aux  justiciables  victimes de  cette indépendance de la justive  sache en quoi elle consiste ?

L’institution judiciaire rend la justice dans le cadre du droit national opposable à tous .  Elle prend ces jugements n e sur  en raison de faits en  infraction avec le droit .

Pour une justice équitable  la neutralité  de l’institution est essentielle  et qie le magistrat amené à prendre  une décision  judiciaire face abstraction de ses convictions politiques morales ou idéologiques .Sans cela la justice est i,nique .

Ces conditions réunies l’indépendance de kla justice  se justifie .Ces conditions  essentielles à une justice équitable  le sont aussi pour les magistrats appelés à prendre des décisions  judiciaires .

Si ma mémoire est bonne dans les années 70  un magistrat qui avait signé d’un  pseudonyme(Cayamayor= un artyicle politique sur le Monde avait été sanctionné ,tail est nécessaire qu’un magistrat doit fauire abstraction de ses  convictions politiques idéologiques ou personnelles .C’est la garantie d’une neutralité essentielle à une justice équitable .

Ce n’est plus le cas aujourd’hui . Et ces 2 affaires apportent un éclairage  sur l’ullusion d’une indépendance de l’institution judiciaire  défaillante  sans un soucide  neutralité .

Repost 0
Published by Gym Hurp
commenter cet article
20 mars 2013 3 20 /03 /mars /2013 17:17

LINCENDIAIRE

Les Etats Unis  ont été longtemps un modèle de réussite économique et politique . A vouloir  que l’univers  se fonde  dans ce prétendu idéal  islamique  le rêve américain vire au cauchemar mondial .

L’équilibre politique ou ce que nous appelions la paix  s’était installée  sans des règles communes respectées par tous  qu’on appelait le droit international  .

Nul ne niera que les Etats Unis  agressés sauvagement en 2OO1  par un ennemi clair qui ne cachait ni ses ambitions ni ses intentions criminelles :l’internationale de la terreur islamique . Il ne s’agissait pas d’un Etat  mais de criminels qui trouvent refuge dans les Etats islamiques .

Elu  apôtre de la paix en 2008 Barak  Obama  prétend que la guerre est inutile et qu’il vaut mieux faire la paix .

La paix bien sîr est bonne en soi .Mais avec qui . le désengagement en Irak et en Afghanistan laisse ces Etats  et leurs  populations livrés à la barbarie islamique .

En 2010 l’Afrique et le Proche Orient se maintenaient dans un équilibre stable ,des Etats et des gouvernements respectant les règles internationales et assumant les responsabilités  de leurs actes .Ce qui était un signe de paix .

Les Etats Unis  et leurs alliés occidentaux  sous la bannière de la colombe de la paix  ont incendié sans aucune légitimité l’Afrique et le Moyen Orient .Pour quoi ?  Quels en sont les conséquences ? Au lieu de la paix les  occidentaux  en sont à demander à leurs ressortissants de quitter les lieux .

Aujourd’hui Barak Obama e rend au Proche Orient Pourquoi faire ? La paix dit-il ? C’est à voir .

Israël est un Etat stable avec un gouvernement responsable .On lui fait la guerre aujourd’hui comme hier au peuple juif .

Qu’est-ce qui autorise lre Président des Etats Unis à interdire à des Juifs  de s’installer en Cisjordanie . Est-ce au nom des droits de l’homme  qu’un juif ne puisse aller librement dans les Etats islamiques .

Faut-il rappeler que tout au long de l’histoire on n’a jamais retenu l’existence d’in peuple où d’un Etat Palestinien  Et que c’est l’islam dans son ensemble qui fait la guerre au peuple juif .

En réalité le Président Obama  prône une politique de lâcheté et de servitude face à l’internationale de la terreur islamique .Pourquoi ?Naïveté Crédulité ou complicité ?

 

Repost 0
Published by Gym Hurp - dans Israël
commenter cet article
16 mars 2013 6 16 /03 /mars /2013 17:39

AFFAIRE DREYFUS :DE ZOLA AU PANTHEON M

L’ambiguïté  qui pèse sur l »affaire repose sur la feinte ignorance du système judici français  .Le système repose  sur un système d juridictions nationales qu’on appelle la justice et de juridictions  spéciales  attachées à chaque institution .Chaque juridiction a  domaine de compétence et le  compétence et de leur pouvoir de décision  .L’armée est une institution à part  et ses juridictions  sont spéciales  .Les différents conflits ont amené l’armée   créer des  juridictions spéciales ;  le Conseil de guerre  qui échappe à toutes les règles  d’une justice institutionnelle . Dreyfus a été jugé par un Conseil de guerre  et l’on débat des anomalies  d’une justice institutionnelle .

Les faits : 1804 Dreyfus revenant t de manœuvre est immédiatement mis au secret sans contact avec sa famille ni pourquoi

09/94 accusé  de trahison   sur  la  preuve  d’un bordereau établissant  une relation entre l’Etat major  dont faisait partie Dreyfus et l’ambassade d’Allemagne. Dreyfus est   condamné à la  réclusion perpétuelle .

15 janvier 1895 il est envoyé aux galères à Cayenne mis au sec r età lîle du fiable .Sa famille fait appel de ce jugement .

1896 : en droit français l’appel  est une juridiction de même  compétence .En l’occurrence un Conseil de guerre identique au premier à l’exception du commandant Picard qui avait voter contre la condamnation de Dreyfus  lords du procès .Il n’y avait donc  avoté contre la  condamnation de Dreyfus .

Juridiquement la compétence et la procédure respectée  plus  aucun recours n’était possible /La Compétence de la Cour de Cassation se limite au juridictions nationales le Conseil d’Etat aux juridictions institutionnelles et ne statuent que sur des questions de droit et non sur le fond .

1896 à la suite de ce procès d’appel Zola outré par le déroulement du procès écrit le Fameux j’accuse  qui a eu un retentissement international   sans pour autant  n’avoir aucune conséquence judiciaire. Dreyfus   est  resté condamné .

1899 :Reinhar  député de Strasbourg avocat de Dreyfus après 3 années de recherche pour trouver  la faille du piège inique du procès adresse une requête en annulation du procès de 1994 sur le seul point de droit que la liste des sanctions  applicable par le Conseil de guerre  ne figurait pas  la réclusion à perpétuité . Dans la liste des sanctions pour trahison  l a sanction étant la peine de mort .Le jugement de 1994 est cassé .

Dreyfus pouvait demander une révision .Selon la loi un autre procès  serait passé devant la même juridiction :un Conseil de guerre en prenant le risque d »’une condamnation à mort .Libéré Dreyfus reste accusé .1902 :Décès de Zola dont on ne sait encore aujourd’hui si c »était un accident ou un crime provoqué par l’oxyde de carbone d’une cheminée .

1906 les avocats adressent une requête à la Cour de Cassation qui constate le jugement de 1994 cassé en 99  réhabilite le capitaine Dreyfus nommé commandant .

janvier  191 lords d’une cérémonie officielle en présence des membres du gouvernement des journalistes venus du monde entier les cendres de Zola sont transférées   au Panthéon  Madame  Zola est accompagnée par les deux frères Dreyfus :Alfred  et Mathieu .Venant de l’école normale de la rue d’Ulm un journaliste ancien élève de l’école normale s’introduit   dans la salle où se déroule le procès ,se renseigne auprès des journalistes accrédités pour savoir où se trouve le capitaine Dreyfus  et lorsque le ministre de l’Education nationale  fait l’éloge de Zola  Grégori tire sur Dreyfus ,le blesse au bras et s »enfuit  sans que personne même le service de sécurité& ne  b’intervienne .

Septembre 1911 procès de Grégori .s’ouvre à la Cour d’assise de Paris le 1O septembre 1911. La culpabilité et la préméditation  Grégori avait fait l’acquisition du pistolet la veille de l’attentat .

 L’instruction   puis  l’audience qui devaient instruire le procès de l’attentat par un retournement inique de la procédure a fait un procès à charge contre Freyfus  sans mê l’autoriser à se défendre .

Le réquisitoire c’est limité à : au regard des faits c’est soit un délit passible de 5 ans  d’emprisonnement soit un crime passible de 2O années d’emprisonnement .Si la Cour  l’acquitte se serait une injustice .

A l la         question :Grégori est-il coupable de l’attentat contre  le commandant Dreyfus /La réponse est non .

Ala question :Y a t-il eu préméditation :la réponse est non

Grégori est acquitté sous les acclamations de la foule .

De victime Dreyfus est apparu aux yeux de tous comme l’accusé quiavait été libéré injustement par la Cour de Cassation .

C’es pourquoi il n’y a jamais eu de procès sur le fond de l’affaire . Et le leurre  d’une révision n’est simplement qu’un voile pour cacher l’iniquité de  l’institution judiciaire .

Repost 0
Published by Gym Hurp - dans justice
commenter cet article
16 mars 2013 6 16 /03 /mars /2013 17:39

AFFAIRE DREYFUS :DE ZOLA AU PANTHEON M

L’ambiguïté  qui pèse sur l »affaire repose sur la feinte ignorance du système judici français  .Le système repose  sur un système d juridictions nationales qu’on appelle la justice et de juridictions  spéciales  attachées à chaque institution .Chaque juridiction a  domaine de compétence et le  compétence et de leur pouvoir de décision  .L’armée est une institution à part  et ses juridictions  sont spéciales  .Les différents conflits ont amené l’armée   créer des  juridictions spéciales ;  le Conseil de guerre  qui échappe à toutes les règles  d’une justice institutionnelle . Dreyfus a été jugé par un Conseil de guerre  et l’on débat des anomalies  d’une justice institutionnelle .

Les faits : 1804 Dreyfus revenant t de manœuvre est immédiatement mis au secret sans contact avec sa famille ni pourquoi

09/94 accusé  de trahison   sur  la  preuve  d’un bordereau établissant  une relation entre l’Etat major  dont faisait partie Dreyfus et l’ambassade d’Allemagne. Dreyfus est   condamné à la  réclusion perpétuelle .

15 janvier 1895 il est envoyé aux galères à Cayenne mis au sec r età lîle du fiable .Sa famille fait appel de ce jugement .

1896 : en droit français l’appel  est une juridiction de même  compétence .En l’occurrence un Conseil de guerre identique au premier à l’exception du commandant Picard qui avait voter contre la condamnation de Dreyfus  lords du procès .Il n’y avait donc  avoté contre la  condamnation de Dreyfus .

Juridiquement la compétence et la procédure respectée  plus  aucun recours n’était possible /La Compétence de la Cour de Cassation se limite au juridictions nationales le Conseil d’Etat aux juridictions institutionnelles et ne statuent que sur des questions de droit et non sur le fond .

1896 à la suite de ce procès d’appel Zola outré par le déroulement du procès écrit le Fameux j’accuse  qui a eu un retentissement international   sans pour autant  n’avoir aucune conséquence judiciaire. Dreyfus   est  resté condamné .

1899 :Reinhar  député de Strasbourg avocat de Dreyfus après 3 années de recherche pour trouver  la faille du piège inique du procès adresse une requête en annulation du procès de 1994 sur le seul point de droit que la liste des sanctions  applicable par le Conseil de guerre  ne figurait pas  la réclusion à perpétuité . Dans la liste des sanctions pour trahison  l a sanction étant la peine de mort .Le jugement de 1994 est cassé .

Dreyfus pouvait demander une révision .Selon la loi un autre procès  serait passé devant la même juridiction :un Conseil de guerre en prenant le risque d »’une condamnation à mort .Libéré Dreyfus reste accusé .1902 :Décès de Zola dont on ne sait encore aujourd’hui si c »était un accident ou un crime provoqué par l’oxyde de carbone d’une cheminée .

1906 les avocats adressent une requête à la Cour de Cassation qui constate le jugement de 1994 cassé en 99  réhabilite le capitaine Dreyfus nommé commandant .

janvier  191 lords d’une cérémonie officielle en présence des membres du gouvernement des journalistes venus du monde entier les cendres de Zola sont transférées   au Panthéon  Madame  Zola est accompagnée par les deux frères Dreyfus :Alfred  et Mathieu .Venant de l’école normale de la rue d’Ulm un journaliste ancien élève de l’école normale s’introduit   dans la salle où se déroule le procès ,se renseigne auprès des journalistes accrédités pour savoir où se trouve le capitaine Dreyfus  et lorsque le ministre de l’Education nationale  fait l’éloge de Zola  Grégori tire sur Dreyfus ,le blesse au bras et s »enfuit  sans que personne même le service de sécurité& ne  b’intervienne .

Septembre 1911 procès de Grégori .s’ouvre à la Cour d’assise de Paris le 1O septembre 1911. La culpabilité et la préméditation  Grégori avait fait l’acquisition du pistolet la veille de l’attentat .

 L’instruction   puis  l’audience qui devaient instruire le procès de l’attentat par un retournement inique de la procédure a fait un procès à charge contre Freyfus  sans mê l’autoriser à se défendre .

Le réquisitoire c’est limité à : au regard des faits c’est soit un délit passible de 5 ans  d’emprisonnement soit un crime passible de 2O années d’emprisonnement .Si la Cour  l’acquitte se serait une injustice .

A l la         question :Grégori est-il coupable de l’attentat contre  le commandant Dreyfus /La réponse est non .

Ala question :Y a t-il eu préméditation :la réponse est non

Grégori est acquitté sous les acclamations de la foule .

De victime Dreyfus est apparu aux yeux de tous comme l’accusé quiavait été libéré injustement par la Cour de Cassation .

C’es pourquoi il n’y a jamais eu de procès sur le fond de l’affaire . Et le leurre  d’une révision n’est simplement qu’un voile pour cacher l’iniquité de  l’institution judiciaire .

Repost 0
Published by Gym Hurp - dans justice
commenter cet article
14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 11:06

LA LIBERTE SELON LA BIBLE 

Il est dans la tradition bien française  de se parer  des mots chargés  des vertus dont on se dit les porte drapeaux  .

Mais les mots comme les vertus ne sont pas universels  et n’ont de sens que lorsqu’ils se fondent sur la réalité   et lorsqu’ils se veulent politique ne sont que des idéologies  mensongères .

Il en est ainsi    de la sémantique politique  et des vertus  supposées  des   politiques : démocratie totalitarisme   libert égalité  ….

Selon  Montesquieu  si la  démocratie  fonde sa légitimité sur son peuple et le despotisme   lsur  le seul despote en quoi la bible  serait-elle la morale  du totalitarisme ?

La tque l’on nomme  aussi la bible fonde sa légitimité  sur des vertus qui fondent  une communauté . L’une de ses vertus  indispensable  à l’épanouissement d’ine société   est justement la liberté   qui fait totalement  défaut au totalitarisme .

Si j’en crois ce que j’en sais la Torah ou la bible  n’est pas une doctrine politique  ni même une morale .Elle est un enseignement  qui  permet d’un Le touacertain humanisme auquel   les  tentation s celles  de l’homme et celle du pouvoir  nous égarent trop souvent .

Un humanisme quel qu’il soit exige un minimum  de vertus . Les vertus   comme les mots  n’ont de sens que   lorsqu’ils se fondent sur une réalité . Il en est ainsi de  la liberté.

Dans les années 4O voici  ce que disait un touareg dans les années 4O :Avant nous avions l’espace et le temps nous étions libre .Aujourd’hui nous n’avons plus ni l’espace ni le temps nous  n’avons plus de liberté .

Le targui parle du temps  où la réalité  du Sahara était un dészrt  sans âme qui vive où seuls les nomades targuis  jouissaient de cette liberté sans contrainte .

La  civilisation est passée par là .Le désert  c’est peuplé .Et pour vivre ensemble  il est essentiel de restreindre sa liberté  pour respecter celle des autres .

Ces règles de vie commune  constitue  l’ordre établi . Et il ne peut y avoir  de liberté sans ordre établi .

Le peuple juif qui fonde sa légitimité sur la Torah ou la bible attache une importance considérable à la liberté qu’il célèbre lors des cérémonies  de Pessah qui se dérouleront cette année à partir du25 mars  au soir .

La liberté est le thème essentiel de ces fêtes de Pessah .B’étant pas un érudit hébaisant je n’en citerais 2 qui  ne m’ont jamais quitté .

Le soir du 25 la lecture de la Haggada  qui relate la sortie d’Egypte  au 3ième  paragraphe dit ceci :Aujourd’hui nous sommes esclaves en terre  étrangère .

Le lendemain  dans chaque synagogue  lira un  texte :  maftit qui dit de choses importantes pour comprendre le sens du mot liberté  pour le peuple juif.

En terre étrangère on peut vivre heureux ,et le nom de D.. respecté 

Ma Pessah est nécessaire pour trouver le chemin de la l liberté .

années d’errance dans  le désert du Sinaï pour se  pour établir un ordre de vie commune conforme  aux valeurs de la bible . Les restrictions des libertés  dès lors consenties par tous  ouvre la porte à un ordre établi  qui s’épanouit au cours du temps c’est  le sens de la liberté .

En démocratie  nos  restrictions consenties pour une vie communharmonieuse  contrairement au totalitarisme  où les restrictions à notre liberté est imposée par la loi .C’est ce que dit Montesquieu dans l’esprit des lois .

 

 

Repost 0
Published by Gym Hurp - dans justice
commenter cet article
8 mars 2013 5 08 /03 /mars /2013 17:34

LES ILLUSIONS PERDUES l

L L’élection  Présidentielle ayant réduit la  démocratie au seul  chois du Président  se pose la question de notre régime politique :Démocratie ou illusion électoraliste ?

Un système politique ne  fonde  sa légitimité  que dans le cadre de ses réalités tribales ,tribales  ou internationales ..

Si j’ai bien compris l’intervention  de Sarkozy après une législature sans   partage la situation économique et politique  d la France était catastrophique  hier elle est intenable aujourd’hui . Il Il semble que la désintégration de la nation soit  inéluctable .Pourquoi ?

La classe politique dans son ensemble s’enferme dans le vase clos  d’un système économique unidimensionnel  universel qui fonde  la culture politique de la France . La politique de la France de droite ou de gauche  se persuade  qu’il n’ya d’autre politique   toujours la même rester dans le vase clos de cette équation économique  qui conduit au déclin de la nation .

Nos politiciens et nos intellectuels manifestent leur certitude de cette politique  unidimensionnelle par leurs actes ,de beaux discours et plus encore par des théories ou des doctrines qui prouvent que cette manière de faire est pragmatique ,raisonnable et que nous devons nous y  soumettre .

Il en résulte un système figé entre  eux  partis dits de gouvernement  contraints à faire la même politique   se partageant le pouvoir simultanément .L’illusion démocratique est donc  se dire droite ou gauche ou de droite simultanément au pouvoir ou dans l’opposition .

Les propos de Nicolas Sarkozy sur son retrait et son éventuel recours  pour faire barrage aux extrêmes de gauche et qu »’il ne dit pad de droite  confirme  la volonté de maintenir un système  en excluant la moitié des français  du débat et de la politique de la France  pour y introduire les étrangers et notamment les islamistes .Ce serait sonner le glas de notre douce France .

 

Repost 0
Published by Gym Hurp - dans politique
commenter cet article

Articles Récents

Liens