Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

12 avril 2007 4 12 /04 /avril /2007 18:02

A  L’OMBRE   DU CROISSANT

 

 A  l’heure  où l’Europe se pare des lambeaux de l’innocence  dans le brouhaha d’un devoir d’une  mémoire  empreinte  d’une affliction  toute platonique       , à  l’ère du pardon   ;il serait temps pour  le juif  s’interroge  sur la  sincérité ou tartufferie  de l’occident à l’égard   d’Israël  en particulier et du peuple juif en général        .

 

Aujourd’hui  Israël   vit une période  politique délicate     . Sharon  avait  certes la  stature suffisante pour  imposer  la vision d’un Israël juif    . Malheureusement  me semble t –il  ne pourra  reprendre ses activités  politiques   . Le  HAMAS   lui n’a pas d’autres objectifs que l’élimination des juifs d’Israël  est aux portes de Jérusalem   .

 

Pour les juifs de ma génération  il semble que nous voici revenu  au temps du crime parfait   celui de la préméditation  raisonné  par ce supposées  passions  de  l’ amour de Dieu  sous la bannière  des idéologies  utopiques  que sont la démocratie et les droits de l’homme  qui excluraient  les juifs      .   Et c’est ainsi  qu’en raisonnant  le crime   en le parant d’une sainteté DJIHA£ID    auréole d’une gloire divine   que le crime  prolifère  avec la réprobation toute platonique  de l’Europe  qui attend de voir   . QUOI ?    .

 

C’est dans ce contexte d’insécurité  antijuive que TSAAL armée d’Israël  avec une violence que nous espérions  ne  jamais  plus revoir  chasse des juifs de leurs maisons    .  Cette expulsion brutale  nous interpelle  car pour ma part je crois  qu’Israël  ne peut plus faire l’impasse  sur la question : Israël doit-elle rester une nation juive  ou devenir une nation laïque        ?

 

Pourquoi lorsqu’il s’agit d’Israël  la politique internationale  s’arrête-elle à 1967 ?    Le monde étant ce qu’il est   aujourd’hui la politique israélienne  doit   savoir  s’y conduire  avec les données  actuelles    .

 

Ne nous berçons pas de l’illusion qu’un accord de paix  conclura une guerre de conquête   .  Aujourd’hui  comme hier nous sommes confrontés à une guerre idéologique     .

 

Au temps où l’idéologie peut servir à tout même à faire d’horribles assassins   les juges de leurs  victimes   le jour où le crime se pare des dépouilles de l’innocence  c’est l’innocence  qui est sommé   de se justifier      .N’est-ce pas la situation actuelle d’Israël ?

 

Guerre ou paix ?  La question n’est pas de renoncer  à la pax  la question  est de savoir comment s’y répondre         . Au regard aux idéologies aussi contradictoires  que celle des droits de l’homme  qui impose la libre circulation  des biens et des hommes et l’idéologie islamique  qui interdit  au juif  l’interdiction  de vivre dans une cité Islamique  , dans l’une qui proclame le droit du sol  et que faute de caractère un gouvernement juif  renonce à ce droit fondamental  expulse des juifs de leur maison  pour répondre à un oukaze  islamique  me paraît totalement inadéquate  si non dangereuse     .

 

Une seule question pour lever l’ambiguïté de la politique Israélienne   : Israël  restera-t-elle une nation juive ou deviendra-t-elle une nation laïque      ?   

 

    

 

Repost 0
Published by Eliaou Guedj - dans Israël
commenter cet article
12 avril 2007 4 12 /04 /avril /2007 17:56

                ESPOIR    OU   ILLUSION       

 

Après le drame de  des juifs d’Europe  la reconnaissance  l’état  d’Israël en 1948    avait  éveillé chez les juifs le fol espoir   qu’enfin  le peuple juif  ava conquis le droit et le pouvoir  de vivre chez lui  en paix     . Qu’en est-il un demi siècle plus tard   .

 

Pour le juif d’Orient comme pour celui d’Occident la situation n’      a cessé d’empirer  a-t-elle point que la sécurité  des juifs en Israël semble aujourd’hui encore plus  menacée       .

 

 Le gouvernement d’Israël  afin d’entretenir l’espoir envisage donc la solution  de ramener à l’intérieur d’une frontière peau de chagrin  les juifs vivant à Gaza    . Ce qui a le mérite de susciter  chez Madame VEIL dans votre édition du 9 décembre 04 le sentiment  un e immense espérance de voir la paix régner en Israël    .

 

Il s’agit de savoir de quelle paix  et de quel Israël parle Madame VEIL et de savoir si cet immense l’espoir pas une illusion    .     .  

 

 Si j’en crois la réalité historique de la région  ce qu’on appelait  au 19ème siècle   la Palestine était un territoire vacant  que de courageux juifs de la diaspora ont redonné vie    . La déclaration Balfour en 1917  s’étant engagé à  faire de la Palestine un foyer Juif  le traité de Sèvres en 1920 a confié aux  anglais un mandat sur la Palestine  en vue d’en faire un état Juif   . Trahissant le mandat qui leur était confié  les Britanniques ont en 1924 amputé la Palestine  de la moitié de son territoire  pour en faire créant la Transjordanie devenue la Jordanie i musulmane  et en 1939  le gouvernement Peel interdisant l’émigration Juive ouvre la porte de l’émigration aux seuls musulmans  décida que seuls les musulmans avaient le droit  d’émigrer en      .

 

Il paraît donc établir clairement ce que doit être Israël  et le se que l’on attend d’une paix hypothétique    .

 

Pour le commun des juifs l’Etat d’Israël   n’a pas d’autres vocations  que d’être un Etat Juif ,un foyer juif où le juif doit se sentir chez lui à l’abri  des persécutions qu’il subi depuis plusieurs millénaires  dans la diaspora de   l’occident Chrétien  ou de l’Orient islamique     . Ce serait une illusion dramatique  de croire qu’Israël doive renoncer à sa vocation   juive  pour obtenir un simulacre de paix    .

 

Quelle paix obtiendrons nous alors ?

 

  .La paix pense –t-on  est  la conséquence d’un conflit qui  oppose deux nations aux intérêts opposés  et généralement inconciliables    Les lois naturelles en la circonstance  déterminent les règles de la paix à la suite d’un conflit armé    le vainqueur imposant sa loi au vaincu   .

 

    Depuis la seconde guerre mondiale on a voulu remplacer les lois naturelles du règlement des conflits  par des lois humaines  supposées justifiées  par  une morale dite universelle    . On a donc changé les lois  de la fin des conflits  tout en affirmant que la nature des conflits était éternelle   .

 

Ainsi hier on faisait la guerre à l’Allemagne et aujourd’hui on se glorifie d’avoir vaincu le nazisme    .

 

Aujourd’hui  Israël croit être en guerre contre  un virtuel peuple Palestinien  alors que l’Islam  fait la guerre aux juifs    .

 

Ne nous trompons pas encore une fois    .Les guerres contemporaines ne sont pas des guerres nationales  ayant pour but la conquête de territoires  mais des guerres idéologiques  dans lesquelles les despotes tentent d’imposer leur impérialisme  sous la bannière de leur idéologie   .

 

La solution du gouvernement Israélien de ramener à l’intérieur des frontières d’un Israël peau de chagrin peut-elle  faire avancer  la paix ?  . On est en droit d’en douter    .

 

Tout d’abord il arrive au cours de conflits  lorsque certains intérêts nationaux sont inconciliables  qu’il y ait des transferts de population    . Mais la règle internationale suppose la réciprocité  devraient en la circonstance  faire loi  et si des juifs ne peuvent vivre en terre islamique  les musulmans devraient quitter Israël   . Cette décision unilatérale  devrait nous inciter à réfléchir au sort de GHANDI  qui créa le Pakistan  devenu islamique  pour n’avoir pas veillé au principe de la réciprocité   

 

De plus en ramenant les Juifs de Gaza derrière les frontières  d’un Israël peau de  chagrin  Israël reconnaît implicitement  la loi ségrégative de l’islam dite hal el DHIMA   qui interdit aux juifs le droit de cité  sur une terre devenue islamique  et du même coup reconnaît implicitement que Gaza est une terre islamique     .  N’ayons pas la mémoire courte  et souvenons nous d’abord  des persécutions atroces subies par les juifs en terre d’Islam et dont MAÏMONIDE s’est fait l’écho au 13ème siècle dans son épître aux juifs du Yémen    . 

 

C’est pourquoi je crois que l’immense espoir de Madame VEIL ne soit qu’une grande illusion

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Eliaou Guedj - dans Israël
commenter cet article
12 avril 2007 4 12 /04 /avril /2007 10:02

                    IMPOSSIBLE RENCONTRE

 

Lettre ouverte ayx pacifistes juifs militants pour des rencontres entre juifs et musulmanssous le âtronage de l’église 

 

C’est à tord que l’on parle d’un conflit Israélo – palestinien au proche – Orient .L ‘ unique  cause du conflit étant la volonté des Etats islamistes d’interdire toute souveraineté juive en Israël   il serait plus logique de dire :le conflit judéo- islamique .

 

Le conflit du moyen –Orient n’a nul besoin de la politique politicienne de l’Europe qui évoque un processus de paix qui ignore   à la cause du conflit pour s’attaquer au fondement même d’Israël : son caractère juif se fait ainsi la  complice du terrorisme islamique 

 

L l’Europe et des  états islamiques organisant comme Mr. Blair des conférences dites  internationales dans le souci unique de créer un autre état islamique appelé à saper le caractère Juif   d’Israël  en interdisant au peuple juif d’Israël d’affirmer sa vocation  est indécent politiquement et moralement.

 

A l’heure où l’occident Chrétien et l’Orient islamique réunis dans une même logique  d’agression ancestrale envers le peuple Juif   se parent des plumes d’une innocente conscience d’intégrité morale  garantie par les droits de l’homme dont les juifs seraient   exclus  voici que les voix  pacifistes  juives  mêlent leurs accents  aux cris d’orfraie des pacifistes européens qui sacrifieraient glorieusement  une fois encore le peuple juif sur l’autel d’une paix criminelle   pour voler au secours des pires ennemis d’un Israël Juif Ils ont la mémoire courte.

 

Ils en oublient même le rôle de  ces mêmes pacifistes juifs des années 30 qui  en fermant les yeux   sur le réarmement de l’Allemagne et en applaudissant à la paix munichoise ont conduits les juifs d ’ Europe  dans les camps   .                

 

Ils feignent d’oublier  le sort qui  est toujours  réservé aux juifs dans les  Etats  islamiques  depuis la fin du 7ème siècle. Il n’ y a pas su longtemps Israël était fière  d’avoir tiré de la barbarie islamique les juifs du Yémen ou d’Ethiopie.

 

Il était inutile d’  avoir donner aux uns et aux autres le goût de la liberté si c’est pour les renvoyer à  brève échéance à la barbarie islamique  et  retrouver  le statut de dhimi

 

Ne nous y  trompons  pas la  cohabitation entre l’islam avec  n’importe quelle autre  communauté religieuse  se conclut toujours par une islamisation   totale .    L’exemple  récent  de l’entité libanaise crée en 1862 pour devenir une entité Chrétienne en vue de  la  protéger de la barbarie islamique est prémonitoire pour le juif d ’ israël .   Qu’est devenue l’entité Chrétienne ? Que sont devenus les accords politiques conclus dans les années 60 pour établir un équilibre des pouvoirs intercommunautaires ? Il semble que l’entité Chrétienne s’est effacée devant le pouvoir  islamique    

 

Ce  serait   une illusion absurde de considérer l’Islam comme une religion identique à la religion juive ou Chrétienne. Il serait  doublement absurde de considérer les Etats dits arabes comme des Etats comme  les   autres   .   Le seul  fondement  de tous  les Etats arabes est l’Islam.

 

Au dix neuvième siècle déjà Renan écrivait : «  les libéraux qui défendent l’Islam ne le connaissent  pas 

 

L’islam est l’union indiscernable du spirituel et du temporel …

 

C’est le règne du  dDogme . 

 

 C’est la haine la plus lourde que l’humanité ait jamais portée … »

 

Depuis plus de deux millénaires les juifs victimes de persécutions ont su garder leur foi dans leur judaïté  Je   conclurai donc par la première phrase de l’épître sur la persécution de Maïmonide :

 

«  Un de ses contemporains interrogea un homme sage selon ses  dires  . Un de ceux à qui rien n’est arrivé de ce qui est arrivé à la majorité des communautés d’Israël  du fait cette  persécution .  . En  vertu de laquelle on voulait l’obliger à reconnaître la mission de cet homme (Mohamed) à savoir qu’il est un prophète véritable .

 

Est – ce  que cet homme  pouvait le reconnaître pour ne pas mourir et que ses fils et ses filles soient assimilés dans les  nations , ou est-ce qu’il devait mourir afin de ne pas porter ce témoignage comme l’y oblige la Tora ,et que ce témoignage conduit à abandonner tous les commandements …

 

  Aujourd’hui comme hier tel est pour le juif la question ?

 

Aujourd’hui seulement çà n’est plus une question personnelle mais une question  pour l’ensemble de la communauté juive d’Israël mais aussi de la diaspora  .

 

               Bouc bel Air le 10 Janvier 2003

 

Monsieur Eliaou Gaston GUEDJ    ,A Rue Gérard Philippe

 

13 320 Bouc Bel Air

 

Tel 04 42 22  3207

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

 

Repost 0
Published by Eliaou Guedj - dans Israël
commenter cet article
12 avril 2007 4 12 /04 /avril /2007 09:56

LE MYTHE DE SISYPHE  D’UNE LAÏCITE ISLAMIQUE

 

La cohabitation de l’islam avec une société laïque et démocratique  est –elle possible     ? Les démocraties occidentales feignent de se convaincre d’une   cohabitation avec l’islam est réalisable    dans l’absurde   affirmation  que l’islam est une religion  comme les autres      .

 

N’est pire aveugle que celui qui ne veut rien voir      .Depuis le 19 è siècle  l’occident chrétien a les yeux de Chimène  pour l’Islam  et professe qu’une démocratie islamique  n’est pas différente d’une démocratie laïque  occidentale    A une chose près    dans une démocratie islamique   se disant laïque  seuls  les musulmans ont le droit de cité   .Les non musulmans ne peuvent légalement soit se convertir  à l’islam soit périr     .  Une exception est faite pour « les gens du livre » qui sont tolérés fans la  islamique   soumis au statut de Dhimi  c'est-à-dire sans aucun droit   . Ce statut  est toujours en vigueur dans la cité islamique     .

 

L’occident ne semble pas vouloir tirer  les leçons de son histoire avec l’islam       . Dès le huitième siècle  le Christianisme Nord africain abandonne l’Afrique du Nord  à l’islam sous couvert de tolérance œcuménique     .

 

Sans remonter si loin  la courte histoire du Liban Chrétien est exemplaire     . Le Liban qui au  19è siècle faisait partie de la province syrienne de l’empire Ottoman  vivait une très grosse minorité de Chrétien    . Comme dans tous les états islamiques  les Chrétiens vivant dans la province syrienne  étaient seulement tolérés  en Syrie soumis au statut de dimi   

 

En 1860 la situation paraissant intolérable aux américains  ces derniers  obligèrent   le régime Turc  à voter une loi égalitaire donnant les mêmes droits  aux chrétiens et aux musulmans    . En 1862 en révolte contre cette loi égalitaire  les Druzes massacrent 22 000 chrétiens    .

 

A la suite de ce massacre  toujours les américains contraignent  le régime Turc à accorder une autonomie à cette parcelle de la province Turque de Syrie  qui deviendra  le Liban Chrétien gouverner par un  gouverneur Chrétien      

 

Les démocraties  islamiques ont une conception différente  de la démocratie et de la laïcité que les démocraties  occidentales   . L’islam est « l’union indiscernable du spirituel et du temporel    » ce qui impose l’au musulman  de ne concevoir d’autre régime politique  qu’islamique       . Il en  résulte que dans une démocratie occidentale  laïque  le musulman  dispose de tous les droits du citoyen  alors que sous  un régime islamique  le non musulman est privé des droits les plus élémentaires du citoyen 

 

C’est ainsi que le Liban qui avait vocation d’être une entité chrétienne   dans un esprit  de démocratie laïque oubliant son statut du passé envisagea de cohabiter avec l’Islam      afin de vivre  suivant les  principes  laïques  et démocratiques  occidentaux     .

 

 En 1947 ( je crois ) en vue  d’établir un régime égalitaire  une constitution   avait prévu   le partage du pouvoir entre musulmans et Chrétiens avec un président de la République  Chrétien et un premier ministre  musulman      .Au bout de la troisième élection  présidentielle  les chrétiens  le président Chrétien fut chassé du Liban  et les chrétiens ayant retrouvé leur statut de Dimi     ont livré à la vindicte islamique  leurs frères chrétiens de l’A L S  qui avaient  commis le crime de s’allier avec un Israël juif     .

 

 Penser qu’une cohabitation pacifique  d’une démocratie  laïque  occidentale puisse cohabiter avec l’islam c’est prendre le risque d’une islamisation    .

 

          Bouc Bel Air le231 février 2005-02-22

 

Monsieur Eliaou Gaston FUEDJ

 

2 Rue Gérard Philippe    13 320 Bouc Bel Air

 

Tel 04 42 22 42 07

 

Repost 0
Published by Eliaou Guedj - dans politique
commenter cet article
11 avril 2007 3 11 /04 /avril /2007 17:16

CONSCIENCE OU INCONSCIENCE

 

 Nous revoici revenus au temps du crime parfait  celui de la préméditation par lequel ce sont les assassins qui se font les juges de leurs victimes    .

 

Aujourd’hui l’Europe en général et la France en particulier se font les  porte- paroles du bréviaire  de la haine  antijuive islamiste comme hier elles étaient les porte- drapeau  du bréviaire  de la haine  antijuive nazi   .

 

 Le peuple juif aujourd’hui sous la bannière d’Israël  a les moyens de se défendre   .  Quand on l’attaque il se défend    .   Est –il  pour autant  plus dangereux     que l’odieux terrorisme  islamiste  qui assassine  les civils juifs israéliens   ?  Le droit pour le juif de se défendre  est –il un obstacle à un juste équilibre entre juifs et musulmans   au moyen Orient   ? Là_ est la question   .

 

La presse  et les médias français se sont faits l’écho tapageur des propos  d’ue  trentaine de pilotes israéliens qui refusent d’assurer des missions dans « les territoires «    pour disent –ils des questions de consciences morale   par pitié  pour  le martyr des criminels islamistes qui assassinent leurs frères juifs.

 

Conscience morale ou inconscience politique ? Ils en oublient  ou feignent d’ignorer qu’Israël est en guerre  que cette guerre initiée par l’islam  « la djihad »  sanctifiée par l’Europe et l’O NU  sous le vocable  de guerre sainte    . La Djihad est essentiellement déclarée au peuple juif et l’assassinat d’un juif au nom de la djihad  a toujours été un titre de gloire pour le musulman   .  

 

Les causes d’une guerre sont multiples  et dans le cas d’Israël  il y en a qu’une qui prime toutes :  :  la défense du soi et du sien juif   ce  qui légitime le droit d’Israël  à faire la guerre   . Le prix payé par Israël pour défendre son indépendance est si cruel que l’on est en droit d’être outré que des juifs sous la bannière du pacifisme  démobilisant s’opposent à ce que les ennemis d’Israël paient le prix de leurs crimes   .

 

Comment de vaillants combattants de TSAAL peuvent –ils ignorer le sort qui leur serait  réservé si Israël devait renoncer à son identité  judaïque   .

 

Pour leur rafraîchir la mémoire  Monsieur Mahmoud Zahar un responsable islamiste   dans un article paru en page 3 du Figaro dans son éditiodu 9 juin dernier  développe sa  la conception d’une  paix  islamiste au moyen orient :

 

« Dans le futur un état islamique  sera établi   .Il couvrira la Palestine  l’Egypte la Syrie et la Jordanie    . Les juifs auront leur place    . Ils pourront même être ministre  mais n’auront pas leur propre état   . C’est interdit  » 

 

Interdit par qui ? Par la loi islamique qui interdit aux juifs le droit à la citoyenneté sur une terre islamique   ?

 

Ernest Renan a écrit à la fin du  dix neuvième siècle : « les libéraux qui défendent l’islam ne le connaissent pas ….L’islam est l’union indiscernable  du spirituel et du temporel  …. C’est le règne du dogme   …C’est la haine la plus lourde  que l’humanité ait jamais porté ….. »

 

 Tout ceci pour dire en un mot qu’Israël sera juive ou ne sera pas   .

 

Quelle idée se  font  les pacifistes israéliens  du sens qu’ils donnent à la « NATION ?

 

« La nation est d’abord une âme un principe spirituel   . Deux   choses  qui à vrai dire n’en font qu’une  et constitue cette âne ce principe spirituel    .

 

L’une dans le passé  l’autre dans le présent

 

L’une est la possession d’un riche lég   de souvenirs  l’autre rst le consentement mutuel  le désir de vivre ensemble  la volonté de continuer à faire valoir l’héritage qu’on a reçu indivis

 

La nation est une grande solidarité constituée le sentiment de sacrifices que l’on a fait  et de ceux qu’on est disposé à faire    .Elle suppose un passé commun  elle se résume dans le présent par un fait intangible  le consentement  et le désir clairement exprimé de vouloir continuer la vie commune « 

 

                                                Ernest Renan

 

L’incompatibilité de projets  nationaux aussi opposés d’une nation juive s’épanouissant dans un cadre islamique véritable mythe de Sisyphe  conduirait à la négation d’un Israël  Juif     . 

 

Que sont donc devenus les peuples bercés par l’illusion d’une tolérance de l’Islam   .L’Afrique du Bord Chrétienne de Byzance a basculé en quelques dizaines d’années dans l’Islam    . La naïve illusion de GANDHUen la possible cohabitation avec l’Islam lui a coûté  la vie  la création d’un état islamique ;le Pakistan  et l’Inde Pacifique en perpétuel soumise aux actions du terrorisme islamique    .  Le Liban créé en 1862 pour devenir une entité chrétienne afin de la préserver de la ségrégation de l’islam est devenu islamique  à la suite de l’illusion américaine de croire possible l’installation d’une constitution démocratique multi religieuse    .

 

Alors ne nous berçons pas de l’illusion que l’Islam acceptera pacifiquement que les juifs puissent avoir leur état .

 

 

 

                  

 

 

 

  

 

Repost 0
Published by Eliaou Guedj - dans Israël
commenter cet article
11 avril 2007 3 11 /04 /avril /2007 16:52

QUESTION SUR LA JUSTICE

 

Selon Montesquieu  la seule valeur qui vaille en politique  est l?amour de la patrie    .Sur ce point je ne peux que vous rendre hommage d?avoir mis dans votre programme l?identité nationale    .

Par ailleurs  vous semblez être  attaché aux principes de la démocratie  et comme  il n?est pas de démocratie sans une institution judiciaire qui ne prenne ses décisions avec un minimum  de respect de l?esprit des lois démocratiques et que convaincu que les juridictions d?Aix Marseille  semblent ne pas respecté je me permets de rappeler ce que je crois être les principes fondamentaux d?une justice démocratique   ,

1°) Toute  décision judiciaire ne peut être fondée que par l?examen  des éléments d?un débat contradictoire

2°) La loi faisant au justiciable l?obligation  de faire appel à un avocat pour s?adresser à l?institution ,celui-ci s?engage par serment  à user  de tous les moyens  de droit dont il dispose  pour défendre son client       .

 

Lorsque  délibérément  les acteurs de l?action judiciaire  ne respectent pas  les lois qu?ils sont chargés d?appliquer ne faudrait-il pas que la sanction disciplinaire soit  prévue à cet effet 

Lorsque  le citoyen ordinaire  adresse au parquet une plainte légalement caractérisée  et justifiée par des pièces attestant d?actes officiels  ne devrait-il pas obligatoirement motiver son classement aux motifs inscrits dans la plainte     .

Mon expérience tardive de l?institution m?a enseigné  que l?institution judiciaire  fonctionnait en vase clos duquel le justiciable était exclu    .

Pour ma part je peux vous confirmer que des juridictions  d?Aix en Provence   ont pris des arrêts sans examen de mes moyens de défense    .

Que les parquets d?Aix et de Marseille ont été saisi de plaintes concernant des infractions pénales graves :

1°)  Détournement de pouvoir justifié par trois documents  concernant  des actes administratifs pour permettre une obstruction à une décision de justice

2°) Un abus de viens sociaux  justifié p par un acte de cession  d?un bien commun d?une association syndicale   chargée de gérer et de conserver ces biens communs       .

Ma question sera donc  si   vous êtes élu pensez-vous que sous votre législature  le principe démocratique de l?égalité de tous  devant la loi sera respecté   . 

       

Repost 0
Published by Eliaou Guedj - dans justice
commenter cet article
10 avril 2007 2 10 /04 /avril /2007 14:44

Monsieur Eliaou Gaston GUEDJ 2 Rue Gérard Philipe 12 210 Bouc Bel Air

 

LETTRE OUVERTE A MO NSIEUR LE ROCUREUR DE LA REPUBLIQUE

 

D »AJX EN PROVENCE

 

Monsieur le Procureur de la République   ,

 

Considérant que vous êtes pour le justiciable le garant du respect de la loi , j'ai l'honneur de vous informer que trois décisions de justice prises par des juridictions placées sous votre autorité n'ont pas respecté les règles légales dans leurs prises de décisions . Ces décisions discriminatoires ont créé dans une situation juridique inextricable qu'il me faut prendre la liberté de vous demander quelle est situation juridique d quant à mon titre de propriété d'un lot dans le groupe d'habitations Bel ombre à Bouc Bel Air.

 

Propriétaire d'un lot dans le groupe d'habitations Bergerie Bel ombre à Bouc Bel Air , mon titre de propriété comprend une partie privative et des parties communes réglementées par la loi du 10 juillet 1965 qui précisent que les parties communes sont suivant l'article 18 du cahier des charges sont gérées par l'association syndicale Bergerie Bel ombre à Bouc Bel Aie . Il est fait obligation aux propriétaires de faire partie due l'association syndicale qui élit un bureau de 9 membres chargés d'administrer , de conserver et de gérer les biens communs .Les copropriétaires des biens communs règlent tous les semestres les charges afférentes à cette gestion suivant les tantièmes correspondant au titre de propriété . Pour ma part de 1980 à juin 2006 j'ai régulièrement payé les charges afférentes à cette gestion

 

A la suite d'un jugement du Tribunal de Grande instance d'Aix en

 

Provence N° 1184/90            en date du 23 mai 1991 Monsieur Ferrie membre

 

du bureau de l'association syndicale est condamné à démolir sous astreinte une construction en infraction avec le cahier des charges . Le jugement est confirmé par un arrêt N° 91/10018 de la Cour en date du 3 O mai 1994

 

Mon avocat Maître AURAES est chargé de l'exécution du jugement . Après 15 années de procédures les décisions de justice ont légalisé le transfert des biens communs du groupe d'habitations bel ombre dans le patrimoine personnel des membres du bureau de l'association

 

J'ai été condamné   par trois arrêts à payer des dommages et intérêts    à

 

r

 

Monsieur FERRIE     et à la commune   qui a fourni à ce dernier des actes administratifs pour faire obstruction à à la décision de justice

 

Pour une bonne administration de la justice ,la loi donne au justiciable la garantie qu'au moins deux principes seront respectés

 

1-        Un débat contradictoire dans lequel chaque partie expose

 

des arguments juridiques figurant dans les attendus doit être à la base de toute décision judiciaire

 

2-        //  est  fait  obligation   à  tout  citoyen  s'adressant  à

 

l'institution judiciaire de saire apvel à un avocat    . Lors de sa prestation de serment Vavocat s'engage à utiliser tous les moyens   dont il dispose pour la défense de son

 

client    .   C'est  la   seule  garantie   d'une   bonne

 

administration de la justice

 

II est incontestable que ces principes fondamentaux de l'institution judiciaire n'ont pas été respectées dans trois arrêts que je pense discriminatoires .

 

1- A la suite de la mise à exécution du jugement N° 1184/9P en date du 23 mai 1991 par le Tribunal de grande instance d'Aix en Provence la commune de Bouc Bel Air délivre 3 actes administratifs dans le but de faire obstruction à la décision judiciaire exécutoire en date du 13 mai 1991

 

a) Un permis de construire ire en septembre 1994 b) un permis de construire en février 1995 c) le vote en Conseil municipal en date du 27/3/95 de la cession d'un bien commun du groupe d'habitations Bel Ombre à Monsieur Ferrie

 

Trois actes officiels la commune déclarent avoir délivré ces actes pour permettre )à Monsieur Ferrie de faire obstruction à une décision de justice

 

Le 27 mars 1995 une plainte au Procureur de la République d'Aix en Provence qui me répond le 2 avril que cette question est de la compétence

 

administrative.La procédure administrative   est engagée devant les tribunaux administratives qui concluent   :

 

Par arrêt en date du 1 avril 2004 N° 95LYO1074 et N°95YL1113 la Cour administrative d'appel de Marseille sans examen du débat contradictoire , les arguments juridiques formulés dans mon mémoire n'apparaissant pas dans les attendus ,légalise purement et simplement le transfert d'un biens commun du groupe dans le patrimoine personnel de Monsieur FERRIE membre du bureau chargé de la gestion de ce bien commun .

 

Considérant que les règles légales d'une bonne administration de la justice n'avait pas été respectées ,une plainte fut déposée au parquet de Marseille qui vous l'a transmise . A la suite de la communication de Monsieur le Substitut Ludovic GUILLIN J'ai qualifié ma plainte contre la commune de Bouc Bel Air pour détournement et j'ai ai joint les 3 justificatifs attestant que les actes administratifs ont été délivrés pour faire obstruction à une décision de justice

 

Si le débat contradictoire n 'apparaîtpas dans le débat c'est que soit

 

1°) Mon avocat Me AUTARD avocat à MARSEILLe n'ont pas respectées sont serment en n 'exposant t pas les moyens qu 'il s'était engagé à utiliser dans le mémoire qu 'il était sensé avoir transmis à la Cour

 

2°)soit la Cour a pris sa décision sans examen préalable des éléments de ma défense exposée dans le mémoire qui m'a été communiqué

 

Cet arrêt est donc discriminatoire

 

2) Le 22 décembre 1999 la commune de Bouc Bel Air cède en l'étude de Me Raynaud notaire à Gardanne un espace vert bien commun du Groupe

 

d'habitations bel ombre inscrit comme bien commun à l'article 17 du cahier des charges à Monsieur FERRIE membre du bureau de l'association

 

Lors d'une assemblée Générale en date du 26 juin 2000 le bureau de l'association syndicale vote une modification du cahier des charges dans laquelle elle transfère les biens communs dans le patrimoine personnel des

 

i

 

membres du bureau / La procédure ayant déterminé le vote de l'assemblée Générale en infraction avec les articles 17 ,18 et 3 du cahier des charges et les articles 6,13 ,26 et 43 de la loi du 10 juillet 1965 .

 

Par son arrêt du 5 avril 2006 la Cour d'appel d'Aix en Provence légalise le transfère des biens communs dans le patrimoine des membres du bureau et me condamnent à payer des dommages et intérêts aux membres du bureau de l'association qui se sont appropriés les biens communs

 

L'arrêt de la Chambre de la Cour d'appel d'Aix en Provence du Savril 2006 ne semble pas lui aussi avoir respecté les règles du débat contradictoires les éléments de ma défense ne figurant pas dans les attendus de l'arrêt

 

Soit : a) mon avocat Me AUTARD n'a pas utilisé les moyens de défense contenus dans ses conclusions pour assurer ma défense

 

b)soit la Cour a pris sa décision sans examen des moyens de ma défense contenus dans mes conclusions et mes cotes de plaidoiries .

 

Il est un autre arrêt de la Cour d'appel d'Aix en Provence qui n'a pas respecté les règles de procédure

 

Le 15 octobre 1999 la Cour d'appel statuant au contentieux la 15(me chambre civile dans son arrêt N°95/A3663 et 93/7026 liquide l'astreinte afférente au jugement du 23 mai 1991 en ces termes « liquide l'astreinte provisionnelle ayant couru depuis le 11 mai 1995 et condamne Mr FERRIE à verser aux poux GUEDJ la somme de 5000 francs

 

Y ajoutant

 

Dit que l'astreinte continue à courir à raison de 5OOfrânes par jour jusqu 'à la démolition complète ordonnée par le jugement du 23 mai 1991 »

 

La signification en date du 9 novembre 1999

 

Le jugement ?° 1995/3001 en date du 15 avril 2001 me déboute de ma

 

demande de liquidation de l'astreinte            au motif que la signification n'a pas

 

<

 

été faite

 

La rétention de la signification MALGR2 MON INTERVENTION EN L42TUDE de Me AMSELEM mon avoué et mon avocat de l'époque Maître CLUSAN ayant conduit à ma condamnation

 

Le 12 mai 2004 la 15ème chambre de la cour d'appel en date du 12 mai 2004 Statuant au fond

 

Annule le jugement exécutoire du 15 octobre 1999

 

Considérant qu'un arrêt exécutoire ne peut être jugé une deuxième fois être jugé au fond je pense qu'il y a eu délibérément une manipulation de la procédure par favoritisme à l'égard e Monsieur FERRIE

 

Compte tenu de toutes ces informations je vous renouvelle ma plainte du 26 juin 2006 contre

 

A plus de quatre vingt ans ,ancien combattant une quarantaine d'années à enseigner je n'ai à aucun instant penser que l'on pouvait instrumentaliser l'institution judiciaire de mon pays pour légaliser des de graves infractions pénales /

 

Compte tenu que la Cour administrative d'appel n'a pas tenu compte que la commune e de Bouc Bel Air avait délivré des actes administratifs dans le but de favorise un de ses administrer afin qu'il fasse obstruction à une décision de justice ,

 

Compte tenu que la Cour d'Appel d'Aix en Provence a dans son arrêt du 5 avril 2006 ignoré les moyens de défense portant sur la loi du 10 juin 1965

 

Je maintiens mes plaintes l°)Contre la commune de Bouc Bel Air pour détournement de pouvoir

 

2+=)Contre le bureau de l'association syndicale   pour abus de biens sociaux

 

Afin de répondre en toute légalité aux poursuites dont je suis l'objet par ceux qui m'ont spolié d'une partie de ma propriété je vous serais infiniment reconnaissant de m'informer sur mes droits et sur les moyens de les faure valoir

 

»

 

sur les questions suivantes

 

1 °) Que vaut mon titre de propriété au regard des biens communs   ?

 

2°) La loi du 10 juillet 1965 est-elle toujours en vigueur   ?

 

3°) La Cour d'appel administrative d'appel de Marseille n'ayant pas examiné mes moyens de défense sur la délivrance d'actes administratifs dans le but de faire obstruction à une décision de justice

 

La Cour d'appel d'Aix en Provence n'ayant pas pris en compte les articles 26 ,13 6 et 43 de la loi du 10/7/65

 

L'article 43 de la loi précisant que : » que toute convention prise en infraction avec les articles 6 .... Sont réputées non écrites

 

Le transfert des biens communs dans le patrimoine es gestionnaires de ces biens étant une convention contraire à l'article 6 de la loi quels sont mes moyens de faire appliquer la loi

 

Considérant ..Monsieur le Procureur que vous êtes le garant du respect de la loi et du principe d'égalité de tous devant la loi

 

Vous m'excuserez d'employer ce moyen de la lettre ouverte qui me semble le seul moyen de vous mettre au courant de cette affaire

 

Je vous prie de croire ,Monsieur le Procureur à l'assurance de mon profondrespect

Repost 0
Published by Eliaou - dans justice
commenter cet article
10 avril 2007 2 10 /04 /avril /2007 11:12

LIBAN

Dans l’édition du Figaro Magazine du 9 mars ,selon Robert FISK le destin du Liban est menacé non par le Hezbollah  mais   par AL-QUAÏDA    De quel destin d’une nation libanaise parle  Monsieur HITZ     .

 

Les  fondements d’une nation Libanaise   sont menacés  aussi bien par le Hezbollah al-QUAÏDA la Syrie , et l’Iran qui poursuivent le même but  .

 

Rappelons d’abord que

 

La nation libanaise est une création récente   . Au 19ème siècle les monts Liban étaient intégrés à la province syrienne dans l’empire OTTOMAN   sur lequel régnait le sultan d’Istanbul      . L’empire  OTTOMAN comme tous les états islamiques   ,même actuellement  appliquent aux on musulmans vivant dans une cité islamique     le loi islamique dite HAL EL DIMA  faisait du non musulman un DIMI    . C’est ç dire un sujet sans droit dans la cité    islamique  .  

 

En 186O touchés par l’état de misère  et de détresse de la grosse minorité Chrétienne de Syrie  les Etats-Unis et la France contraignent le sultan d’Istanbul  à promulguer une’ loi dite HYAT HAMAYOUM  (la vie égale pour tous) , donnant ainsi aux chrétiens  les mêmes droits qu’aux musulmans    .

 

Al a suite de cette loi 22 000 chrétiens furent massacrés par les druzes    . C’est à la suite de ces évènements  que sous la pression des Etats-Unis et de la France  fut créé une entité chrétienne  ,gouvernée par un chrétien  .  L’entité chrétienne au Liban a alors acquis  les droits  à la citoyenneté au Liban   .

 

Après la première guerre  mondiale le traité de Sèvres confie le protectorat des deux provinces OTTOMANE :la Syrie et le  Liban à la France .

 

Par un traité datant de 1941 à l’origine de la ligue arabe , Hitler   ,Mussolini et EL HUSSEINI ont résolu d’islamiser tout le proche orient et l’Afrique du Nord    .     .     

 

En voulant faire du Liban une nation laïc et démocratique et laïc  où tous les habitants auraient les mêmes droits  une constitution élaborée  en 1947 a réparti le pouvoir entre les communautés  Chrétiennes  qui devaient garder son identité en élisant un président Chrétien  et les communautés musulmanes    C’est cette constitution qui a fondé la nation  libanaise    .   La nation Libanaise est menacée de perdre son   caractère  laïc et démocratique     . Dans le cas pù le Liban redeviendrait une nation islamique  les chrétiens redeviendraient des DIMID   . Si les chrétiens se satisfaisaient de ce statut   ,il n’y aurait pas de crise  internationale     .Le problème ne serait qu’une question de politique interne     .

 

Repost 0
Published by Eliaou - dans politique
commenter cet article
10 avril 2007 2 10 /04 /avril /2007 11:00

IDENTITE NATIONALE ETDSEGREGATIOn POSITIVE

Il me paraît surprenant  qu’un ministre de la  République française en exercice et un ancien premier ministre  s’offusquent  qu’un candidat à la Présidence  débatte de l’identité française     .

 

 

Faut-il croire que la France n’est qu’une terre sans identité    .Si chacun d’entre nous est attaché à son identité    ,le français est forcément attaché à son identité française  .

L’identité française n’est pas seulement liée à de l’hexagone territorial  mais essentiellement  à l’idée d’une nation française

 

 

Au cours de ce dernier quart de siècle nos politiques  se sont employés à gommer  ce fondement de la notion de nation française au nom de je ne sais quels principes  démocratiques universels

 

 

 Ma référant à la définition de la nation est pour moi celle  d’E.Renan

 

 

« Une nation est une âme  ,un principe spirituel   .Deux choses qui à vrai dire n’en font qu’une constitue cette âme , ce principe spirituel

 

 

l’une dans le passé ,l’autre dans le présent .

 

 

L’une est la riche possession  d’un legs de souvenir ,l’autre est le consentement mutuel  ,le désir de vivre ensemble  ,la volonté  de continuer  à à faire valoir l’héritage que l’on a reçu indivis  ….

 

 

Une nation est donc une grande solidarité  constituée par le sentiment  de sacrifices qu’on a faite de ceux qu’on veut faire encore    .Elle suppose un passé commun .Elle se résume pourtant dans le présent par un fait tangible : le consentement  et le désir clairement exprimé   de vivre ensemble     . »

 

 

Je pense que l’identité française ne se résume pas à brandir le drapeau tricolore  et à chanter la marseillaise à l’occasion d’une élection    .La nation française est avant tout un principe spirituel  et un  âme   .Le  legs  que nous avons reçu  fait se souvenirs d’une historie glorieuse  dont nous sommes fiers  ,d’une culturel e exceptionnelle   ,des mœurs ,une façon de vivre à laquelle  tenons et à fin de préserver ce legs  nous devons dans le présent accepter de faire des sacrifices  pour qu promouvoir ce legs que nous avons reçu indivis     

Monsieur SARKOZY ,en parlant de l’identité française a parfaitement eu raison à l’associée à l’émigration contemporaine

Pourquoi  donc  y avoir ajouter   la ségrégation positive   ? Pour régler le problème  de l’immigration  actuelle?

La France est certes un pays  traditionnel  d’émigration  et nous ne manquons jamais à toute occasion de rappeler que beaucoup d’entre nous sont des émigrés et certains  ont une destinée française glorieuse    . Ils n’ont pourtant pas  eu besoin de privilèges particuliers  pour s’intégrer à la France et d’y apporter leur richesse  .Pour s’intégrer à la nation française  il faut le vouloir ai et accepter de faire les sacrifices nécessaires  à une intégration    . Si k’on rejette l’identité française  on n’a aucune chance de s’intégrer quelques soient les privilèges qui leur est consenti   ?C’est en cela que l’immigration  d’aujourd’hui est différente de celle d’hier

La ségrégation positive  a eu un précédent qui s’est soldé par un échec  sanglant    .

L’expérience  de la ségrégation positive a eu un précédent en Algérie   Le 8 avril 1958 le général DE GAULE se faisait acclamé  par 50 OOO français  toutes tendances confondu chrétiens ,musulmans  ,juifs , protestants et  e t c .. en proclamant que de DUNKERQUE à THAMARASSET          .c’était la France et que tous étaient français

Le général a eu alors la lumineuse idée de ce que l’on appelle aujourd’hui la ségrégation positive   . Lorsqu’il décida d’accorder des privilèges aux seuls musulmans  en appelant aux plus hautes fonctions  de l’administration des personnes parfaitement intégrés sur le seul critère qu’ils étaient musulmans    Il n’a pas fallu plus de 2 ans pour que la situation nouvellement créée contraignent la France  et les  à quitter  l’Algérie  ,,les non musulmans chrétiens protestants où autres païens  qà quitter l’Algérie dans la crainte de devenir des DIMIS en terre d’islam    .

Il me paraît bien improbable que la ségrégation positive puisse  faire avancer le l’immigration contemporaine      .

C’est qu’aujourd’hui comme hier nous feignons de croire  que  les conflits contemporains aussi bien intérieur qu’internationaux  sont des guerres nationales alors que nous savons bien depuis la deuxième guerre mondiale les conflits qui troublent la paix sont des conflits idéologiques       .

Repost 0
Published by Eliaou - dans politique
commenter cet article
6 avril 2007 5 06 /04 /avril /2007 14:58

  INDEPENDANCE DE LA JUSTICE  OU DES JUGES    ?

 

 

Telle est la question posée après les remous provoqués par la décision de justice à l’encontre de Monsieur Juppé   .

 

 

La séparation des pouvoirs dans un régime démocratique si elle impose une indispensable indépendance de la justice  n’en n’exige pas moins une essentielle indépendance du pouvoir politique    .

 

 

Les problèmes  des rapports entre le système judiciaire  et le droit n’étant pas clairement établis  la confusion        de certaines  décisions de justice concernant les acteurs politiques    troublent l’opinion publique sur la définition de cette indépendance de la justice  .

 

 

La vertu de d’un système judiciaire  peut se présenter sous deux aspects ; soit la justice a pour but de s’assurer que le citoyen    et l’homme politique s’inscrit dans le cadre des  principes de l’idéologie sociale  du moment  soit  elle est essentiellement  destinée à régler les rapports du citoyen  et de l’homme politique avec autrui selon le droit établi par le pouvoir politique    .

 

 

Il y a encore quelques années jamais une décision de justice n’était mise en cause  car  les attendus ne s’écartaient jamais du texte de la loi     . En y introduisant   les principes moraux d’une idéologie  les décisions de justice s’écartent du but  poursuivi avec pour conséquences les interrogations  sur cette fameuse indépendance   .

 

 

Bouc Bel Air le  12 février 2004

Repost 0
Published by Eliaou - dans justice
commenter cet article

Articles Récents

Liens