Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

27 juillet 2016 3 27 /07 /juillet /2016 17:39

~~AU DELA DE L’ISLAMISME LA REALITE DE L4ISLAM Le jour où le terrorisme se raisonne il prolifère comme la raison. Raisonner le crime terroriste et il prolifère comme la raison. Lorsque le crime terroriste se justifie par des considérations morales ou idéologique il se légitime et par un détournement de la réalité c’est la victime qui apparaît comme coupable. Il y a 60 ans l’Algérie étai tune province française ; L’école de France s’épanouissait dans les coins les plus isolés du territoire. Pour passer ses vacances de la toussaint en ville un jeune instituteur français voyageait dans un car en bonne compagnie de voyageurs tous musulmans. Le car est stoppé par trois armes armés qui font descenre les voyageurs séparent les non musulmans du reste des voyageurs et abattent froidement le seul non musulman du car. Fait divers ou crime terroriste ? La France est un Etat de droit et aucune raison de considérer autrement qu’ »un simple assassinat ve fait divers. De fait divers en fait divers trois ans plus tard il a bien fallu se rendre à l’évidence qu’il s’agissait d’un terrorisme aussi cruel que celui que connaît la France ace actuelle. Aujourd’hui comme hier raisonner le crime terroriste comme un fait divers ou lui trouver une raison idéologique et même morale c’est légitimer le terrorisme et se soumettre à sa loi. Il n’est pas niable que le terroriste qui dème la terreur en Europe est un musulman et qu’il tue au nom de l’islam. Feindre d’ignorer que l’islam n’est pas une religion comme les autres c’est se soumettre à sa loi. L’islam aspire à l’universalité de son concept supposé religieux et qu’en conséquence il doit s’imposer à tous. Le terrorisme islamique fonde sa légitimité sur le droit du musulman à employer n’importe quel moyen pour imposer l’islam au reste du monde. Ce concept fonde la légitimité de ce terrorisme sur la Djihad et sur la charia. La dhihad est pour le musulman le droit d’imposer la djihad par la violence. La Charia est le droit pour le musulman d’imposer l’islam par la loi. L’islam et la charia sont indissociables. L’un ne va pas sans l’autre selon l l’islamiste Khaled abou Fadl éminent professeur de droit à l’université de Los angelès. Entre autres choses la charia approuve L’exécution pour apostasie et Traiter le non musulman comme un être de seconde zone L’apostasie est non seulement l’intersiction de quitter l’islam qui comprend l’interdiction de se confondre avec un non musulman Traiter un non musulman comme un être de seconde zone c’es donner au musulman le droit de mépriser et de l’assassiner pour l’obliger à intégrer l’islam. Ces deux dogmes de la charia font de chaque musulman un djihadiste en puissance et légitime le terrorisme islamique. La cause la plus profonde de l’impuissance du pouvoir à combattre le terrorisme tient dans le fait de feindre d’ignorer cette réalité de l’islam.

Repost 0
Published by Gym Hurp
commenter cet article
21 juillet 2016 4 21 /07 /juillet /2016 15:48

~~UNE GUERRE PREVENTIVE ILLUSOIRE ; Le jour où le crime se raisonne il prolifère comme la raison. Les massacres se succèdent de plus en plus odieux et la terreur s’inscrit dans le paysage de notre France au point que le pouvoir nous invite à nous y habituer. Les indignations de plus en plus martiales mais résolument platoniques sont révélatrices de la feinte impuissance à affronter la terreur meurtrière qui trouble la paix sociale. Pourquoi ? Nous sommes en guerre claironne le pouvoir Si nous sommes en guerre il faut la faire selon l’expression de Clemenceau. Nous sommes en guerre clame le pouvoir. Si nous sommes en guerre il faut la Faire. Dans les temps anciens la guerre se définissait comme le règlement p r la violence d’un conflit entre des nations responsables internationalement. Dans un ordre international la guerre a ses lois incontournables depuis la nuit des temps. : il faut tuer ou être tué. Le vaincu subit la loi de son vainqueur. Il est vrai qu’aucune nation n’est engagée dans cette guerre quui nous menace. En apparence la France doit se battre contre une terreur indéfinissable. A l’ombre du droit national des droits de l’homme et autres droits on accorde à ces odieux assassins le droit de tuer et aux nationaux le devoir de se faire tuer. Il est indéniable cependant que tous ces assassins sont musulmans et qu’ils tuent sous la bannière de l’islam L’islam et la charia sont indissociables. L’un ne va pas sans l’autre selon Khaled Abou F un éminent professeur de droit à ‘université de Los angeles. La charia approuve entre autres choses l’exécution pour apostasie, et de traiter le non musulman comme un être seconde zone. Il en résulte que quelle que soit l’endroit où il se trouve s’identifiera à l’islam en opposition à une identité nationale. Erdogan a rappelé dernièrement à Strasbourg à ses compatriotes ce princie fondamental de l’islam qui fonde la légitimité de cette internationale de la terreur islamique .Qu’il soit fondamentaliste salafiste frère musulman radical le musulman par définition s’identifiera à l’islam et non à la France. Les harkis en ont fait la dure expérience et lors du massacre du 15 janvier 2015 nos écoliers musulmans ont confirmé qu’in musulman ne s’identifiera jamais à la France. C’est pourquoi je trouve peu glorieuse cette politique de lâcheté et de servitude à l’islam de la France. Il y a quelques jours une adolescente juive a été assassinée dans son lit par ces mêmes terroristes islamistes qui ont sévi à Nice. Une chaîne a diffusé les propos de la mère de l’assassin se disant très fière de son fils. Comme quoi Crime en Israël Gloire en Islam Dans le même temps notre ministre des affaires étrangères s’active pour organiser une conférence internationale pour aider cette terreur à s’équiper et s’armer pour continuer leur entreprise de terreur. Comment peut-on qualifie r cette démarche : unuesque si l’on se place à l’aune de la France lamentable si l’on se place dans la peau d’un français juif.

Repost 0
Published by Gym Hurp
commenter cet article
21 juillet 2016 4 21 /07 /juillet /2016 15:48

~~UNE GUERRE PREVENTIVE ILLUSOIRE ; Le jour où le crime se raisonne il prolifère comme la raison. Les massacres se succèdent de plus en plus odieux et la terreur s’inscrit dans le paysage de notre France au point que le pouvoir nous invite à nous y habituer. Les indignations de plus en plus martiales mais résolument platoniques sont révélatrices de la feinte impuissance à affronter la terreur meurtrière qui trouble la paix sociale. Pourquoi ? Nous sommes en guerre claironne le pouvoir Si nous sommes en guerre il faut la faire selon l’expression de Clemenceau. Nous sommes en guerre clame le pouvoir. Si nous sommes en guerre il faut la Faire. Dans les temps anciens la guerre se définissait comme le règlement p r la violence d’un conflit entre des nations responsables internationalement. Dans un ordre international la guerre a ses lois incontournables depuis la nuit des temps. : il faut tuer ou être tué. Le vaincu subit la loi de son vainqueur. Il est vrai qu’aucune nation n’est engagée dans cette guerre quui nous menace. En apparence la France doit se battre contre une terreur indéfinissable. A l’ombre du droit national des droits de l’homme et autres droits on accorde à ces odieux assassins le droit de tuer et aux nationaux le devoir de se faire tuer. Il est indéniable cependant que tous ces assassins sont musulmans et qu’ils tuent sous la bannière de l’islam L’islam et la charia sont indissociables. L’un ne va pas sans l’autre selon Khaled Abou F un éminent professeur de droit à ‘université de Los angeles. La charia approuve entre autres choses l’exécution pour apostasie, et de traiter le non musulman comme un être seconde zone. Il en résulte que quelle que soit l’endroit où il se trouve s’identifiera à l’islam en opposition à une identité nationale. Erdogan a rappelé dernièrement à Strasbourg à ses compatriotes ce princie fondamental de l’islam qui fonde la légitimité de cette internationale de la terreur islamique .Qu’il soit fondamentaliste salafiste frère musulman radical le musulman par définition s’identifiera à l’islam et non à la France. Les harkis en ont fait la dure expérience et lors du massacre du 15 janvier 2015 nos écoliers musulmans ont confirmé qu’in musulman ne s’identifiera jamais à la France. C’est pourquoi je trouve peu glorieuse cette politique de lâcheté et de servitude à l’islam de la France. Il y a quelques jours une adolescente juive a été assassinée dans son lit par ces mêmes terroristes islamistes qui ont sévi à Nice. Une chaîne a diffusé les propos de la mère de l’assassin se disant très fière de son fils. Comme quoi Crime en Israël Gloire en Islam Dans le même temps notre ministre des affaires étrangères s’active pour organiser une conférence internationale pour aider cette terreur à s’équiper et s’armer pour continuer leur entreprise de terreur. Comment peut-on qualifie r cette démarche : unuesque si l’on se place à l’aune de la France lamentable si l’on se place dans la peau d’un français juif.

Repost 0
Published by Gym Hurp
commenter cet article
7 juillet 2016 4 07 /07 /juillet /2016 17:48

~~LA PAILLE QUI CACHE LA FORET L’enquête sénatoriale dur l’organisation de l’islam en France est certes révélatrice des ambiguïtés de l’Etat face à une réalité islamique qui mine l’unité de la nation. Il n’en n’est pas moins vrai que cette enquête entretien la confusion sur l’islam de France alors que la véritable cause du malaise qui règne en France est celui de l’islam en France. Afin de justifier ces ambiguïtés de l’Etat comme de la pensée commine imposée par les médias on considère l’islam comme une relifion. C’est que l’on feint de ne pas connaître l’islam. L’islam est l’union indiscernable du spirituel et du temporel. C »est le règne du dogme. C’est la haine la plus lourde que l’humanité n’ait jamais portée. Renan. Au moins depuis le 19ième siècle les musulmans vivant en France en toute liberté sans troubler l’ordre national établi Si hier le musulman français s’identifiait à la France aujourd’hui quelle que soit son origine le musulman français s’identifie à l’islam. Une religion fonde sa légitimité sur une forme de spiritualité Aucune trace de spiritualité n’apparaît à la lecture des principes qui fondent la légitimité de l’islam. C’est pourquoi dans un Etat laïc il est politiquement absurde de considérer l’islam comme une religion qui fonde la légitimité de la nation. L’islam fonde sa légitimité sur la djihad et la charia. L’islam et la charia sont indissociables. L’un ne va paq sans l’autre. La djihad est le devoir de chaque musulman de conquérir les terres non musulmanes. La charia approuve ; L’exécution pour apostasie : l’apostat étant celui qui quitte l’islam ou qui se confond avec un non musulman. Considérer le non musulman comme un être de seconde zone. Ce qui fait du non musulman en terre d’islam un être sans droit à la merci de n’importe quel musulman entoute légalité. Les principes dogmatiques de la charia développent un impérialisme ségrégationniste irréfutable parce que légal. Lorsque l’Arabie demanda à Napoléon III de construire une mosquée à Paris l’empereur accepta en proposant de construire une cathédrale à la Mecque Impossible de construire une cathédrale en terre d’islam répond le roi d’Arabie. Selon le principe international de réciprocité impossible de construire une mosquée en terre chrétienne. L’impérialisme de l’islam fonde sa légitimité en se substituant aux identités nationales par simple application de la charia C’est pourquoi il est difficile de comprendre la politique de lâcheté et de servitude à l’islam des sociétés occidentales de culture chrétienne. C’est pourquoi je pense que l’enquête sénatoriale n’est qu’un feu de paille qio risque d’embraser la nation.

Repost 0
Published by Gym Hurp
commenter cet article
7 juillet 2016 4 07 /07 /juillet /2016 17:48

~~LA PAILLE QUI CACHE LA FORET L’enquête sénatoriale dur l’organisation de l’islam en France est certes révélatrice des ambiguïtés de l’Etat face à une réalité islamique qui mine l’unité de la nation. Il n’en n’est pas moins vrai que cette enquête entretien la confusion sur l’islam de France alors que la véritable cause du malaise qui règne en France est celui de l’islam en France. Afin de justifier ces ambiguïtés de l’Etat comme de la pensée commine imposée par les médias on considère l’islam comme une relifion. C’est que l’on feint de ne pas connaître l’islam. L’islam est l’union indiscernable du spirituel et du temporel. C »est le règne du dogme. C’est la haine la plus lourde que l’humanité n’ait jamais portée. Renan. Au moins depuis le 19ième siècle les musulmans vivant en France en toute liberté sans troubler l’ordre national établi Si hier le musulman français s’identifiait à la France aujourd’hui quelle que soit son origine le musulman français s’identifie à l’islam. Une religion fonde sa légitimité sur une forme de spiritualité Aucune trace de spiritualité n’apparaît à la lecture des principes qui fondent la légitimité de l’islam. C’est pourquoi dans un Etat laïc il est politiquement absurde de considérer l’islam comme une religion qui fonde la légitimité de la nation. L’islam fonde sa légitimité sur la djihad et la charia. L’islam et la charia sont indissociables. L’un ne va paq sans l’autre. La djihad est le devoir de chaque musulman de conquérir les terres non musulmanes. La charia approuve ; L’exécution pour apostasie : l’apostat étant celui qui quitte l’islam ou qui se confond avec un non musulman. Considérer le non musulman comme un être de seconde zone. Ce qui fait du non musulman en terre d’islam un être sans droit à la merci de n’importe quel musulman entoute légalité. Les principes dogmatiques de la charia développent un impérialisme ségrégationniste irréfutable parce que légal. Lorsque l’Arabie demanda à Napoléon III de construire une mosquée à Paris l’empereur accepta en proposant de construire une cathédrale à la Mecque Impossible de construire une cathédrale en terre d’islam répond le roi d’Arabie. Selon le principe international de réciprocité impossible de construire une mosquée en terre chrétienne. L’impérialisme de l’islam fonde sa légitimité en se substituant aux identités nationales par simple application de la charia C’est pourquoi il est difficile de comprendre la politique de lâcheté et de servitude à l’islam des sociétés occidentales de culture chrétienne. C’est pourquoi je pense que l’enquête sénatoriale n’est qu’un feu de paille qio risque d’embraser la nation.

Repost 0
Published by Gym Hurp
commenter cet article
30 juin 2016 4 30 /06 /juin /2016 17:43

~~DU BON USAGE DU REFERANDUM Dans une démocratie c’est le peuple qui dicte sa volonté au pouvoir et non le pouvoir qui impose sa volonté au peuple. Dans une démocratie représentative la volonté du peuple est dictée au pouvoir par la voie de ses représentants. Lorsqu’il arrive que le pouvoir ne puisse résoudre une question qui divise le peuple on fait appel au peuple au peuple par un référandum. Il est pour le moins anti –démocratique de refuser le cerdict du peuple sous prétexte que la volonté du peuple déplait au pouvoir. Pour des raisons d’efficacité gouvernementale la constitution de la 5ième république a aménagé les conditions permettant au pouvoir dicter sa volonté au peuple. Pour entretenir l’illusion démocratique on accepte bien quelques fois de faire appel au peuple par référandum à condition que l’on soit sûr que la réponse du peuple s’accorde avec la volonté du pouvoir. Dans le cas contraire les représentants s’arrangeront pour faire coïncider la volonté du peuple avec celle du pouvoir. En 2005 le peuple de France a voté contre u traité européen. Le pouvoir l’a pourtant ratifié par une manipulation constitutionnelle. Un référandum ayant pour objet un e question d’indépendance régionale il est conforme à l’esprit du référandum de faire appel aux électeurs de la région concernée En 1962 en France le pouvoir décide d’accorder son indépendance à l’Algérie alors province française de trois départements français. Le pouvoir organise un référandum dans l’hexagone.. Les électeurs de la province concernée l’Algérie ont été exclus du référandum afin de faire coïncider les résultats référandum avec la volonté du pouvoir. Les Britanniques ont ont organisé un référandum pour interroger le peuple sur une question qui divise la nation : rester ou sortir de l’union européenne. Le verdict du peuple britannique est sans appel : sortir de l’union européenne. La Constitution de l’Union a prévu la possibilité de sortit de l’union ainsi qu’une procédure de sortie qui respecte les intérêts réciproques. C’est pourquoi il est difficile de comprendre cette indignation de l’union européenne et particulièrement de la France et de l’Allemagne ainsi que des méfias provoquant une panique qui entraîne des conséquences pour tous. Dans tous les cas la réaction de la France est révélatrice de l’incohérence d’un pouvoir qui s’illusionne sur la puissance de la confrontation stérile. Il est d’autant plus risible qu’hier Laurent Fabius donnait l’ordre à la Russie de quitter la Crimée qui avait par réf érandum oté son rattachement à la Russie et condamné la Russie pour son soutient au Dombas qui a voté par référandum son indépendance et qu’aujourd’hui son successeur prétend engager l’écosse ou l’Irland à se séparer de leur nation pour intégrer l’union européenne.

Repost 0
Published by Gym Hurp
commenter cet article
30 juin 2016 4 30 /06 /juin /2016 17:43

~~DU BON USAGE DU REFERANDUM Dans une démocratie c’est le peuple qui dicte sa volonté au pouvoir et non le pouvoir qui impose sa volonté au peuple. Dans une démocratie représentative la volonté du peuple est dictée au pouvoir par la voie de ses représentants. Lorsqu’il arrive que le pouvoir ne puisse résoudre une question qui divise le peuple on fait appel au peuple au peuple par un référandum. Il est pour le moins anti –démocratique de refuser le cerdict du peuple sous prétexte que la volonté du peuple déplait au pouvoir. Pour des raisons d’efficacité gouvernementale la constitution de la 5ième république a aménagé les conditions permettant au pouvoir dicter sa volonté au peuple. Pour entretenir l’illusion démocratique on accepte bien quelques fois de faire appel au peuple par référandum à condition que l’on soit sûr que la réponse du peuple s’accorde avec la volonté du pouvoir. Dans le cas contraire les représentants s’arrangeront pour faire coïncider la volonté du peuple avec celle du pouvoir. En 2005 le peuple de France a voté contre u traité européen. Le pouvoir l’a pourtant ratifié par une manipulation constitutionnelle. Un référandum ayant pour objet un e question d’indépendance régionale il est conforme à l’esprit du référandum de faire appel aux électeurs de la région concernée En 1962 en France le pouvoir décide d’accorder son indépendance à l’Algérie alors province française de trois départements français. Le pouvoir organise un référandum dans l’hexagone.. Les électeurs de la province concernée l’Algérie ont été exclus du référandum afin de faire coïncider les résultats référandum avec la volonté du pouvoir. Les Britanniques ont ont organisé un référandum pour interroger le peuple sur une question qui divise la nation : rester ou sortir de l’union européenne. Le verdict du peuple britannique est sans appel : sortir de l’union européenne. La Constitution de l’Union a prévu la possibilité de sortit de l’union ainsi qu’une procédure de sortie qui respecte les intérêts réciproques. C’est pourquoi il est difficile de comprendre cette indignation de l’union européenne et particulièrement de la France et de l’Allemagne ainsi que des méfias provoquant une panique qui entraîne des conséquences pour tous. Dans tous les cas la réaction de la France est révélatrice de l’incohérence d’un pouvoir qui s’illusionne sur la puissance de la confrontation stérile. Il est d’autant plus risible qu’hier Laurent Fabius donnait l’ordre à la Russie de quitter la Crimée qui avait par réf érandum oté son rattachement à la Russie et condamné la Russie pour son soutient au Dombas qui a voté par référandum son indépendance et qu’aujourd’hui son successeur prétend engager l’écosse ou l’Irland à se séparer de leur nation pour intégrer l’union européenne.

Repost 0
Published by Gym Hurp
commenter cet article
20 juin 2016 1 20 /06 /juin /2016 17:12

~~L’ETAT ET LA MODERNITE Dans l’état et la révolution écrit hje crois en 1911 Trotsky s’interroge sur les contradictions d’une idéologie révolutionnaire avec l’exercice du pouvoir. Quelque soit l’idéologie révolutionnaire l’exercice du pouvoir qui en résulte exige l’obligation d’un ordre établi. Tiraillé entre la volonté de s’inscrire dans une idéologie et le devoir de maintenir un ordre le pouvoir en est réduit à l’impuissance Eric Zemmour nous rapporte un texte d’Henri Garino dans un article la modernité n’est plus ce qu’elle était. Comme Trotsky s’interrogeait sur le devenir d’un pouvoir qui se fonderait sur une idéologie révolutionnaire socialiste Garino s’interroge sur le devenir un pouvoir qui se fonde sur l’idéologie de la modernité. La modernité fonde sa légitimité sur la science et la technologie persuadé eque le rationalisme de la modernité est incontestable. La question on est de s avoir où conduit la modernité ? Dès le 29ième siècle de Georges Orxell à Aldous Huxley en passant par Chaplin les dangers de la modernité se font jour et annoncent des jours sombres. Lorsque le pouvoir se confond avec l’idéologie comme dans la derme des animaux et que l’idéologie se prétend incontestable le pouvoir s’affirme légitimement incontestable. Il en résulte un pouvoir despotique ou soviétique. La modernité est encore plus dangereuse que les idéologies précédentes car elle se fonde sur la science ine idéologie qui se fonde sur un rationalisme incontestable qui écarte toute spiritu alité qui est le propre de l’homme. La certitude de la science à aller au-delà des ré lités humaines elle en oublie les lois de la nature et le pouvoir se saississant des certitudes de la science conduit inéluctablement au texte de Orwell 1984 puis ç celui d’Aldous Huxley le meilleur des mondes. Il semble que beaucoup d’entre nous comme Garino nous préférons revenir à une humanité plus hum ine.

Repost 0
Published by Gym Hurp
commenter cet article
20 juin 2016 1 20 /06 /juin /2016 17:12

~~L’ETAT ET LA MODERNITE Dans l’état et la révolution écrit hje crois en 1911 Trotsky s’interroge sur les contradictions d’une idéologie révolutionnaire avec l’exercice du pouvoir. Quelque soit l’idéologie révolutionnaire l’exercice du pouvoir qui en résulte exige l’obligation d’un ordre établi. Tiraillé entre la volonté de s’inscrire dans une idéologie et le devoir de maintenir un ordre le pouvoir en est réduit à l’impuissance Eric Zemmour nous rapporte un texte d’Henri Garino dans un article la modernité n’est plus ce qu’elle était. Comme Trotsky s’interrogeait sur le devenir d’un pouvoir qui se fonderait sur une idéologie révolutionnaire socialiste Garino s’interroge sur le devenir un pouvoir qui se fonde sur l’idéologie de la modernité. La modernité fonde sa légitimité sur la science et la technologie persuadé eque le rationalisme de la modernité est incontestable. La question on est de s avoir où conduit la modernité ? Dès le 29ième siècle de Georges Orxell à Aldous Huxley en passant par Chaplin les dangers de la modernité se font jour et annoncent des jours sombres. Lorsque le pouvoir se confond avec l’idéologie comme dans la derme des animaux et que l’idéologie se prétend incontestable le pouvoir s’affirme légitimement incontestable. Il en résulte un pouvoir despotique ou soviétique. La modernité est encore plus dangereuse que les idéologies précédentes car elle se fonde sur la science ine idéologie qui se fonde sur un rationalisme incontestable qui écarte toute spiritu alité qui est le propre de l’homme. La certitude de la science à aller au-delà des ré lités humaines elle en oublie les lois de la nature et le pouvoir se saississant des certitudes de la science conduit inéluctablement au texte de Orwell 1984 puis ç celui d’Aldous Huxley le meilleur des mondes. Il semble que beaucoup d’entre nous comme Garino nous préférons revenir à une humanité plus hum ine.

Repost 0
Published by Gym Hurp
commenter cet article
14 juin 2016 2 14 /06 /juin /2016 18:33

~~LES DEBATS STERILES DE LA DROITE La droite organise des primaires en vie de chgoisir son candidat t à l’élection présidentielle de 2017. A écouter ou à lire les projets des 0 candidats on croirait revenir aux débats de la présidentielle de 2012. Aujourd’hui comme hier les candidats orientés par les médias sur les problèmes d’une économie déclinante contrôlée par une union européenne et piégée par l’impérialisme économique du dollar à l’ombre de la mondialisation. Les problèmes de fond qui minent les fondements les fondements de notre société : souveraineté identité nationale migrants islam sont écartés à l’ombre de prétendues valeurs républicaines pour le moins anti-démocratiques aux yeux du peuple de France. De deux partis dits de gouvernement qui de partagent alternativement le pouvoir est devenu obsolette La question identitaire soulevée par Sarkozy a de Juppé à Domarin a ramené le débat à des propositions infantiles sur le voile ou les reps scolaire pour ne pas débattre de l’isla m. Hier encore le système politique initié par Mitterrand rde deux partis dits de gouvernement qui se partagent alternativement le pouvoir se trouve périmé par un troisième parti le FN qui aspire à participer au débat et à la vie politique. Aujourd’hui comme hier la qualification droite gauche n’a aucun sens si on ne les définit pas. Traditionnellement la droite fait une politique nationale la gauche une politique idéologique. En quelque sorte la Marseillaise ou l’internationale. Il est indéniable que la donne politique a changé Depuis l’élection du Président au suffrage universel s’appuyant sur le système politique quelque soit les résultats des législatives une majorité parlementaire pouvait toujours se former et le président s’en accommodait. Sans majorité parlementaire la France est ingouvernable. Un président de droite ne peut espérer gouvern avec ses seuls partisans. S’unir avec le PS pour accommoder son programme dans le pas de son prédécesseur serait courir à la catastrophe. Un candidat de droite n’a pas d’autre alternative que d’établir un programme de droite nationaliste avec tous les partis de droite sans exclusive pour avoir les moyens de rétablir la démocratie en France.

Repost 0
Published by Gym Hurp
commenter cet article

Articles Récents

Liens